Accueil auto Leclerc a demandé à Ferrari d'abandonner "le courant parfait"

Leclerc a demandé à Ferrari d'abandonner "le courant parfait"

0
0
  • Cartouche fusible RS PRO 6.3 x 32mm, 4A, Type T
  • Jeu de tournevis Ingénieurs, 39 pièces, Pozidriv, fendu

Leclerc avait un avantage confortable après les premières courses à Spa et sétait finalement qualifié en pole par 0.7s après avoir amélioré sa deuxième tentative, tandis que son coéquipier Sebastian Vettel devait se battre pour le rejoindre au premier rang.

Après avoir assuré sa troisième pole de la saison, Leclerc a déclaré que lamélioration était due au changement de stratégie après sa première manche.

"Au début, jai vraiment ciblé le sillage parfait pour la première manche du troisième trimestre", a-t-il déclaré. "Mais après cela, j’ai senti que les pneus n’étaient pas prêts pour le virage 1 et j’ai perdu beaucoup de temps.

"Pour la deuxième manche en Q3, jai demandé à être envoyé dès que la voiture était prête, à rester seul et à essayer de faire le travail tout seul, sans glissade.

"A mon avis, sur ma voiture, il était préférable davoir des pneus dans la bonne fenêtre plutôt que du sillage, nous sommes donc partis le plus rapidement possible."

Vettel, en revanche, a dû améliorer sa deuxième manche pour repenser Lewis Hamilton de Mercedes pour la deuxième place.

Il ne suivit pas lexemple de Leclerc et finit par faire partie dun groupe de voitures qui se tenaient mutuellement à la fin du tour, ce qui, selon lui, lui coûta du temps.

"Il était plus important de placer les pneus au bon endroit ou au bon endroit", a déclaré Vettel.

"Dans les deux tours, jétais trop près des voitures devant et les pneus nétaient pas corrects pour commencer le tour. Cétait perdre / perdre. Les lignes droites étaient bonnes mais jétais trop proche et jai perdu pas mal de temps dans le secteur deux "

Hamilton a bloqué son coéquipier, Valtteri Bottas, presque à l’arrière-plan, tout en essayant de ralentir sur un tour d’échauffement, et Bottas a presque heurté une autre voiture de la même manière.

"Sur le scénario parfait, vous avez le remorquage et les pneus dans la vitre", a déclaré Hamilton.

"En Q3, je ne pense pas, tout le monde reculait et nous avions cette section lente, avec [Nico] Hulkenberg, je pense, Valtteri et moi-même.

"Et encore dans le prochain, tout le monde recule dans le dernier virage. La deuxième chance était une meilleure chance mais cest quand même très difficile. Je ne pense pas que ce soit optimal pour nous tous."

  • Interrupteur à bascule Non Noir Unipolaire à une direction (1NO) Verrouillable
  • Interrupteur à bascule Non Noir/Blanc Unipolaire à une direction (1NO) Verrouillable
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Les rivaux n’exploitent pas la «faiblesse» de Hamilton

Dans une interview exclusive avec le magazine F1 Racing, Alonso – coéquipier de Hami…