Accueil Actualité Le rapatriement des Rohingya au Myanmar se solde par un échec car «personne ne veut quitter le Bangladesh»

Le rapatriement des Rohingya au Myanmar se solde par un échec car «personne ne veut quitter le Bangladesh»

0
0

La première journée officielle de rapatriement au Myanmar de milliers de réfugiés rohingyas s'est soldée par un échec après que personne n'ait accepté de rentrer.

Le Bangladesh devait renvoyer les premiers 130 des 2 260 Rohingyas qui devaient revenir en novembre.

Les responsables ont dressé une liste des noms des personnes choisies pour le retour mais ont reconnu que jusqu'à présent, tout le monde avait refusé.

"Nous ne les forcerons pas à rentrer", a déclaré Mohammad Abul Kalam, commissaire chargé du secours et du rapatriement des Rohingyas au Bangladesh.

Les responsables ont déclaré qu'ils continueraient d'essayer d'encourager les réfugiés à rentrer volontairement.

Image:
Les Rohingyas manifestent contre le programme de rapatriement contesté

Plus de 700 000 musulmans Rohingya ont fui la répression brutale au Myanmar l'année dernière.

Ils disent que des soldats et des bouddhistes locaux ont massacré des familles, incendié des centaines de villages et commis des viols collectifs.

Les enquêteurs mandatés par l'ONU ont accusé l'armée "d'intention génocidaire" et de nettoyage ethnique.

Le Myanmar nie presque toutes les allégations, affirmant que les forces de sécurité combattaient des terroristes.

Les attaques des insurgés Rohingya se faisant appeler l'Armée du Salut Arakan Rohingya ont précédé la répression.

Alors que les bus se rassemblaient jeudi pour transporter les rapatriés dans des camps de transit, environ 1 000 Rohingya ont manifesté contre les rapatriements.

"Nous ne reviendrons pas", a scandé la foule.

"Nous voulons que justice soit rendue à nos familles qui ont été torturées", a crié une réfugiée dans un mégaphone.

Citoyenneté, droits garantis et promesses qu'ils seraient en sécurité étaient certaines des revendications du groupe.

Les Rohingya ont peur de rentrer au Myanmar
Image:
Les Rohingya ont peur de rentrer au Myanmar

Shabir Ahmed était parmi les manifestants et a déclaré à Sky News: "Nous ne faisons pas confiance au gouvernement du Myanmar parce que ce sont des menteurs.

"Ils ne cessent de changer ce qu'ils disent. Si le rapatriement a lieu, peut-être deux ans plus tard, ils nous chasseront à nouveau avec des coups et des actes de torture."

Un accord entre le Myanmar et le Bangladesh, négocié par les Nations unies, stipule que les réfugiés ne peuvent être rapatriés que de manière volontaire.

Les responsables de l'ONU et les groupes de défense des droits de l'homme ont mis en garde contre le lancement du processus avant que la sécurité des réfugiés ait été assurée.

  • Table à manger 8/10 personnes en manguier et métal L207 Pong
    Jouer ou dîner ? La question ne se pose plus avec la table à manger 8/10 personnes en manguier et…
  • pegperego Peg Perego Poussette se Class Beige
    La poussette est super compact et extra maneggevole. on peut utiliser de 0 à 3 anni. se referme et peut…
  • pegperego Peg Perego Poussette se Class Gris
    La poussette est super compact et extra maneggevole. on peut utiliser de 0 à 3 anni. se referme et peut…
  • pegperego Peg Perego Poussette se Luxe Mirage
    La poussette est super compact et extra maneggevole. on peut utiliser de 0 à 3 anni. se referme et peut…
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Intervention divine? Pape donne accidentellement sa bénédiction aux saints de la Nouvelle-Orléans | Nouvelles du monde

Il se peut que quelques joueurs de football américains rendent grâce aujourd'hui après…