Accueil Actualité Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, interrogé par la police alors que les manifestants le qualifient de "ministre du crime"

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, interrogé par la police alors que les manifestants le qualifient de "ministre du crime"

0
0

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été interrogé par la police à propos d'un scandale de corruption présumé impliquant la plus grande société de télécommunications du pays.

Les autorités affirment avoir offert à Bezeq Telecom Israel et à son principal actionnaire, Shaul Elovitch, des faveurs réglementaires, en échange d’une couverture favorable de lui-même et de son épouse Sara, sur le site d’informations appartenant à Bezeq, Walla.

Alors que des détectives arrivaient à la résidence officielle de M. Netanyahu à Jérusalem, des manifestants brandissaient une grande bannière le qualifiant de "ministre du crime".

Image:
Le visage de M. Netanyahu était à chaque extrémité de la bannière avec les mots "ministre du crime"

M. Netanyahu, qui en est actuellement à son quatrième mandat de Premier ministre, a déjà été interrogé à plusieurs reprises au sujet du prétendu cas 4 000 et nie fermement toute faute, rejetant ces accusations comme une chasse aux sorcières médiatique à motivation politique.

:: Corbyn et Netanyahu en désaccord sur le dépôt de couronnes en Palestine

Le porte-parole de M. Netanyahu a déclaré qu'il avait été interrogé pendant environ quatre heures et qu'il était certain que l'affaire 4 000 "s'est finalement effondrée".

Son porte-parole a déclaré que les reportages du site sur le Premier ministre et son épouse étaient "restés négatifs (…) et ne changeaient rien", au cours de la période en question.

Les agents sont arrivés pour interroger M. Netanyahu vendredi
Image:
Les agents sont arrivés pour interroger M. Netanyahu vendredi

Le procureur général israélien n’a pas encore décidé de l’accuser pour cette affaire, qui aurait eu lieu à la veille des élections de 2015, qui ont vu le parti de droite du Likoud de M. Netanyahu remporter le plus de voix et former une coalition. gouvernement.

Il est à craindre que d'autres retards dans la décision puissent voir l'affaire affecter les élections de l'année prochaine.

L'affaire est l'une des trois affaires de corruption en cours sur lesquelles M. Netanyahu fait l'objet d'une enquête. Dans les autres cas, la police a recommandé qu'il soit accusé de corruption.

Les manifestants ont tenu la bannière au-dessus de l'entrée de la résidence de M. Netanyahu, alors que la police est arrivée pour l'interroger
Image:
Les manifestants ont tenu la bannière au-dessus de l'entrée de la résidence de M. Netanyahu alors que la police est arrivée pour l'interroger

La deuxième enquête, connue sous le nom de «l'affaire 1000», concerne des actes de corruption présumés concernant des cadeaux, qui, d'après la police, représentaient près de 236 000 livres sterling d'hommes d'affaires fortunés.

La troisième affaire, l'affaire 2000, concerne un prétendu complot visant à obtenir une couverture positive dans le plus grand journal israélien en proposant de prendre des mesures pour restreindre la circulation d'un quotidien rival.

Dans les trois cas, M. Netanyahu nie les allégations.

Plus de Benjamin Netanyahu

The & Crime Minister & # 39; Une bannière a également été vue lors d'une manifestation à Tel-Aviv samedi
Image:
La bannière du "ministre du crime" a également été vue lors d'une manifestation à Tel-Aviv samedi

Les sondages indiquent que les Israéliens soutiennent fermement un cinquième mandat, mais les partis d'opposition ont été encouragés par les enquêtes.

La police et l’Agence israélienne des valeurs mobilières ont déclaré dans un bref communiqué qu’elle avait été menée dans le cadre de «l’effort de lutte contre la criminalité financière».

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

La trêve en Afghanistan entre en vigueur mais un accord apportera-t-il la paix? | Nouvelles du monde

Une trêve temporaire entre les États-Unis et les talibans est entrée en vigueur en Afghani…