Accueil auto Le déficit de Jonathan Rea « ne ressemble à rien »

Le déficit de Jonathan Rea « ne ressemble à rien »

0
0

Rea a subi des abandons consécutifs pour la première fois depuis 2016 alors qu’il sortait de la course d’ouverture au Portugal samedi, avant d’aggraver cette erreur avec une autre chute lors de la course Superpole humide de dimanche matin.

Cela avait laissé au pilote Kawasaki 49 points d’avance sur son rival Yamaha Razgatlioglu avant la dernière course du week-end, mais une victoire de Rea en finale et une chute de Razgatlioglu ont une fois de plus réduit l’écart.

Réfléchissant à un week-end tumultueux à Portimao, Rea a déclaré que le retour de 49 points à seulement 24 avec deux tours restants l’avait rendu beaucoup plus optimiste quant à ses chances de remporter un septième titre.

« Nous avons beaucoup appris ce week-end parce que j’ai fait des erreurs stupides en étant trop impatient, donc je dois croire que mon rythme est élevé et que je peux combattre ces gars-là jusqu’au dernier tour », a déclaré Rea.

« Je suis un peu plus en retrait avec ce qui est arrivé à Toprak, mais j’ai accepté le dos au mur. Parfois c’est sympa de rouler comme ça, [feeling] libre, mais j’ai fait quelques erreurs et je dois l’accepter.

« Même mentalité pour l’Argentine : nous ne pouvons pas être intelligents et rouler de manière conservatrice. Je roule complètement à mes limites, je me bats dans quelques domaines et il n’y a pas de marge. Chaque virage est à 100 %.

« [The crash in Race 1] Je pouvais accepter parce que c’était une chute rapide, mais j’étais assez en colère contre moi-même après la Superpole Race. C’est une journée chargée d’émotion. Quand le championnat compte 49 points, avec six courses à disputer, c’est dur.

« Mais cette année a prouvé que tout peut arriver. Chaque week-end, quelque chose d’étrange se produit. Alors 24 [points] ça ne ressemble à rien. Six courses à disputer, tout peut arriver. Je vais faire de mon mieux et voir ce qui se passe. »

Les spéculations continuent de tourbillonner sur la question de savoir si les deux flyaways de fin de saison du WSBK auront toujours lieu, la finale de la saison de novembre en Indonésie en particulier étant toujours considérée comme peu probable, le site de la rue Mandalika n’étant toujours pas officiellement homologué par la FIM.

Le retour du championnat en Argentine, prévu pour le week-end prochain, a également été englouti par de nouveaux doutes face aux difficultés de certaines équipes à obtenir des vols vers la piste d’El Villicum.

Cependant, Rea n’est pas inquiète si l’un ou l’autre événement tombe à l’eau, faisant confiance à Dorna, l’organisateur de la série, n’annulera pas purement et simplement un week-end de course.

« Quoi qu’il arrive, quand Dorna s’est engagée à 13 tours, donc deux tours de plus, c’est proche de la fin [of the season] ils ne peuvent pas annuler les rondes ; ils doivent trouver des tours de remplacement », a-t-il déclaré.

« Mais jusqu’à ce que l’Argentine ou l’Indonésie soient annulées, je m’y prépare mentalement. »

  • Lampe Solaire Encastrable sol French Riviera - Gris
    26,40 €
  • Spot mural LED avec interrupteur Euclide 60 W - Blanc
    83,90 €
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto