Accueil auto Larson domine Coke 600 alors que Hendrick bat le record de victoires

Larson domine Coke 600 alors que Hendrick bat le record de victoires

0
0

Larson a commencé le week-end en remportant la pole, puis a rapidement établi la domination de sa Chevrolet n ° 5 dans le 600 de dimanche soir, remportant trois victoires d’étape et battant en 10 secondes son coéquipier du HMS, Chase Elliott, à Charlotte Motor Speedway.

La seule compétition sérieuse de Larson dans l’événement était de ses coéquipiers du HMS. Elliott et William Byron ont pris de brefs tours en tête, seulement pour voir Larson se frayer un chemin vers l’avant avec l’aide d’un équipage rapide et efficace.

« Ça fait tellement de bien. Ce n’était pas facile – je sentais que je devais beaucoup me battre contre William et Chase », a déclaré Larson. «Cela a en quelque sorte fonctionné lors de la dernière manche, car (Erik Jones) a dû faire un stand et s’est retiré devant moi et j’ai juste remorqué avec lui pendant un moment et j’ai allongé mon avance.

«C’est génial. C’est formidable d’aider M. H (le propriétaire de l’équipe Rick Hendrick) à battre enfin ce record. C’est tellement génial. Nous n’avons pas vu autant de fans depuis toujours. Merci à vous tous d’être venus.

«Merci à tous ceux qui m’ont permis de conduire cette voiture n ° 5. Et merci aussi à mon équipe n ° 5. Ils étaient super ce soir. Nous avons eu des arrêts aux stands impressionnants qui nous ont vraiment permis de remporter la victoire ce soir.

Avec cette victoire, HMS détient désormais 269 victoires en Cup Series – battant le record de 268 précédemment détenu par Petty Enterprises. Petty est l’organisation qui a remporté le plus de victoires en Coupe depuis 1960.

La victoire d’Elliott le week-end dernier au Circuit of the Americas a permis au HMS d’égaliser le record. La première victoire de Hendrick en Coupe est venue avec Geoff Bodine, également n ° 5 en 1984.

Le président-directeur général de NASCAR, Jim France, a publié la déclaration suivante à l’issue de la course:

«Je suis fier de féliciter Rick Hendrick et tous les Hendrick Motorsports pour avoir battu le record de victoires de tous les temps pour une équipe de course NASCAR Cup Series, longtemps détenue par la légendaire équipe Petty Enterprises. Avec près de 40 ans d’excellence, Hendrick Motorsports a établi la norme d’or pour le succès des équipes de course. Rick Hendrick a déjà cimenté son héritage en tant que membre du Temple de la renommée NASCAR, et ajoute maintenant une autre réalisation incroyable à une carrière NASCAR exemplaire.

Lorsqu’on lui a demandé de décrire son expérience avec le HMS jusqu’à présent cette saison, Larson a déclaré: «Quand j’ai parlé à Ricky Stenhouse Jr. l’année dernière et que je lui ai dit que je pensais que j’allais finir dans l’une des voitures Hendrick, il a dit: ‘Vous ‘va faire vraiment, vraiment bien dans cette chose.’

«Je ne savais pas mais ça a été mieux que ce que j’aurais imaginé.»

Kyle Busch a terminé troisième, Byron quatrième et son coéquipier du HMS, Alex Bowman, a complété le top cinq.

Austin Dillon, Denny Hamlin, Chris Buescher, Tyler Reddick et Kevin Harvick ont ​​complété le top 10.

Lisez aussi:

Étape 4

Après la pause entre les étapes 3 et 4, toutes les voitures de tête du tour aux stands avec Larson à nouveau le premier hors des stands. Ryan Blaney a été sanctionné par NASCAR pour excès de vitesse sur la route des stands et Bubba Wallace a été pénalisé pour interférence avec l’équipement. Tous deux ont dû reprendre la course depuis l’arrière du peloton.

La course est revenue au vert au tour 307 avec Larson devant, suivi de Kyle Busch, Byron et Elliott.

Au tour 321, Joey Logano a été contraint de passer sous le vert pour une crevaison. C’était à l’extérieur de sa fenêtre des stands, ce qui signifiait qu’il aurait besoin de revenir aux stands pendant l’étape pour se rendre à l’arrivée avec du carburant.

Avec 60 tours à faire, Larson avait pris une avance de 2,8 secondes sur Elliott alors que Kyle Busch courait troisième, Byron quatrième et Bowman cinquième.

Au tour 340, Martin Truex Jr., qui courait 12e, a vu un pneu avant gauche à plat et a immédiatement plongé sur la route des stands et la course est restée verte. Son équipage a eu du mal à extraire le pneu, ce qui lui a valu plusieurs tours de piste et hors de combat.

De nombreuses voitures au premier tour ont frappé la route des stands au tour 345 pour entamer une dernière série d’arrêts drapeau vert pour de nouveaux pneus et du carburant pour se rendre à l’arrivée de la course.

Larson a repris la tête au tour 352. Il a été suivi par Elliott, Byron, Kyle Busch et Bowman.

Avec 40 tours à faire, l’avance de Larson sur Elliott est restée stable à 2,1 secondes avec Byron en troisième position, 3,7 secondes derrière le leader.

L’avance de Larson était passée à 3,7 secondes sur Elliott avec 25 tours à faire dans la course.

Kyle Busch a fait le tour de Byron et a pris la troisième place avec 10 tours à faire. L’avance de Larson sur Elliott s’était étendue à plus de 9 secondes d’avance.

Étape 3

Larson a remporté la victoire d’étape 3 sous caution après un accident de fin d’étape impliquant Ryan Newman au tour 296.

Byron a terminé deuxième, Kyle Busch troisième, Elliott quatrième et Bowman a complété le top cinq.

Après la pause entre les étapes 2 et 3, toutes les voitures du premier tour aux stands avec Larson le premier hors des stands. Lorsque la course est revenue au vert au tour 208, Larson a été suivi par Elliott, Byron et Kyle Busch.

Au tour 213, Christopher Bell a heurté le mur sur la partie arrière et a causé des dommages importants à sa Toyota n ° 20. La course est restée verte, mais Bell a finalement dû faire face à des réparations.

Après l’avoir traqué pendant plusieurs tours, Byron a finalement couru vers le bas et a dépassé Larson au tour 231 pour prendre la tête pour la deuxième fois de la course.

Harvick a été le premier à passer sous le green au tour 238, en partie à cause de ce qu’il pensait être une roue desserrée. On lui a dit qu’il était «à sa fenêtre» pour s’arrêter.

Au tour 245, bon nombre des autres voitures du premier tour ont commencé à faire leurs arrêts drapeau vert, y compris Kyle Busch, qui a verrouillé ses roues en entrant dans la route des stands.

Une fois le cycle d’arrêts terminé au tour 253, Larson est sorti leader suivi de Byron, Kyle Busch, Elliott et Bowman.

Avec 20 tours à faire dans l’étape, Larson a maintenu une avance de 1,2 seconde sur Byron alors que Kyle Busch a terminé troisième.

Byron s’est rapproché du pare-chocs arrière de Larson avec 10 tours pour chercher une opportunité de reprendre la tête.

Newman s’est relâché et a heurté le mur du virage 3 pour faire un avertissement au tour 297. Il n’y avait pas assez de temps pour reprendre la course avant la conclusion de l’étape.

Étape 2

Larson a dépassé Elliott avec 15 tours à faire et a tenu bon pour la victoire d’étape 2, sa huitième victoire d’étape de la saison.

À la suite de la pause entre les étapes 1 et 2, toutes les voitures de tête du tour aux stands avec Larson le premier hors des stands. Au redémarrage au tour 108, Larson était suivi par Elliott, Harvick et Byron.

A 75 tours de la fin de l’étape, Larson s’était rapproché du pare-chocs arrière de la voiture de Larson, cherchant une opportunité de prendre la tête.

Au tour 132, Elliott a utilisé un mouvement audacieux et a contourné Larson à l’extérieur pour prendre la tête pour la première fois de la course.

Au tour 140, Kurt Busch a considérablement ralenti sur la piste, a dévalé la route des stands et s’est rendu directement au garage avec un problème de moteur probable.

Brad Keselowski a été le premier à prendre la route des stands pour entamer une ronde d’arrêt drapeau vert pour prendre des pneus et du carburant pour se rendre à l’arrivée de l’étape.

Une fois le cycle d’arrêts terminé au tour 153, Larson était revenu en tête suivi de Byron, Elliott et Harvick.

Juste après son retour du garage après avoir terminé les réparations, le moteur a lâché la Chevrolet n ° 1 de Kurt Busch au moment où il reprenait de la vitesse, ce qui a suscité un avertissement.

Toutes les voitures du premier tour aux stands avec Bowman le premier hors des stands grâce à un arrêt au stand à deux pneus. Au redémarrage au tour 178, Bowman a été suivi par Hamlin et Logano (qui ont tous deux pris deux pneus) et Larson, la première voiture à prendre quatre pneus neufs.

Au tour 180, Hamlin a contourné Bowman pour prendre la tête pour la première fois alors qu’Elliott se classait troisième.

Au tour 183, Elliott a contourné Hamlin pour reprendre la tête alors que Larson passait en deuxième.

Deux tours plus tard, Larson s’est retrouvé côte à côte puis a contourné Elliott pour reprendre la tête.

Étape 1

Larson a dominé la première étape, menant 89 tours sur 100, en route vers sa septième victoire d’étape de la saison 2021.

Elliott a terminé deuxième, Byron troisième, Harvick quatrième et Austin Dillon a complété le top cinq.

Larson a commencé sur la pole et a ouvert la voie dans les 25 premiers tours, prenant une avance de 1,2 seconde sur Elliott avec Byron troisième.

Au 40e tour, Elliott s’était rapproché à moins d’une demi-seconde du leader Larson.

Chastain a été le premier à prendre la route des stands pour une ronde d’arrêt au stand drapeau vert au 46e tour pour embarquer de nouveaux pneus et du carburant pour se rendre à l’arrivée de l’étape.

Blaney a été contraint de battre une deuxième fois au tour 56 avec une roue desserrée sur sa Ford n ​​° 12.

Une fois le cycle d’arrêts terminé au 59e tour, Larson a continué à mener, suivi d’Elliott, Byron, Harvick et Austin Dillon.

Avec 35 tours à faire dans l’étape, l’avance de Larson sur Elliot était passée à 1,529 seconde avec Byron en troisième.

À 20 tours de la fin, l’avantage de Larson sur Elliott a atteint 2,5 secondes. Byron est resté troisième, à 6,5 secondes du leader.

Au 95e tour, Daniel Suarez a soudainement ralenti sur le tronçon arrière et a été contraint de passer sous le green pour une crevaison à l’avant droit. Suarez est revenu sur la piste deux tours plus tard et 29e.

Kurt Busch et BJ McLeod ont tous deux dû commencer la course par l’arrière du peloton en raison d’ajustements non approuvés de leurs voitures après les qualifications.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto