Accueil Actualité L'armée syrienne s'associe aux Kurdes pour repousser l'offensive turque | Nouvelles du monde

L'armée syrienne s'associe aux Kurdes pour repousser l'offensive turque | Nouvelles du monde

0
0
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)
  • VASAGLE Meuble TV Vintage, Table Basse, Table de Salon, Armature métallique, Texture Bois, pour Chambre, Salon par SONGMICS LTV40BX

Des combattants kurdes et des troupes du gouvernement syrien vont être déployés côte à côte le long de la frontière turque.

Cette annonce marque un changement d'alliance majeur pour les Kurdes de Syrie, partenaires de longue date des États-Unis dans la lutte contre l'État islamique.

C'est en réponse à l'offensive turque dans le nord de la Syrie et l'administration dirigée par les Kurdes a déclaré que le déploiement de l'armée est conçu pour contrer "cette agression et libérer les zones où l'armée et les mercenaires turcs sont entrés".

Image:
Emmanuel Macron a déclaré que l'offensive de la Turquie dans le nord de la Syrie «doit cesser»

Par ailleurs, le président français a déclaré aux dirigeants des Etats-Unis et de la Turquie que l'offensive devait "cesser immédiatement".

Emmanuel Macron, aux côtés de la chancelière allemande Angela Merkel, a déclaré aux dirigeants mondiaux: "Nous souhaitons tous que cette offensive prenne fin.

"Cette offensive risque de créer une situation humanitaire insoutenable et d'aider l'Etat islamique à ressurgir dans la région."

L'incursion de la Turquie a sonné l'alarme internationale – et est venue après la décision surprise de M. Trump de retirer un groupe des forces américaines d'une partie de la frontière.

Les Etats-Unis envisagent de retirer leurs troupes du nord de la Syrie dans les prochains jours, ont annoncé dimanche à Reuters deux responsables américains.

Un chasseur syrien soutenu par la Turquie a fait feu lors d'affrontements dans la ville frontalière de Ras al-Ain le 13 octobre 2019, alors que la Turquie et ses alliés poursuivaient leur assaut sur les villes frontalières sous contrôle kurde dans le nord-est de la Syrie. (Photo de Nazeer Al-khatib / AFP) (Photo de NAZEER AL-KHATIB / AFP via Getty Images)
Image:
Un chasseur syrien soutenu par la Turquie fait feu lors d'affrontements dans la ville frontalière de Ras al Ain

Le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, a annoncé qu'il agissait sur l'ordre de M. Trump de procéder à un retrait volontaire du nord de la Syrie, où les Etats-Unis disposent d'environ 1 000 hommes.

M. Esper n'a pas précisé le moment choisi pour le retrait, mais a seulement indiqué qu'il souhaitait que cela se fasse "de manière aussi sûre et rapide que possible".

Le retrait américain serait plus rapide que prévu alors que l'offensive de la Turquie contre les Kurdes s'intensifierait.

Deborah Haynes, rédactrice en charge des affaires étrangères à la frontière turco-syrienne, a déclaré: "Le secrétaire américain à la Défense a annoncé dimanche que Donald Trump avait ordonné le retrait de toutes les forces américaines dans le nord de la Syrie.

"Une des raisons de cet ordre de retrait est le fait qu'ils croient que les Forces démocratiques syriennes (SDF), la milice dirigée par les Kurdes et étroitement alliée aux États-Unis, allaient conclure un accord avec le régime syrien de Le président Assad, qui est soutenu par la Russie.

"La Grande-Bretagne, les Etats-Unis et leurs alliés sont fortement opposés au régime d'Assad".



Les forces urcs intensifient le bombardement autour de la ville syrienne de Ras Al Ain



Les forces turques intensifient le bombardement syrien

Des responsables syro-kurdes et un observateur de la guerre ont déclaré qu'au moins 14 personnes, dont cinq civils, avaient été tuées dans des frappes aériennes turques lors d'un convoi.

Les manifestants contre l'offensive en cours dirigée par la Turquie seraient parmi les morts.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme (SOHR) a déclaré que le convoi, gardé par des hommes armés, avait été touché dimanche à son arrivée dans la ville frontalière de Ras al Ain.

La ville a été saisie par des forces alliées turques en progression.

Un quartier à la périphérie de la ville reste entre les mains de combattants kurdes.

Mervan, un porte-parole des forces kurdes, a déclaré qu'au moins 11 personnes avaient été tuées et 74 blessées, sans toutefois préciser le nombre de civils.

SOHR a déclaré que des journalistes, y compris des étrangers, accompagnaient le convoi.

Hawar, une agence de presse kurde, a déclaré qu'un de ses journalistes avait été tué.

L'attaque vient après près de 1000 membres de la famille IS étrangère s'est échappé d'un camp syrien lors d'une offensive turque après que des combattants de l'EI eurent fui une prison.

Le président Erdogan a déclaré que les informations faisant état de l'évasion de prisonniers de l'EI étaient une "désinformation", selon l'agence de presse Anadolu, dirigée par son pays.

Une explosion est vue sur la ville syrienne de Ras al-Ain, vue depuis la ville frontalière turque de Ceylanpinar
Image:
Une explosion est vue sur la ville syrienne de Ras al Ain, vue depuis la ville frontalière turque de Ceylanpinar

L'EI a déclaré être à l'origine d'un attentat à la voiture piégée vendredi à Qamishli, la plus grande ville du nord de la Syrie sous contrôle kurde, qui a permis à des milliers de combattants de l'EI détenus en Syrie de s'échapper.

L'ONU a annoncé que plus de 130 000 personnes avaient été déplacées de la région au cours des quatre jours qui ont suivi le départ de l'offensive des forces turques et de leurs alliés syriens.

M. Trump a réagi aux critiques selon lesquelles les Etats-Unis retireraient leurs forces du nord-est de la Syrie en tweetant dimanche. Il était "très intelligent" de ne pas participer aux combats "pour un changement" – et a déclaré à propos des combats entre Kurdes et Turquie: " ! "

Il a ajouté que le Trésor américain était "prêt à partir" en imposant de "puissantes sanctions" à la Turquie, car "il existe un grand consensus" pour les imposer.

:: Écoutez le podcast quotidien sur les podcasts Apple, Google Podcasts, Spotify et Spreaker

  • Se le dire enfin
  • COSTWAY 2 Tabourets de Bar en Simili Cuir et Métal Charge Max 113KG Style Contemporain avec Repose-pieds Hauteur Réglable 89-108CM Brun
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: le FBI enquête sur la pornographie utilisée pour les «vidéoconférences Zoombomb» | Actualités politiques

Le FBI a émis un avertissement au sujet de ce que l’on appelle le « Zoombombing » su…