Accueil Actualité L'armée et des civils concluent un accord de partage du pouvoir au Soudan | Nouvelles du monde

L'armée et des civils concluent un accord de partage du pouvoir au Soudan | Nouvelles du monde

0
0
  • Game Of Thrones (Le Trône de Fer) - Saison 8
  • AEROMAX Station de peinture avec 2 pistolets métal - Aeromax 4000

Un accord de partage du pouvoir a été signé au Soudan entre le conseil militaire au pouvoir et la principale coalition d'opposition.

Le Soudan a été touché par des mois de manifestations qui ont coûté la vie à des dizaines de manifestants.

La signature, lors d'une cérémonie à Khartoum, la capitale, met en place un conseil civil et militaire mixte qui gouvernera pendant un peu plus de trois ans, jusqu'à la tenue d'élections.

Il a été convenu qu'un chef militaire présiderait le conseil composé de 11 membres pendant les 21 premiers mois, suivi d'un chef civil pour les 18 prochains mois.

Image:
Le leader soudanais de la manifestation, Ahmad Rabie (2e au rang), montre le geste de victoire aux côtés du général Abdel Fattah al-Burhan (C), chef du Conseil militaire transitoire au pouvoir au Soudan.

Un cabinet nommé par les activistes serait également mis en place et un organe législatif devrait être constitué d'ici trois mois.

La coalition qui était derrière les manifestations aurait une majorité dans cet organe.

Une déclaration sur le compte Twitter de la Sudanese Professionals Association, l'un des groupes qui dirigeaient les manifestations, a appelé à des célébrations.

"Il nous incombait à tous de s’unir pour construire une patrie aussi longtemps que nous en rêvions.

"Dieu nous a donné un pays avec d'innombrables bonnes choses, mais nous avons besoin de mains qui s'étendent pour en bénéficier et les diriger au profit de tous."

Des manifestants soudanais de la ville d'Atbara arrivent à la station Bahari de Khartoum
Image:
Des manifestants soudanais arrivent à la station Bahari à Khartoum

Selon certaines informations, des personnes afflueraient dans la capitale pour marquer l'événement.

On craignait de plus en plus que la crise politique puisse déclencher une guerre civile et que l’Éthiopie et l’Union africaine mènent ensemble des efforts pour parvenir à un accord.

Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed était parmi ceux qui ont assisté à la cérémonie de samedi.

En avril, l'armée a renversé l'ancien dictateur Omar al Bashir au milieu des manifestations en cours contre son maintien au pouvoir de trois décennies.

Les manifestants sont ensuite restés dans la rue, appelant à un régime civil.

L'accord a été critiqué par le Front révolutionnaire soudanais, une alliance des plus grands groupes rebelles au Darfour, où un conflit a fait des centaines de milliers de morts, selon l'ONU.

  • Le Siècle du populisme - Histoire, théorie, critique
  • Adoucisseur d'eau 20L Fleck 5600 SXT complet avec accessoires
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le prince Charles rencontre Greta Thunberg alors qu’il qualifie le réchauffement climatique de «plus grande menace de tous les temps» | UK News

Le prince Charles a déclaré que le changement climatique, le réchauffement climatique et l…