Accueil Actualité L'adolescent saoudien Rahaf Mohammed Alqunun qui a fui sa famille «abusive» arrive au Canada

L'adolescent saoudien Rahaf Mohammed Alqunun qui a fui sa famille «abusive» arrive au Canada

0
0

L'adolescente saoudienne qui a fui sa famille «violente» pour demander l'asile à l'étranger est arrivée au Canada.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a qualifié Rahaf Mohammed Alqunun de "nouveau Canadien très courageux" lors de sa rencontre dans un aéroport de Toronto.

La jeune fille de 18 ans a publié sur Twitter une photo de son vol à destination du Canada, dans laquelle elle semble regarder un film tout en tenant un verre de vin rouge.

L’adolescente a utilisé le site de médias sociaux pour empêcher son expulsion de Thaïlande quand elle a été arrêtée en route vers l’Australie le week-end dernier.

Mme Alqunun fuyait l'Arabie saoudite et craignait ses parents la tueraient si elle était retournée au royaume.

Premier ministre canadien Justin Trudeau a fait une surprise vendredi en annonçant que le pays d'Amérique du Nord la prendrait en charge.







1:06

Vidéo:
"Alors … c'est un nouveau Canadien très courageux"

M. Trudeau a déclaré: "Le Canada a déclaré sans équivoque que nous défendrons les droits de l'homme et les droits des femmes dans le monde entier.

"Lorsque les Nations Unies nous ont demandé d'accorder l'asile d'Alqunun, nous avons accepté."

Les responsables avaient fortement laissé entendre que l'adolescente était en route pour l'Australie, où elle avait initialement l'intention de demander l'asile.

La mesure prise par le Canada ne peut que renforcer ses relations avec l'Arabie saoudite.

Le pays d'Amérique du Nord a critiqué le bilan du royaume arabe en matière de droits en août, poussant Riyad à expulser l'ambassadeur du Canada et à rompre tous liens de commerce et d'investissement en signe de protestation.

Le Canada a également suscité la fureur à Riyad en exigeant la "libération immédiate" des militants des droits emprisonnés, notamment: Samar Badawi, la soeur du blogueur emprisonné Raif Badawi, dont la famille vit au Québec.



Le Premier ministre a annoncé lors d'une table ronde que le pays accepterait Rahaf Mohammed Alqunun au Canada et qu'elle se rendait à Toronto.



0:41

Vidéo:
Le Canada accepte un demandeur d'asile saoudien fuyant une "famille abusive"

La tentative de Mme Alqunun de fuir l'Arabie saoudite a été adoptée par les groupes de défense des droits comme un flambeau de défi à la répression.

Les autorités thaïlandaises ont d'abord menacé de l'expulser à son arrivée à Bangkok après avoir fui sa famille lors d'un voyage au Koweït.

Mme Alqunun a utilisé des meubles pour se barricader dans une chambre d'hôtel à l'aéroport afin d'éviter d'être renvoyée chez ses parents.

Elle a utilisé son smartphone et son compte Twitter pour forcer la police de l'immigration thaïlandaise à faire demi-tour alors que son histoire attirait l'attention du monde entier.

Mme Alqunun a finalement été confiée à l'agence des Nations Unies pour les réfugiés.

Elle avait auparavant déclaré à Human Rights Watch qu'elle avait été battue et menacée de mort par des parents de sexe masculin en Arabie saoudite.

Sa famille nie les allégations.

L'adolescent aurait également renoncé à l'islam, ce qui risquerait d'être poursuivi en justice dans le royaume arabe.

Surachate Hakparn, chef de la police thaïlandaise chargée de l'immigration, a déclaré vendredi que Mme Alqunun, souriante et gaie, était à destination de Toronto et était partie dans un avion après 23 heures (16 heures GMT).

Il a dit: "Elle a choisi le Canada … Le Canada a dit qu'il l'accepterait.

"Elle est en sécurité maintenant et a une bonne santé physique et mentale. Elle est heureuse."

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Bonus pour les conducteurs alors que Uber cherche 90 milliards de dollars de valeur de vente d'actions | Actualité économique

Par James Sillars, journaliste d'affaires Uber cherche à obtenir une valeur de marché …