Accueil Actualité La grève militaire contre la Corée du Nord «pas le premier choix»

La grève militaire contre la Corée du Nord «pas le premier choix»

0
0
  • CR BioEthan Hyper lubrifiant pour moteur 4 temps - 100ml Mecacyl
  • Echelle cueillette / haies 2m - pied télescopique

Le président Donald Trump affirme que l'action militaire américaine contre la Corée du Nord n'est pas «notre premier choix» mais a ajouté «nous verrons ce qui se passe».

                

Ses derniers commentaires ont été moins sévères que ceux qu'il a faits le mois dernier où il a menacé «le feu et la fureur» contre le régime de Pyongyang

Les tensions entre les deux pays ont augmenté après la Corée du Nord dernière Le dimanche a affirmé qu'il avait explosé une bombe à hydrogène – son sixième et le plus puissant test nucléaire à ce jour.

M. Trump a exhorté la Chine, qui est le principal partenaire commercial du Nord, à exercer plus de pression sur le dictateur Kim Jong Un à limiter son programme controversé de missiles.

    

        


                        
                    
            

                
Vidéo:
                     Comment le carré de Trump avec la Corée du Nord?
                

Le leader américain a déclaré aux journalistes qu'il avait eu une conversation téléphonique «forte» et «franche» avec le président chinois Xi Jinping au sujet de la Corée du Nord et a déclaré que l'un d'eux ne mettrait pas en avant les actions provocatrices de la nation voyante.

Trump n'a pas exclu les attaques militaires contre l'état secrète de Kim, mais a indiqué que d'autres options de pression viendraient en premier.

Il a déclaré: "Le président Xi voudrait faire quelque chose. Nous verrons si oui ou non il peut faire mais nous ne mettrons pas en place ce qui se passe en Corée du Nord. »

    

        


                         Donald Trump et Kim Jong-Un
                    
            

                
Vidéo:
                     Trump in global trade threat over N Korea
                

Il a ajouté: «Je crois que le président Xi est d'accord avec moi à 100%. Nous avons eu un appel téléphonique très, très franc et très fort.»

Le président Xi a déclaré à son homologue américain que Pékin reste déterminé à s'arrêter les ambitions nucléaires du Nord et le maintien de la paix et de la stabilité dans la péninsule coréenne.

Les États-Unis, qui a accusé Kim de «mendier la guerre», envisage d'élaborer de nouvelles sanctions plus sévères contre le Nord dans une résolution de l'ONU qui pourrait être voté par le Conseil de sécurité lundi.

    

        


                         La Corée du Sud détient un exercice de missiles balistiques en réponse à la Corée du Nord Nuke Test
                    
            

                
Vidéo:
                     La Corée du Sud effectue des exercices militaires alors que NK est accusé de «mendier la guerre»
                

Washington a également rejeté la proposition de la Chine pour un gel des essais nucléaires et des missiles du Nord en échange d'une suspension des exercices militaires américano-coréens.

Un rapport mardi a affirmé que le régime de Kim a été vu déplacer ce qui apparaissait pour être un missile balistique intercontinental vers sa côte ouest.

Les analystes disent qu'il est très probable que l'État mènera son prochain acte "provocateur" vers le 9 septembre lorsque le pays fêtera son jour de fondation.

Plus suit …

            

  • Echelle de cueillette 2,5m
  • Echelle de cueillette 3m
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Patricia Devlin: La grand-mère entame une grève de la faim sur le changement climatique | Nouvelles sur le climat

Eoliennes : la face noire de la transition écologique 15,90 € GROHE Nouveau K700 Sous-Plan…