Accueil Actualité La France suspend les hausses de la taxe sur les carburants au milieu des troubles

La France suspend les hausses de la taxe sur les carburants au milieu des troubles

0
0

La France suspendra les hausses de la taxe sur l'essence attendues en janvier à la suite des manifestations organisées dans tout le pays.

Le Premier ministre français, Edouard Philippe, doit annoncer cette annonce aujourd'hui dans le but de mettre fin aux manifestations contre la mesure "du gilet jaune", ont annoncé des sources gouvernementales.

La suspension s'accompagnera d'autres mesures visant à calmer deux semaines de manifestations nationales organisées par les manifestants, selon les sources.

Image:
Les manifestants du "gilet jaune" bloquent les dépôts de carburant

La suspension constituerait le premier revirement important du président Emmanuel Macron sur une politique majeure depuis son arrivée au pouvoir en 2017.

Les manifestations, qui ont débuté le 17 novembre, visaient principalement à dénoncer une réduction des dépenses des ménages engendrée par les taxes sur le carburant diesel de M. Macron, qu’il juge nécessaires pour lutter contre le changement climatique.

Cependant, ils ont depuis évolué en une manifestation générale anti-Macron.

Beaucoup critiquent le président pour avoir mené des politiques qui, selon eux, favorisent les membres les plus riches de la société française.

Les manifestations à Paris samedi sont devenues particulièrement violentes. L'Arc de Triomphe a été défiguré et les avenues des Champs-Élysées, la capitale, endommagées.

Le journal Le Monde et la radio France Info ont annoncé que l'augmentation prévue, qui a provoqué des émeutes, sera suspendue pendant plusieurs mois.

Les manifestants affrontent la police anti-émeute à Paris le 1er décembre
Image:
Des manifestants ont affronté la police anti-émeute à Paris ce week-end

M. Macron n'a pas parlé publiquement de la destruction de samedi à Paris depuis son retour d'un sommet du G20 en Argentine ce week-end.

Quatre personnes ont été tuées au cours des manifestations, dont une femme de 80 ans décédée à l'hôpital dimanche après avoir été frappée par une cartouche de gaz lacrymogène à Marseille.

Selon la police parisienne, 412 personnes ont été arrêtées lors des affrontements dans la capitale samedi.

Certains de ceux qui ont comparu lundi au tribunal avaient de longs antécédents judiciaires pour crimes violents et affrontements avec la police, mais d'autres incluaient un jeune homme de 21 ans, titulaire d'une maîtrise en finance.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Donald Trump "savait que c'était mal" de verser de l'argent aux femmes, déclare l'ex-avocat Michael Cohen

L'ancien avocat de Donald Trump a de nouveau déclaré que le président lui avait ordonn…