Accueil Actualité La fortune secrète de 9 millions de dollars du secrétaire juridique émerge après sa mort

La fortune secrète de 9 millions de dollars du secrétaire juridique émerge après sa mort

0
0
  • Nematodes contre le papillon du palmier Paysandisia Archon, NemaPalmier
  • Nématodes anti vers blancs Hannetons et Otiorhynques - Lutte bio

Une secrétaire juridique a secrètement caché des millions de dollars en observant les investissements faits par des avocats pour lesquels elle travaillait.

Sylvia Bloom a travaillé pour le même cabinet pendant plus de 60 ans et elle a pris sa retraite à l'âge de 96 ans. longtemps après, en 2016.

Mais à l'insu de sa famille ou de ses amis, elle avait accumulé une richesse substantielle et pouvait donner des millions à des organismes de bienfaisance à New York grâce à un fonds de richesse de 9 millions de dollars. 19659003] Le Henry Street Settlement, un organisme de bienfaisance social dans le Lower East Side de Manhattan, a reçu 6,24 millions de dollars de Mme Bloom – le plus grand cadeau d'un individu dans ses 125 ans d'histoire.

Sa nièce, Jane Lockshin, a déclaré: "Elle était une secrétaire à une époque où ils ont couru la vie de leur patron, y compris leurs investissements personnels." 19659003] "Alors quand le patron achèterait un stock, elle ferait l'achat pour lui et achèterait le même stock pour elle-même, mais dans une moindre mesure parce qu'elle était sur le salaire d'une secrétaire. "

B Parce que Mme Bloom n'a jamais parlé à personne de ce qu'elle faisait, sa fortune n'a émergé qu'à sa mort.

Mme Lockshin, qui est l'exécuteur testamentaire de la succession de Mme Bloom, a dit que c'était un "oh mon dieu moment".

Image:
Mme Bloom a pris sa retraite à 96

Elle a dit: "Je me suis rendu compte qu'elle avait des millions et elle n'a jamais mentionné un mot. Selon elle, Mme Bloom a laissé de l'argent à des parents et des amis, mais elle voulait que la plus grande partie de sa richesse soit consacrée à des bourses d'études destinées à des jeunes défavorisés.

On a demandé à David Garza, directeur du Henry Street Settlement, s'il s'asseyait avant qu'on lui parle de la manne massive.

M. Garza a dit "nous étions tous agapes, juste éblouis" et a ajouté que le cadeau a été fait en Février, mais elle vient tout juste d'être dévoilée.

Mme Bloom, qui n'a jamais eu d'enfants, est née pendant la Grande Dépression et a obtenu un diplôme le soir pendant la journée pour gagner suffisamment d'argent pour vivre.

En 1947, elle intègre un nouveau cabinet à Wall Street, Cleary Gottlieb Steen & Hamilton, dont elle est l'un des premiers employés.

L'entreprise compte aujourd'hui plus de 1 200 avocats et des centaines d'autres employés

 Mme Bloom avec elle hu Raymond Margolies </span><br />
        <span class= Mme Bloom avec son mari Raymond Margolies

Le mari de Mme Bloom, Raymond Margolies, était pompier à New York et mourut en 2002.

Elle a conservé son nom de jeune fille et tout l'argent était En son nom, il était "très possible" que son mari ne sache rien de sa richesse.

Paul Hyams, un directeur des ressources humaines de l'entreprise qui devint ami avec Mme Bloom pendant ses 35 années de travail au cabinet d'avocats, dit il était «complètement stupéfait» d'apprendre sa richesse

Il a dit: «Elle n'a jamais parlé d'argent et elle n'a pas vécu la haute vie. Elle n'était pas voyante et ne voulait pas attirer l'attention sur elle-même. "

  • Larves et oeufs de coccinelle européenne anti pucerons
  • Alarme Gsm, 99 Zones Xxl Et Camera Ip
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: le capitaine d’un navire de guerre américain «relevé de ses fonctions» suite à une note de COVID-19 | US News

Un capitaine de porte-avions américain a été limogé après avoir envoyé une lettre cinglant…