Accueil Actualité La Corée du Nord termine un «test crucial» sur un site de fusée à longue portée | Nouvelles du monde

La Corée du Nord termine un «test crucial» sur un site de fusée à longue portée | Nouvelles du monde

0
0
  • Game Of Thrones (Le Trône de Fer) - Saison 8
  • Le Siècle du populisme - Histoire, théorie, critique

La Corée du Nord affirme avoir effectué un autre "test crucial" sur son site de lancement de fusées à longue portée.

L'annonce intervient alors que la Corée du Nord continue de faire pression sur Donald Trump à propos d'un délai fixé pour la fin de l'année par le leader Kim Jong Un pour sauver les négociations nucléaires défaillantes.

L'Académie de Corée du Nord des sciences de la défense n'a pas précisé ce qui a été testé vendredi.

Quelques jours plus tôt, le Nord a déclaré qu'il avait effectué un "test très important" sur le site, ce qui a fait spéculer qu'il s'agissait d'un nouveau moteur pour un lanceur spatial ou un missile balistique intercontinental.

Les négociations ont échoué après que les États-Unis ont rejeté les demandes d'allègement des sanctions de la Corée du Nord en échange d'une reddition partielle des capacités nucléaires du Nord lors du deuxième sommet de Kim avec M. Trump au Vietnam en février.

Pourparlers repris entre les deux dirigeants en juin quand ils ont accepté de reprendre les pourparlers, mais une nouvelle réunion en octobre s'est soldée par une impasse sur ce que la Corée du Nord a appelé "la vieille position et l'attitude" de l'Amérique.

L'ambassadeur américain Kelly Craft a critiqué la Essais balistiques du Nord activité lors d'une réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, déclarant que les tests étaient "profondément contre-productifs" et risquaient de compromettre les perspectives de négociations futures.

Image:
Les pourparlers entre Donald Trump et Kim Jong Un sont au point mort

Elle a également cité des indices nord-coréens d'une "reprise des provocations graves", qui, selon elle, signifieraient qu'ils pourraient lancer des véhicules spatiaux utilisant la technologie des missiles balistiques à longue portée ou tester des ICBM ", qui sont conçus pour attaquer le continent américain avec des armes nucléaires. "

Miss Craft a déclaré que les Etats-Unis étaient "prêts à être flexibles" et à avancer vers un accord sur la reprise des pourparlers.

Mais la Corée du Nord a déclaré que ses commentaires étaient une "provocation hostile" et a averti que Washington pourrait avoir gaspillé ses chances de sauver la fragile diplomatie nucléaire.

Les relations entre les deux pays sont devenues de plus en plus tendues ces dernières semaines, la Corée du Nord menaçant de renouveler ses insultes contre M. Trump.

Le Nord a déclaré qu'il le considérerait comme un "fou" s'il continuait à utiliser un langage provocateur contre Kim Jong Un.

Le ministère des Affaires étrangères du pays a publié les jours d'avertissement après que le président américain eut parlé d'une éventuelle action militaire et ravivé son surnom d '"homme fusée" pour le dirigeant nord-coréen.

Choe Son Hui, premier vice-ministre des Affaires étrangères de Pyongyang, a déclaré que les propos de M. Trump "ont déclenché des vagues de haine de notre peuple contre les États-Unis" parce qu'ils n'ont fait preuve "d'aucune courtoisie en faisant référence à la direction suprême de la dignité" de la Corée du Nord.

Au cours d'une visite à Londres au début du mois, M. Trump a déclaré que sa relation avec M. Kim était "vraiment bonne" mais lui a demandé de donner suite à son engagement de dénucléariser.

Le président a déclaré: "Nous avons l'armée la plus puissante que nous ayons jamais eue, et nous sommes de loin le pays le plus puissant du monde et nous espérons que nous n'aurons pas à l'utiliser. Mais si nous le faisons, nous l'utiliserons."

M. Trump a ajouté que M. Kim "aime envoyer des roquettes, n'est-ce pas? C'est pourquoi je l'appelle l'homme-fusée".

Les commentaires du président ont incité le chef militaire de la Corée du Nord à avertir que le recours à la force contre le pays entraînerait une conséquence "horrible" pour les États-Unis.

Plus suit …

  • Samsung Galaxy A10 Dual SIM 32GB 2GB RAM SM-A105F/DS Noir SIM Free
    Smartphone sous systeme Android 9.0 (Pie) Ecran de 6.2'' - 4G: Oui Memoire interne: 32 Go - RAM: 3 Go Appareil photo de 13 Mégapixels
  • Pokémon Epée
    NINTENDO 2 ans 10002057
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: 25 décès en Chine à mesure que le virus se propage | Nouvelles du monde

Vingt-cinq personnes sont décédées des suites du coronavirus mortel en Chine, a confirmé l…