Accueil Actualité La centrale nucléaire russe flottante Akademik Lomonosov fait voile dans l'Arctique | Nouvelles du monde

La centrale nucléaire russe flottante Akademik Lomonosov fait voile dans l'Arctique | Nouvelles du monde

0
0
  • Le Siècle du populisme - Histoire, théorie, critique
  • The 100-Saison 6 [DVD]

Les militants ont exprimé leur inquiétude après que la première centrale nucléaire russe flottante ait atteint sa destination dans la région nord-est du pays.

L'Akademik Lomonosov est une plate-forme remorquée de 140 m de long qui transporte deux réacteurs nucléaires de 35 mégawatts.

Il est parti vendredi du port arctique de Mourmansk sur la péninsule de Kola pour un voyage de trois semaines à Pevek, sur la péninsule de Tchoukotka, à plus de 2 650 milles marins à l'est.

La centrale flottante alimentera la région en électricité en remplaçant la centrale nucléaire de Bilibino à Chukotka, en cours de démantèlement.

Il s'agit de la première centrale nucléaire flottante depuis le réacteur américain MH-1A, un réacteur beaucoup plus petit qui a alimenté le canal de Panama en électricité de 1968 à 1975.

Les écologistes disent que le projet est intrinsèquement dangereux et constitue une menace pour la région arctique.

La compagnie nucléaire russe Rosatom a écarté ces craintes, insistant sur le fait que la centrale nucléaire flottante pouvait fonctionner en toute sécurité.

Le directeur de Rosatom, Alexei Likhachev, a déclaré que sa société espérait vendre des réacteurs flottants sur des marchés étrangers, notamment l’Indonésie et le Soudan.

Cela arrive alors que les autorités russes ont déclaré avoir vérifié plus de 100 travailleurs médicaux ayant aidé à soigner les victimes d'une récente explosion et trouvé un homme avec une trace de radiation.

Image:
La compagnie nucléaire russe Rosatom a écarté les inquiétudes concernant la sécurité

L’incident du 8 août sur le champ de tir de la marine russe à Nyonoksa, en mer Blanche, a tué deux soldats et cinq ingénieurs nucléaires et en a blessé six.

Les niveaux de rayonnement dans la ville voisine de Severodvinsk ont ​​augmenté pendant un certain temps, mais les autorités ont insisté sur le fait que cela ne posait aucun danger.

L’administration régionale d’Arkhangelsk a déclaré que 110 travailleurs médicaux avaient subi des contrôles qui avaient permis de retrouver un homme présentant une faible quantité de césium 137 radioactif.

Il a déclaré que la santé de l'homme n'était pas en danger et a soutenu qu'il aurait pu contracter l'isotope contenu dans la nourriture.

Cette déclaration faisait suite à des reportages dans les médias russes selon lesquels des dizaines de personnes auraient été exposées à des radiations.

Selon certaines informations, les équipes médicales de l'hôpital de la ville d'Arkhangelsk n'auraient pas été prévenues qu'elles traiteraient les personnes exposées aux radiations et manquaient de l'équipement de protection élémentaire.

Selon certaines allégations, l'agence de sécurité russe aurait obligé le personnel médical à signer un document de confidentialité.

  • Samsung Galaxy A10 Dual SIM 32GB 2GB RAM SM-A105F/DS Noir SIM Free
    Smartphone sous systeme Android 9.0 (Pie) Ecran de 6.2'' - 4G: Oui Memoire interne: 32 Go - RAM: 3 Go Appareil photo de 13 Mégapixels
  • Pokémon Epée
    NINTENDO 2 ans 10002057
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: le président Xi met en garde contre une « situation grave » alors que l’infection se propage en Chine | Nouvelles du monde

La Chine a confirmé que 1 372 personnes ont été infectées par un coronavirus et 41 personn…