Accueil auto Kvyat claque pour limiter les tests en F1

Kvyat claque pour limiter les tests en F1

0
0
  • Peinture isolante thermique intérieure finition velours pour murs et plafonds : Theotherm Intérieur
  • Multimetre Fluke F18B +, 4000 Comptes

Le calendrier du grand prix 2020 devant sétendre à 22 courses, on pense que la F1 se dirigera vers un calendrier dessais revu, avec des options telles quune semaine dessai unique de cinq jours ou six jours sur deux semaines, proposées pour remplacer le dispositif actuel de huit jours. .

Kvyat est cependant convaincu quaucun de ces changements ne conviendrait pour la F1, car cela signifierait que léquilibre entre de véritables essais sur piste et le travail sur simulateur dun pilote de Formule 1 irait plus loin vers ce dernier.

"Pour être honnête, je ne suis absolument pas daccord avec cette idée, car nous avons déjà trop peu de tests", a déclaré Kvyat. «Je veux dire, nous devrions faire plus de conduite réelle, plutôt que de conduire en simulateur. Je suis à 100% en désaccord avec cela.

«Ce que nous faisons maintenant, c’est un minimum du point de vue du conducteur. Je ne suis pas trop pressé de conduire dans un simulateur, je préfère faire beaucoup plus de journées d’essais et même voyager [plus].

«Ce n’est pas ce que devrait être la Formule 1. Nous devrions conduire. Le sport devrait être au sujet de… cest le seul sport où nous pratiquons si peu en dehors du week-end de course.

"Peut-être que je ne dis pas [cela doit être] autant que par le passé avec des tests gratuits, mais nous ne devrions pas en avoir moins que maintenant, je pense."

Vidéos connexes:

Kvyat pense que la quantité idéale dessais officiels par an se situe entre “16 et 20” jours, par rapport aux 12 jours actuels, dont quatre jours dessais en saison.

«Mais le nombre de courses va également augmenter l’année prochaine, ce qui va un peu à l’encontre de cela, mais dans ce cas, le simulateur devrait peut-être être réduit ou quelque chose du genre. Je ne sais pas.

«Mais moi, en tant que pilote, je préférerais [bien davantage] conduire la vraie voiture sur une vraie piste que de faire ce travail de simulateur. En aucune façon!"

Le coéquipier de Kvyat, Alex Albon, sest lui aussi opposé à une réduction du nombre de tests, estimant que cela aurait des conséquences néfastes pour les nouveaux arrivants.

«Je pense que c’est le mauvais sens, pour être honnête. Je sais que nous avons des coupes budgétaires et tout le reste, mais vous devez également respecter les recrues, je pense », a déclaré Albon.

«En fin de compte, ce doit être pour des raisons de coût, ce que je comprends un peu, mais les grandes équipes, lorsquelles ne testent pas, investissent largent dans des logiciels, et cetera, et elles dépenseront toujours largent ailleurs développer des simulations pour simuler des tests.

"Donc, je comprends un peu la raison, mais je ne voudrais pas que quiconque devienne une recrue et ne fasse que ce nombre dessais."

Lire aussi:

  • Multimetre Fluke F18B +, 4000 Comptes
  • FILTRE ANTIPARASITE POUR LAVE LINGE ELECTROLUX FAURE
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Penske parle du retour du Mans après la convergence des règles IMSA / WEC

Penske a couru deux fois au Mans: une fois en tant que pilote en 1963 (en partant de la po…