Accueil auto Kubica ne regrette pas le choix de BMW malgré la domination de l’Audi DTM

Kubica ne regrette pas le choix de BMW malgré la domination de l’Audi DTM

0
0
  • BERU Tête De Delco VK355S Tete d'Allumage,Tete d'Allumeur VW,AUDI,BMW,GOLF II 19E, 1G1,GOLF I Cabriolet 155,TRANSPORTER III Furgón,CORRADO 53I
    Montage d'origine: System BOSCH; Matériel: Polyester; Type de montage: fixé; Surface: peint à l'intérieur; Allumeur/doigt de distributeur: Version de raccord dent de scie, blindé; au choix: ; VW: GOLF II 19E, 1G1,GOLF I Cabriolet 155,TRANSPORTER III Furgón,CORRADO 53I,POLO 86C, 80,PASSAT 3A2, 35I,TRANSPORTER
  • BERU Tête De Delco VW,AUDI,BMW VK355S Tete d'Allumage,Tete d'Allumeur,Tête d'allumeur
    Montage d'origine: System BOSCH; Matériel: Polyester; Type de montage: fixé; Surface: peint à l'intérieur; Allumeur/doigt de distributeur: Version de raccord dent de scie, blindé; au choix: ; VW: GOLF II 19E, 1G1,GOLF I Cabriolet 155,TRANSPORTER III Furgón,CORRADO 53I,POLO 86C, 80,PASSAT 3A2, 35I,TRANSPORTER

Après avoir perdu son siège de Williams en Formule 1 au profit de Nicholas Latifi en 2020, Kubica a orchestré un passage tardif au DTM qui impliquait que l’équipe ART se procurait une BMW M4 auprès du fabricant basé à Munich pour la présenter comme entrée client.

Cependant, l’incursion de Kubica dans le DTM n’a pas encore donné beaucoup de succès, les Polonais ayant marqué un seul point jusqu’à présent grâce à un résultat 10e lors de la première course à Assen.

Bien que les difficultés de Kubica soient principalement dues à son manque d’expérience et à ART dans la catégorie, elles soulignent également l’incapacité de BMW à égaler Audi à un rythme pur au cours de la deuxième année de l’ère de la classe 1 en 2020.

Dans les quatre premières manches de la saison, Audi a remporté six des huit courses et a marqué deux fois plus de points que BMW au classement des constructeurs.

Mais malgré l’avantage d’Audi, qui a permis au deuxième pilote Ferdinand Habsburg de terminer sixième à Lausitzring pour l’équipe cliente WRT, Kubica dit qu’il ne déplore pas sa décision de forger un rapprochement avec BMW plutôt qu’Audi.

« Eh bien, je ne peux pas dire que je regrette cette décision, bien que je puisse voir les autres lutter moins », a déclaré Kubica à Motorsport.com.

« Mais si vous faites le tour du paddock, tout le monde aura quelque chose à redire. Et il est toujours facile de pointer du doigt et de dire » si j’aurais fait ça, ça aurait été mieux « .

«Mais à la fin, j’essaie juste d’extraire le maximum de ce que j’ai. C’est le package que j’ai et je suis en quelque sorte reconnaissant pour cette opportunité et ce défi.

« En fin de compte, je voulais courir et je pense toujours que le DTM est le championnat du plus haut niveau que je pourrais combiner avec mes fonctions de Formule 1. »

Lisez aussi:

Robert Kubica, équipe Orlen ART

Photo par: ITR eV

Audi a balayé les trois championnats du DTM en 2019, la première année en utilisant le jeu de règles de classe 1, et on pense que Kubica a eu des entretiens avec le fabricant basé à Ingolstadt avant de conclure un accord avec BMW.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi il avait finalement décidé de piloter une BMW M4, Kubica a déclaré que son précédent passage avec le constructeur allemand en F1 – au cours duquel il avait remporté la seule victoire de la marque dans le Grand Canadien 2008 – avait joué un rôle dans sa décision.

« Je pense qu’il y avait plus de raisons qu’une seule raison d’être honnête. Je savais que le package de l’autre constructeur automobile [Audi] est probablement plus performant, mais j’en connaissais pas mal aussi en BWM et cette marque m’a donné l’opportunité de faire mes débuts en F1 en 2006.

« Je ne veux pas donner l’impression d’avoir pris la décision à cause de cela, mais j’ai eu une bonne conversation avec les gens que je connaissais déjà. Il y avait d’autres facteurs qui ont contribué et ont conduit à cette décision.

« Il y a eu des hauts et des bas avec quelques éléments contractuels par exemple. Ce n’était pas facile car je suis également pilote de réserve pour Alfa Romeo Racing Orlen. Ce n’est pas facile lorsque deux constructeurs automobiles différents sont impliqués.

« Mais chaque partie impliquée dans cet accord y consacre beaucoup d’efforts pour que cela fonctionne, c’est sûr. C’est pourquoi nous sommes tous un peu déçus du résultat jusqu’à présent. La saison comprimée due à COVID n’aide pas, alors la situation est un peu compliquée. Mais nous espérons tous que nous en sortirons. « 

Vidéo connexe

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *