Accueil auto Kazuki Hoshino prendra sa retraite de la SUPER GT après la saison 2021

Kazuki Hoshino prendra sa retraite de la SUPER GT après la saison 2021

0
0

Hoshino, fils de la légende de la course japonaise Kazuyoshi, a fait cette annonce sur les réseaux sociaux mardi alors qu’il s’apprête à lever le rideau sur une carrière de 19 ans en SUPER GT.

L’homme de 43 ans a passé deux saisons dans l’équipe Nissan GT500 en 2006-07, au volant de l’équipe Impul de son père, avant de remporter deux titres dans la catégorie GT300 en 2008 et 2010, tous deux sur des machines Nissan.

Hoshino terminera la saison 2021 au volant de la Nissan GT-R NISMO GT3 n°10 de Gainer aux côtés de son coéquipier Keishi Ishikawa.

« Bien sûr, j’ai de tristes sentiments à l’idée de quitter SUPER GT, mais ce n’est pas la fin », a écrit Hoshino dans le cadre d’une longue déclaration. « En tant que pilote, et en tant que membre de Nissan et membre d’Impul, il y a encore de nombreux défis à relever. »

Hoshino était relativement tardif à la course à l’âge de 22 ans, passant deux ans au Royaume-Uni en 2000 et 2001, dont une campagne complète de Formule 3 britannique avec Carlin au cours de la dernière saison, avant de retourner au Japon.

Il a fait ses débuts en SUPER GT en 2003 après une seule saison en F3 All-Japan pour l’équipe Daishin Nissan GT300, et après avoir remporté sa première victoire en 2005, il a rejoint Impul l’année suivante, remplaçant Yuji Ide en F1 aux côtés du futur. Benoit Treluyer, vainqueur des 24 Heures du Mans.

Hoshino et Treluyer ont remporté le 1000 km de Suzuka cette année-là, avec Jérémie Dufour, mais c’était pour prouver la seule victoire d’Hoshino dans la catégorie supérieure puisqu’il a été évincé suite à un remaniement de Nissan avant la saison 2008.

Rejoignant l’équipe MOLA Nissan GT300 pour laquelle il avait piloté en 2005, Hoshino a remporté le titre cette année-là aux côtés d’Hironobu Yasuda, commençant une période dans la division inférieure de SUPER GT qui s’est poursuivie jusqu’à la saison en cours.

Un passage à une autre équipe Nissan en 2010, Hasemi Motorsport, a donné un autre titre à Hoshino, qui était cette fois associé au futur champion GT500 Masataka Yanagida.

Cela a été suivi par une période de deux ans au volant de machines Aston Martin, avant de revenir dans le giron de Nissan en 2013 avec l’équipe NDDP Racing soutenue par l’usine, en partenariat avec une variété de protégés de la marque au cours des années suivantes, notamment Daiki Sasaki, Mitsunori Takaboshi et Jann Mardenborough.

En 2018, Hoshino a été transféré à Gainer alors que le NDDP gravissait les échelons de la Nissan GT500, étant initialement associé à Hiroki Yoshida avant de s’associer à son coéquipier actuel Ishikawa en 2019.

La seule et unique victoire du duo en tant que duo est arrivée en Thaïlande en 2019, mais depuis lors, Hoshino et Ishikawa ont lutté pour la compétitivité, n’ayant pas terminé plus haut que la cinquième l’année dernière et jusqu’à présent cette année.

En dehors de SUPER GT, Hoshino a terminé une seule saison en Formule Nippon avec Impul en 2006, et a également disputé les 10 heures de Suzuka et les 24 heures du Nurburgring avec Nissan. De plus, il a remporté trois titres dans la série japonaise de deuxième niveau Super Taikyu avec la marque.

« Il reste encore quatre courses à disputer cette saison », poursuit la déclaration d’Hoshino. « Je vais tout donner pour finir la saison sans regret. Avec tout le monde chez Gainer et Keishi, je vise définitivement le podium ! »

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto