Accueil auto Karting a laissé Grosjean "plus fatigué" qu'une course de F1

Karting a laissé Grosjean "plus fatigué" qu'une course de F1

0
0

Le pilote Haas et directeur de la Grand Prix Drivers Association a été un ardent défenseur du changement des règles de la F1 afin que les pilotes puissent pousser plus pendant les courses.

Lire aussi:

Bien que cela se traduise souvent par le fait que la F1 séloigne de pneus trop sensibles à la surchauffe ou à la dégradation, le champion du monde Lewis Hamilton a exprimé cette saison son désir dune voiture plus physique.

Grosjean a demandé récemment à Motorsport.com s’il partageait ce point de vue: "Je suis allé faire du karting avec mes amis avec une boîte de vitesse 125cc et j’étais plus fatigué que de faire une course de Formule 1.

"Pourquoi? Parce que vous poussez tout le temps, vous ne jouez pas en sécurité. Et surtout, nous gérons le pneu tout le temps [en F1].

"À Barcelone, on a limpression de rouler à 40%, 50% de la capacité de la voiture, et ce nest pas difficile.

"Si ce n’était que des tours de qualification, vous pousseriez aussi fort à chaque tour et vous seriez complètement foutu à la fin. Vous seriez fatigué.

"Si nous devions faire le plein, vous seriez encore plus fatigué. Lorsque vous devez soulever et enduire du carburant et des pneus, comment est-ce difficile pour le corps, pour la concentration?"

Le patron de l’équipe de Hamilton, Toto Wolff, a suggéré de supprimer la direction assistée pour que les voitures deviennent un plus grand défi physique.

Mais Grosjean a déclaré "nous avons demandé à plusieurs reprises" les outils dont il a estimé quils avaient besoin.

"Je pense que si nous manquons de direction assistée, nous ne pouvons pas tourner le volant", a-t-il déclaré. "Donc, je ne pense pas quils vont changer beaucoup.

«Ce dont nous avons besoin, c’est d’une voiture sur laquelle nous pouvons pousser. Apportez du carburant et la voiture ne pèse pas 100 kg [plus de carburant] au début.

"Avoir 30 kg pour chaque relais et ensuite vous allez quelques secondes plus vite, si pas plus, et vous êtes donc beaucoup plus fatigué."

Grosjean a admis quil navait pas la solution "magique" aux problèmes apparents de la F1 mais a souligné limportance pour les pilotes dêtre disposés à faire des suggestions, même sils sont licenciés.

"Nous savons tous quil y a place à lamélioration dans de nombreux domaines", a-t-il déclaré. Mais si nous ne changeons rien, rien ne changera évidemment.

"Peut-être que ce que je dis est des conneries et que je manque complètement une partie de léquation. Quand je dis que nous devrions le faire, joublie peut-être une raison pour laquelle nous ne devrions pas.

"Mais au moins jenvoie des idées. Elles pourraient être tout à fait fausses, elles pourraient ne pas être réalisables, mais jessaie."

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Tesla obtient le feu vert pour construire des voitures en Chine

Copyright de limage                  Getty Images                                         …