Accueil Actualité Ivan Milat décède: un Australien a tué sept routards, dont deux Britanniques | Nouvelles du monde

Ivan Milat décède: un Australien a tué sept routards, dont deux Britanniques | Nouvelles du monde

0
0
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)
  • Alarme GSM 3-en-1 sans-fil autonome - UltraPIR 3G + 2 télécommandes nouvelle génération (gamme BT)

Un tueur en série australien qui a assassiné sept routards, dont deux Britanniques, est décédé à l'âge de 74 ans.

Ivan Milat est décédé dans l'aile médicale de la prison de Long Bay, dans la ville de Sydney, ont annoncé des autorités plusieurs mois après le diagnostic d'un cancer de l'œsophage et de l'estomac en phase terminale.

Il a été emprisonné en 1996 pour les meurtres de trois Allemands, deux Australiens et des deux routards britanniques Caroline Clarke et Joanne Walters.

De haut en bas (De gauche à droite), Deborah Everest, Australie; Anja Habschied, Allemagne; Simone Schmidl, Allemagne;
Bottom (de gauche à droite) Joanne Walters, UK; Gabor Neugebauer, Allemagne; Caroline Clarke, UK; et James Gibson Australia. Victimes d'Ivan Milat
Image:
Victimes d'Ivan Milat: Deborah Everest, Anja Habschied, Simone Schmidl et (rangée du bas) Joanne Walters, Gabor Neugebauer, Caroline Clarke et James Gibson

Milat avait tué ses victimes après leur avoir offert des promenades en auto-stop.

Leurs corps mutilés ont été retrouvés dans une forêt près de Sydney pendant plus de 14 mois en 1992 et 1993.

Mme Clarke, 21 ans, et Mme Walters, 22 ans, ont été retrouvées en septembre 1992, cinq mois après leur disparition.

En 1993, les corps du couple australien Deborah Everist et James Gibson, tous deux âgés de 19 ans, ont été retrouvés.

Les perquisitions de la police à proximité ont révélé les corps de l'Allemande Simone Schmidl, 21 ans, et du couple allemand Anja Habschied, 20 ans, et de Gabor Neugebauer, 21 ans, portés disparus depuis 1991.

Milat, ouvrier routier et passionné d'armes à feu, a été arrêté en 1994.

Le Britannique Paul Onions a aidé la police à identifier le tueur.

M. Onions était presque lui-même devenu l'une des victimes de Milat. Il avait accepté de le conduire en 1990, mais avait réussi à s'enfuir, s'enfuyant lorsque Milat lui avait tiré dessus.

Lorsque les policiers ont perquisitionné le domicile de Milat, ils ont trouvé des armes, notamment des pièces de fusil utilisées lors des meurtres, ainsi que des objets appartenant à certaines de ses victimes. Ils ont également trouvé des cordes et des liens en plastique qui avaient été utilisés sur les victimes.

Image:
Milat (à gauche) en 1996

En 1996, Milat a été reconnu coupable de sept meurtres et condamné à sept peines consécutives de réclusion à perpétuité.

La police pense qu'il a assassiné d'autres personnes, dont trois personnes enterrées dans des forêts entre 1971 et 1991.

Clive Small, le détective qui a mené l'enquête sur le meurtre, a déclaré: "Je n'avais absolument aucun respect pour lui.

"Je pensais que s'il avait eu une once de décence en lui, il aurait pu le montrer avant de mourir en admettant et en clarifiant un certain nombre de points en suspens."

Ian Clarke, le père de Mme Clarke basé à Northumberland, a déclaré à propos de la mort de Milat: "Peu importe à quel point on pourrait être chrétien, vous ne pouvez pas vous empêcher d'être heureux que cela se soit produit."

Anthony Roberts, ministre de la Nouvelle-Galles du Sud chargé de la lutte contre le terrorisme et les services correctionnels, a déclaré que les autorités s'étaient assurées que Milat ne mourrait pas dans un lit d'hôpital public.

M. Roberts a déclaré au Daily Telegraph de Sydney: "Il n’a montré aucun remords. Nous nous sommes assurés que la peine soit exécutée.

"Il peut pourrir en enfer."

  • Se le dire enfin
  • Creality CR-10S Pro / Ender 3 Pro / Ender 5 Imprimante bricolage 3D 300X300X400mm 1.75mm Nouveau
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: la Chine construit une «forteresse» pour s’assurer que le coronavirus est désormais un problème étranger | UK News

La Chine construit une forteresse contre le coronavirus. Si vous voulez savoir à quel poin…