Accueil Actualité Inde: au moins 20 morts dans des violences hindoues musulmanes à cause d’une loi controversée sur la citoyenneté | Nouvelles du monde

Inde: au moins 20 morts dans des violences hindoues musulmanes à cause d’une loi controversée sur la citoyenneté | Nouvelles du monde

0
0
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)
  • SunSun CUV-7110 UVC Stérilisateur Clarificateur Inox bassins Lampe 110W

Le Premier ministre indien Narendra Modi a appelé au calme après des jours de violents affrontements sectaires sur une nouvelle loi controversée sur la citoyenneté qui a fait au moins 20 morts.

Dans ses premiers commentaires sur la crise, M. Modi a appelé dans un tweet « à mes sœurs et frères de Delhi à maintenir la paix et la fraternité à tout moment ».

Les affrontements à New Delhi ont coïncidé avec Donald Première visite d’État de Trump en Inde.

Un médecin senior de l’hôpital Guru Teg Bahadur a déclaré mercredi: « Il y a 20 morts et 189 blessés ».

Un porte-parole de l’hôpital Al-Hind a déclaré que l’établissement avait soigné plus de 200 blessés depuis lundi, dont beaucoup avec des blessures graves.

Des coups de feu ont été entendus et les responsables de l’hôpital ont déclaré que de nombreux blessés avaient été abattus.

Au moins deux mosquées dans le nord-est de New Delhi et un marché de pneus ont été incendiés et des témoins ont rapporté avoir vu des foules en maraude brandissant des bâtons, des tuyaux et des pierres alors que la police et les pompiers luttaient contre des incendies criminels, des pillages et des jets de pierres.

La police a utilisé des gaz lacrymogènes, des plombs et des grenades fumigènes contre des manifestants lors de certaines des pires violences observées dans la capitale indienne depuis des décennies.

Cette mesure controversée permettra aux non-musulmans du Pakistan, du Bangladesh et d’Afghanistan, pays à majorité musulmane qui bordent l’Inde, de devenir des citoyens indiens plus facilement que pour les musulmans.

La violence, en grande partie entre les hindous soutenant la loi et les musulmans qui s’y opposent, a été centrée sur une zone mixte de la ville, où les officiers ont eu du mal à disperser des foules d’émeutiers jetant des pierres.

Image:
Des véhicules, des bâtiments et des entreprises ont été incendiés lors des émeutes de New Delhi
Les opposants au Parti du Congrès de Narendra Modi brûlent une effigie du Premier ministre indien à Amritsar
Image:
Une effigie de Narendra Modi est brûlée à Amritsar

Un témoin a déclaré à Reuters que les forces paramilitaires et de police avaient été déployées en « beaucoup plus grand nombre » mercredi et que les rues étaient désertes.

Atul Garg, le directeur des pompiers de Delhi, a confirmé que les affrontements se sont calmés: « La situation est relativement meilleure qu’hier dans les zones touchées par la violence.

« Il n’y a pas d’émeutiers dans les rues et nos véhicules ont pu atteindre la zone », a-t-il déclaré.

L’année dernière, de nombreuses manifestations ont éclaté dans le nord-est de l’Inde, où les gens se sont plaints d’être «envahis» par des immigrants venus de la frontière bangladaise voisine.



Le président américain Donald Trump et la première dame Melania Trump visitent l'historique Taj Mahal, à Agra, en Inde, le 24 février 2020. REUTERS / Al Drago
TELECHARGER L'IMAGE
Date: 24/02/2020 12:18
Dimensions: 2924 x 1886
Taille: 1,6MB
Modifier le statut: nouveau
Catégorie: A
Codes de sujet: POL ASIA DIP
Identifiant du luminaire: RC207F99EKAW
Par ligne: ALEXANDER DRAGO
Ville: AGRA
Nom du Pays: Inde
Code pays: IND
OTR: GDN324
Source: REUTERS
Rédacteur de légende: zuz
Source de nouvelles: Reuters News Picture Service - RNPS, Reuters Pictures Arch



Trump au Taj Mahal

M. Modi et son parti nationaliste hindou BJP sont les architectes de la Citizenship Amendment Act (CAA), adoptée en décembre, qui, selon les critiques, porte atteinte à la tradition indienne de tolérance laïque.

Il a passé la majeure partie de la semaine, apparemment inconscient des troubles, tout en divertissant M. Trump lors d’une visite de deux jours longue sur la pompe et l’apparat et courte sur la politique.

  • Se le dire enfin
  • SunSun CUV-772 UVC Stérilisateur Clarificateur Inox bassins Lampe 72W
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Coronavirus: Trump prévient que les États-Unis sont confrontés à ses deux semaines les plus difficiles et à «beaucoup de morts» | US News

Les Américains ont été avertis qu’ils se dirigent vers ce qui pourrait être leurs se…