Accueil Actualité 'Human Spider' Alain Robert interdit d'escalader n'importe quel bâtiment britannique

'Human Spider' Alain Robert interdit d'escalader n'importe quel bâtiment britannique

0
0

"Human Spider" On a interdit à Robert Robert d'escalader n'importe quel bâtiment au Royaume-Uni après avoir gravi illégalement l'une des plus hautes tours de Londres sans équipement de sécurité.

Le grand-père de 56 ans a été arrêté après ascension de la Heron Tower (202 m), également connue sous le nom de Salesforce Tower, dans une cascade qui a vu la police fermer les routes environnantes dès qu’elle a été alertée du drame.

Il a atteint le sommet environ 45 minutes plus tard, sous les applaudissements de la foule formée ci-dessous, et a immédiatement remis son passeport aux policiers en attente et le numéro de son avocat.

Robert, qui a déjà escaladé des bâtiments, notamment le Burj Khalifa à Dubaï et l'Empire State Building à New York, a plaidé coupable d'avoir causé une nuisance publique lors d'une audience devant le tribunal de la City de Londres.

Image:
Alain Robert escalade la Heron Tower, près de Liverpool Street

Il a été condamné à 20 semaines de prison, suspendu pour deux ans, condamné à verser une indemnité de 5 500 £ à la police de la ville de London et interdit de grimper à l'extérieur de tous les bâtiments du Royaume-Uni.

Le président du conseil, Edward McMullan, a déclaré: "Vous êtes manifestement un alpiniste accompli, mais vous courez toujours le risque que vos actions soient imitées par des personnes moins compétentes, aux conséquences potentiellement fatales."

Avant la cascade, Robert a déclaré à Sky News que ses cibles lors de l’escalade d’un bâtiment sont «aller au sommet» et «rester en vie».

"Quand tu grimpes, comme je n'utilise aucun dispositif de sécurité, quand la vie est en jeu, je te garantis que tu es concentré", a-t-il déclaré.

Des policiers, des pompiers et des ambulanciers se sont rendus sur les lieux jeudi vers 13h40.

Human Spider "Alain Robert a gravi la tour du héron de 230 m
Image:
Robert a déclaré que l'ascension n'était «pas simplement un coup de pub»

Le procureur Malachy Pakenham a décrit l'incident comme un coup de pub et a déclaré que Robert semblait avoir été parrainé, car il portait un t-shirt portant le logo de l'entreprise.

Le coût de la perturbation pour le propriétaire de l'immeuble a totalisé des milliers de livres sterling et la cascade a également alourdi les services d'urgence, a-t-il déclaré à la cour.

"La police était inquiète pour la sécurité du grimpeur et s’il tombait du bâtiment, s’il pouvait tomber sur des personnes en dessous", a déclaré M. Pakenham.

Adeela Khan, qui défend Robert, a déclaré qu'il n'avait "aucune intention ni prévoyance" quant aux perturbations qu'il pourrait causer.

"Il grimpe depuis 44 ans et est un alpiniste extrêmement expérimenté, l'un des meilleurs au monde", a-t-elle déclaré.

"Il a remporté des prix pour ce type d'escalade. Il a perçu le risque de chute inexistant ou très minime."

Elle a admis qu'il y avait "une motivation commerciale" mais a ajouté qu'il ne s'agissait pas "d'un coup de publicité" et que Robert "a le sentiment qu'il est perçu comme une source d'inspiration".

"La réaction générale du public a été extrêmement positive", a-t-elle déclaré.

"Il y avait beaucoup de gens à l'extérieur qui prenaient des photos et regardaient l'ascension. Toutes les personnes qui la regardaient étaient inspirées par l'action de M. Robert et estimaient que c'était une chose qu'elles aimaient regarder."

Robert avait déjà été arrêté et libéré sans inculpation en 2009 après avoir grimpé dans l'immeuble Lloyds à Londres.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

La CIA "dit que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman a ordonné l'assassinat de Khashoggi"

La CIA a conclu que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman avait ordonné l'as…