Accueil auto Hoshino d’Impuls Nissan « soulagé » après la victoire de Sugo

Hoshino d’Impuls Nissan « soulagé » après la victoire de Sugo

0
0

Kazuki Hiramine et Nobuharu Matsushita ont livré dimanche à Impul sa première victoire en GT500 depuis les 300 km Fuji 2016 à bord de l’emblématique GT-R n°12 aux couleurs de Calsonic, ainsi qu’une deuxième victoire consécutive pour Nissan.

C’est arrivé après que la voiture qui avait contrôlé une grande partie de la course, la #8 ARTA Honda NSX-GT, a été retirée du jeu en raison d’une série de pénalités résultant d’une infraction aux stands.

Lire aussi :

Hiramine a hérité de la tête à ce stade et a tenu bon sur la Honda #17 Real Racing de Koudai Tsukakoshi après une période tardive de la voiture de sécurité, franchissant finalement la ligne avec 8.511 secondes d’avance à la fin du concours de 83 tours.

« Cela fait trop longtemps », a déclaré Hoshino sur le site officiel de SUPER GT. « Nous l’avons poursuivi pendant longtemps mais je n’ai pas pu obtenir les résultats… c’était difficile pour moi.

« [In the race] J’avais peur de ce qui pouvait arriver jusqu’à la fin. Quand la voiture de sécurité est sortie, j’ai pensé « oh non ! », mais après que la voiture n°8 ait écopé de sa pénalité, nous avons continué à avancer, construisant notre avantage dixième par dixième. Pendant ce temps, j’étais inquiet pour l’équipe et j’ai prié pour qu’il n’y ait pas d’erreurs.

« Je me sens plus soulagé qu’heureux, ça a été vraiment dur. Jusqu’à présent, nous n’avons pas obtenu les résultats, et je me suis « viré » plusieurs fois ! J’ai l’impression que j’ai à peine pu survivre. Je suis vraiment soulagé, et à partir de maintenant je vais me battre de toutes mes forces.

Matsushita a pris le premier relais depuis la troisième place sur la grille et a passé les 15 premiers tours derrière Toshiki Oyu dans la Mugen Honda #16 avant d’être dépassé par la Honda Real Racing #17 de Bertrand Baguette.

Cependant, avec Baguette incapable de trouver un moyen de revenir devant un Oyu en déclin, Matsushita a réussi à repasser le Belge au 20e tour et à prendre Oyu, conservant la deuxième place jusqu’à céder le relais à Hiramine au 33e tour.

Hiramine a maintenu une nette deuxième place pendant la phase d’arrêt aux stands, qui est devenue la tête lorsque la Honda ARTA a été pénalisée, bien que le pilote Impul ait dû travailler dur pour garder Tsukakoshi dans la Real Honda à distance.

« Au début, il était difficile de faire chauffer les pneus, et dans le premier tour de mon relais, la voiture n°17 ​​est arrivée juste derrière moi », a déclaré Hiramine, qui a rejoint Impul pour sa saison recrue GT500 l’année dernière à la place de James Rossiter.

« Si j’avais été dépassé ici, cela aurait été une tache sur le nom d’Impuls, alors j’ai poussé au maximum et je suis resté en tête. Après, il y avait du trafic et l’écart fluctuait, mais au final j’ai pu faire un écart, ce qui était bien.

« Jusqu’à présent, je me demandais quand je serais capable de gagner en GT500, mais en étant capable de gagner cette course, j’ai l’impression que le sentiment sombre que j’avais est soudainement parti.

« Nous avons pu briser la mauvaise tendance et obtenir le résultat pour lequel nous avions travaillé si dur, et à partir de maintenant, je veux continuer à montrer notre force. »

Sugo a également marqué une première victoire en SUPER GT pour la recrue GT500 Matsushita lors de son cinquième départ seulement dans la catégorie supérieure, après quatre premières courses difficiles de la saison qui lui ont permis de terminer sixième.

« Cette année, nous avons vraiment lutté en GT », a déclaré l’ancien vainqueur de la Formule 2 et ex-Honda junior. « Cette fois, nous avions une voiture légère [carrying only 16kg of success ballast], mais une chose que je veux dire, c’est qu’une victoire est une victoire.

« Cela faisait longtemps que je n’avais pas participé à une course comme celle-ci avec autant de sponsors et de spectateurs, donc je suis vraiment heureux de gagner ici.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto