Accueil Actualité Grace Millane: Selon le tribunal, un échantillon de sang dans l'appartement de l'accusé de meurtre devrait être le sien | Nouvelles du Royaume-Uni

Grace Millane: Selon le tribunal, un échantillon de sang dans l'appartement de l'accusé de meurtre devrait être le sien | Nouvelles du Royaume-Uni

0
0
  • La Soeur de la lune: Les sept soeurs, T5 (Les sept sœurs)
  • Chaussure de sécurité UPower Bolt S3 SRC

Un tribunal néo-zélandais a entendu dire que le sang retrouvé dans l'appartement où le cartographe britannique Grace Millane avait été tué était 500 000 millions de fois plus susceptible de lui appartenir que quiconque.

La diplômée de l'université, originaire de Wickford, dans l'Essex, avait eu un rendez-vous avec un homme de 27 ans rencontré à Auckland le 1er décembre 2018.

L’homme, qui ne peut pas être nommé pour des raisons juridiques, est accusé d’étrangler le routard jusqu’à ce qu’elle saigne du nez.

Le Néo-Zélandais a ensuite pris des images intimes du cadavre de Mme Millane étendu sur le sol de l'hôtel CityLife où il vivait, a annoncé la cour.

Il est ensuite accusé d'avoir mis le corps de sa victime dans une valise avant de l'enterrer dans une zone boisée en dehors d'Auckland.

La défense affirme que le décès de Mme Millane, le 1 er ou le 2 décembre de l'année dernière, est accidentel et est survenu au cours d'un rapport sexuel violent.

Image:
Le suspect ne peut pas être identifié pour des raisons juridiques

La randonneuse aurait célébré son 22e anniversaire le 2 décembre 2018.

Des experts légistes ont déclaré vendredi à la Haute Cour d'Auckland qu'il existait des preuves que le sang de Mme Millane avait été nettoyé, ce que l'accusé a déclaré à la police.

Des tests scientifiques ont montré que le sang retrouvé sur le réfrigérateur dans l'appartement de l'homme était 500 000 millions de fois plus susceptible d'appartenir à Mme Millane que quiconque, a déclaré le tribunal.

Turlough Thomas-Stone, expert en ADN, a déclaré qu '"aucun ADN masculin n'a été détecté" dans des échantillons prélevés sur les ongles de la femme et dans la valise dans laquelle son corps a été retrouvé.

Mais il a ajouté que "l'humidité, l'humidité et l'exposition aux éléments" peuvent rendre plus difficile l'identification des échantillons d'ADN prélevés sur des sites de sépulture.

L'appartement de l'hôtel CityLife où Grace Millane est décédée
Image:
L'appartement de l'hôtel CityLife où Grace Millane est décédée

Il a ajouté: "Compte tenu du temps écoulé entre l'événement allégué et le prélèvement de ces échantillons, cela pourrait constituer une explication potentielle (pour l'absence d'ADN masculin)".

La toxicologue Diana Kappatos a déclaré que les tests n’avaient révélé aucune drogue illicite ou prescrite dans le corps de Mme Millane.

On a découvert que la routard avait 106 mg d’alcool pour 100 ml de sang dans son corps, soit le double de la limite légale pour les conducteurs en Nouvelle-Zélande.

Mais Mme Kappatos a déclaré que l'action microbienne après le décès pourrait avoir augmenté ou diminué la concentration d'alcool dans le corps de Mme Millane.

Ameena Ashcroft, l'amie de Mme Millane, a déclaré dans une lettre au tribunal qu'elle "pensait que quelque chose n'était pas à sa place" lorsque le routard a envoyé une série de messages à la date où elle a admis vouloir "se faire écraser" avec l'homme elle a rencontré sur Tinder.



Des images de la caméra de sécurité montrant la cartouchière britannique Grace Millane rencontrant sa date de contact avec Tinder et maintenant accusé du meurtre ont été présentées au jury lors de son procès pour meurtre en Nouvelle-Zélande.



CCTV retrace la soirée de Grace Millane avec l'accusé

Les images de la sécurité ont montré que les deux personnes s'embrassaient à plusieurs reprises dans la salle Bluestone avant de se diriger bras dessus bras dessous dans le hall de l'hôtel CityLife.

Il a été démontré que Mme Millane suivait l'accusé à l'extérieur de l'ascenseur à 21h41.

C'était la dernière fois qu'elle était vue en vie.

Les données du téléphone de l'homme ont montré qu'il utilisait Google pour parcourir les sites Web de grands sacs polochons, valises et voitures de location, a annoncé le tribunal.

Les parents de Grace Millane, David et Gillian, arrivent à la Haute Cour d'Auckland
Image:
Les parents de Mme Millane, David et Gillian, arrivent à la Haute Cour d'Auckland

Le téléphone du défendeur était également utilisé pour rechercher des "oiseaux carnivores" et "y at-il des vautours en Nouvelle-Zélande?" Quelques jours plus tard, le 5 décembre 2018, le jury a été informé.

Les documents montraient que le défendeur avait recherché en ligne "les tirs les plus brûlants", "de grands sacs près de moi" et "Waitakere Ranges" – le corps de Mme Millane avait ensuite été retrouvé contorsionné dans une valise le 9 décembre 2018.

Le défendeur a également visionné une série de vidéos pornographiques hardcore sur son téléphone portable et a arrangé une autre date avec Tinder le lendemain du meurtre de Mme Millane avant de se débarrasser de son corps, a annoncé le tribunal.

La Néo-Zélandaise affirme que la mort de la randonneuse est un accident et qu'elle lui avait demandé de se retenir la gorge pendant les rapports sexuels pour augmenter son plaisir, a dit le jury.

Le procès, qui devrait durer encore quatre semaines, se poursuit.

  • La Symphonie du hasard - Livre 1 (Littérature étrangère)
  • Chaussure de sécurité de femme U Power Lolly S1P SRC
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Jésus me connaît: une statue d'église énorme au Mexique ressemble à un sosie de Phil Collins | Ents & Arts Nouvelles

Monstera deliciosa Ø 21 plusieurs modèles disponibles 20,99 € -4% 19,99 € Paroi douche ave…