Accueil auto Fukuzumi d’ARTA mène la première ligne 100 % Honda

Fukuzumi d’ARTA mène la première ligne 100 % Honda

0
0

L’ancien pilote de Formule 2 a été le seul pilote à franchir la barre des 1m10 en qualifications, se rapprochant du record du tour avec un temps de 1m09,887 avec sa Honda chaussée de Bridgestone lors de la séance de tirs de barrage en Q2.

Bien que le joueur de 24 ans ait signé le tour avec près de deux minutes au compteur, aucun de ses rivaux n’a été en mesure d’usurper son temps alors qu’il mettait fin à une sécheresse de pôle pour l’équipe ARTA remontant à la deuxième course de Suzuka l’année dernière.

Toshiki Oyu est devenu le rival le plus proche de Fukuzumi sur la Mugen Honda chaussée de pneus Dunlop, à 0,167 s du rythme.

Nobuharu Matsushita a obtenu le meilleur résultat de qualification de la saison avec l’équipe Impul Nissan en troisième position, à deux dixièmes de plus de la paire de tête après être passé à 1m10.238s plus tard dans la séance.

Bertrand Baguette était la voiture de tête équipée d’un limiteur de débit de carburant à la quatrième place de la Real Racing Honda (Bridgestone), tandis que le spécialiste de Sugo Kohei Hirate complétait le top cinq de la NDDP/B-Max Nissan (Michelin).

Takuya Izawa a fait quatre voitures de l’écurie Honda dans le top six avec un temps de 1m10,366s dans la Nakajima NSX-GT chaussée de Dunlop.

Après avoir enregistré son pire résultat en qualifications depuis 2008 lors de sa dernière sortie à Suzuka, Toyota a de nouveau connu des difficultés, l’équipe Cerumo étant la meilleure des équipes GR Supra en septième position avec Yuji Tachikawa au volant.

Bien que Yuichi Nakayama ait dominé la Q1 avec un effort impressionnant de 1m10,275s dans la SARD Toyota, son coéquipier Heikki Kovalainen n’a pas pu reproduire cet effort et s’est retrouvé solidement en bas des feuilles de temps en Q2.

Cinq des huit meilleurs équipages du classement ont été éliminés en Q1, le champion 2017 Ryo Hirakawa étant le pilote le plus rapide à rater la coupe dans la Toyota TOM’S #37

Hirakawa et Sena Sakaguchi s’aligneront neuvième sur la grille pour la course de dimanche, rejoignant le leader du championnat Naoki Yamamoto et son coéquipier Tadasuke Makino dans la Honda Kunimitsu n°1 – l’une des deux voitures équipées de la restriction de la deuxième étape – sur la cinquième rangée.

La Toyota Rookie Racing de Kenta Yamashita et Kazuya Oshima, qui utilisait également la restriction de la deuxième étape, n’a pas réussi à passer en Q2 pour la troisième manche consécutive, n’atteignant que la 11e place.

Les vainqueurs de Suzuka, Ronnie Quintarelli et Tsugio Matsuda, n’ont pas pu faire mieux que 12e dans la Nissan engagée par NISMO, bien qu’ils n’aient pas été entravés par des restrictions de carburant.

Yuhi Sekiguchi et Sho Tsuboi se sont qualifiés loin 14e dans la Toyota TOM’S #36 derrière Yuji Kunimoto et Ritomo Miyata dans la Bandoh Toyota chaussée de Yokohama.

Subaru à nouveau en pole en GT300

#61 SUBARU BRZ R&D SPORT

Photo par : Masahide Kamio

Dans la catégorie GT300, l’équipe d’usine Subaru a remporté sa troisième pole position de la saison à Sugo, battant l’équipe UpGarage Honda de plus de trois dixièmes de seconde.

Après que Takuto Iguchi ait réalisé le deuxième tour le plus rapide de son segment Q1 pour amener la R&D Sport BRZ n°61 en Q2, Hideki Yamauchi a réalisé un temps de 1m17,479s pour décrocher une troisième pole en quatre courses.

Alors que la Subaru chaussée de Dunlop était hors de portée, le pilote Honda Teppei Natori a assuré que Yokohama était représenté au premier rang après avoir réalisé un temps de 1m18,832 dans la #18 UpGarage Honda NSX GT3.

L’équipe LM Corsa a terminé troisième sur la grille grâce à un temps de 1m17,971s dans la Toyota GR Supra GT300 #60, tandis que l’ancienne star de GT500 Takashi Kogure a placé quatre constructeurs différents en tête avec un 1m18,044s dans la #88 JLOC Lamborghini Huracan GT3.

La Toyota Max Racing #244, leader du championnat, s’est qualifiée neuvième aux mains d’Atsushi Miyake, devant son rival pour le titre Kiyoto Fujinami au volant de la Nissan GT-R NISMO GT3 #56 Kondo.

Naoya Gamou et Togo Suganami, troisièmes du championnat venant à Sugo, ont été éliminés en Q1 et partiront 18e au volant de la Mercedes AMG-GT3 #65 LEON Racing.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto