Accueil auto Ferrari perd 0,7 seconde par tour en ligne droite

Ferrari perd 0,7 seconde par tour en ligne droite

0
0

Ferrari a subi une qualification désastreuse au Red Bull Ring samedi alors que Charles Leclerc s’est qualifié près d’une seconde du septième, un an après avoir décroché la pole position sur le même circuit.

Leclerc a été en mesure de se battre pour terminer deuxième dans une course mouvementée dimanche malgré le fait qu’il a passé une grande partie de la course coincé dans le combat au milieu de terrain, tandis que son coéquipier Sebastian Vettel a souffert de la 10e place après un affrontement avec Carlos Sainz Jr, n’ayant pas atteint le Q3 la veille.

Après avoir été largement reconnue pour avoir la meilleure unité motrice jusqu’en 2019, Ferrari a semblé faire un pas en arrière dramatique pour 2020, les trois équipes propulsées par Ferrari subissant une forte baisse de rythme par rapport à l’année dernière en Autriche.

Le revers survient à la suite d’un règlement privé entre la FIA et Ferrari sur son unité motrice en 2019 au milieu de questions récurrentes sur sa légalité.

S’exprimant après la course en Autriche, le directeur de l’équipe Ferrari, Binotto, a déclaré que même si une mise à jour importante pour la voiture SF1000 était prévue pour la Hongrie dans deux semaines, il n’y avait pas de solution facile aux problèmes.

« Nous devons améliorer notre voiture, car il y a des erreurs de conception, de comportement de la voiture, en particulier sur l’aéro », a expliqué Binotto.

«C’est un développement que nous avons recommencé, revenant du verrouillage, et j’espère que nous aurons très bientôt sur la piste de course.

«Ce ne sera pas la solution finale, car il n’y a pas de solution miracle. Ce qui est important pour nous, c’est d’améliorer ce type de comportements. »

Binotto a abordé l’écart d’une seconde entre Leclerc et le polesitter Mercedes Valtteri Bottas lors des qualifications, estimant que les sept dixièmes de cette baisse étaient dus à la seule unité motrice.

« Si j’ai regardé la qualification d’hier par rapport à la pole, il nous manque une seconde », a expliqué Binotto.

«De la seconde, trois dixièmes dans les virages, dans ce dont je parlais juste. Mais il reste encore sept dixièmes sur le bloc d’alimentation en ligne droite.

«Je pense que ce sera très difficile, car le moteur est gelé pour la saison.

«La vitesse en ligne droite, c’est-à-dire [also] à propos de la traînée, et la traînée n’est pas quelque chose que nous abordons très bientôt.

«Je pense donc un peu de déception d’hier, un peu de déception de voir notre vitesse en ligne droite.

« Mais analysons toutes les données et voyons ce que nous pouvons faire pour l’avenir. »

Lire aussi:

Preuve supplémentaire du recul de Ferrari en glissement annuel, le temps de Leclerc en Q3 a été de neuf dixièmes de seconde plus lent que son tour de pole en Autriche à partir de 2019.

Interrogé sur la possibilité d’avoir perdu autant de temps en 12 mois, Binotto a déclaré qu’il préférait se concentrer sur les comparaisons avec les concurrents immédiats de Ferrari.

« Honnêtement, je ne suis pas trop inquiet en regardant l’année dernière », a déclaré Binotto.

«Je pense que la comparaison ne devrait pas être avec l’année dernière, mais par rapport à nos concurrents.

« Maintenant, nous nous concentrons sur notre compétitivité relative par rapport à nos concurrents, en regardant le tour de qualification et le résultat aujourd’hui, et nous essayons de résoudre les problèmes de nos voitures. »

  • Carte vidéo VDS DIGITAL ST3 FERMAX 5468
    2 179,06 €
  • Plaque MARINE ST1 CP 101 COLOR VDS FERMAX 54337
    899,46 €
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto