Accueil Actualité FBI le plus recherché: le commandant en second d’Al-Qaïda «tué en Iran par des agents israéliens» | Nouvelles du monde

FBI le plus recherché: le commandant en second d’Al-Qaïda «tué en Iran par des agents israéliens» | Nouvelles du monde

0
0
  • Puressentiel 41 Spray 200ml
    Ce spray breveté, 100% naturel, associe 41 huiles essentielles parmi les plus actives pour détruire les mauvaises odeurs…C’est le produit idéal pour aider à dégager les voies respiratoires, limiter les sources d’allergies, purifier, assainir.
    15,90 €
  • FIFA 21 (PS4) - Version PS5 incluse
    Achetez fifa 21 sur Ps4 avant la sortie de fifa 22, et passez à la version Ps5 de fifa 21 sans frais supplémentaire. Consultez ea.Com/nextlevel pour plus d’informations. Achetez fifa 21 sur xbox one avant la sortie de fifa 22, et passez à la version xbox series x de fifa 21 sans frais supplémentaire. Consultez ea.Com/nextlevel pour plus d’informations. Offre de précommande: voir visuel pour plus d'informations
    44,99 € 69,99 € -36%

Abdullah Ahmed Abdullah – le commandant en second d’Al-Qaïda – aurait été tué en Iran par des agents israéliens il y a trois mois.

Sous plusieurs pseudonymes, dont Abu Muhammad al Masri, le militant d’origine égyptienne figurait depuis longtemps sur la liste des «terroristes les plus recherchés» du FBI.

Il a été abattu par deux hommes à moto dans les rues de Téhéran le 7 août, à la demande des États-Unis, selon le New York Times.

Masri aurait été tué avec sa fille, Miriam, la veuve du fils d’Oussama Ben Laden, Hamza ben Laden.

Image:
L’attentat à la bombe contre l’ambassade américaine de Nairobi a fait 158 ​​morts et 4824 blessés

Le papier dit L’IranLes médias officiels d ‘information ont identifié les victimes comme étant Habib Daoud, un professeur d’ histoire libanais, et sa fille Maryam, âgée de 27 ans – cependant, on prétend que ces noms étaient simplement un pseudonyme.

Masri a été accusé d’avoir aidé à organiser les attentats à la bombe de plusieurs ambassades américaines en Afrique en 1998.

Les attaques presque simultanées à Nairobi, au Kenya, et à Dar es Salaam, en Tanzanie, ont fait 224 morts et plus de 4 500 blessés.

Une affiche du FBI, décrivant Masri comme âgé d’environ 58 ans, avec une cicatrice sur le côté droit de sa lèvre inférieure et une éventuelle moustache – offerte jusqu’à 10 millions de dollars (7,6 £) pour les informations menant à sa capture.

Masri était un joueur de football professionnel dans la première ligue égyptienne dans sa jeunesse, selon des documents officiels précédemment déposés dans des poursuites aux États-Unis.

À la fin des années 1990, il aurait été l’un des plus proches collaborateurs de Ben Laden.

Ben Laden était le chef d’Al-Qaïda au moment des attaques du 11 septembre 2001 et a été tué lors d’un raid américain au Pakistan dix ans plus tard.

Le journal a cité des responsables du renseignement comme source de la mort de Masri, mais Israël, L’Amérique et Al-Quaïda n’ont pas encore reconnu publiquement le meurtre.

Les gardes de sécurité kényans veillent après l'attentat de 1998
Image:
Des gardes de sécurité kényans veillent après l’attaque de 1998

Samedi, l’Iran a démenti le rapport, affirmant qu’il n’y avait pas de « terroristes » d’Al-Qaïda sur son sol.

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Saeed Khatibzadeh, a accusé les États-Unis et Israël d’avoir « lié l’Iran à de tels groupes en mentant et en divulguant de fausses informations » dans le but « d’échapper à la responsabilité des activités criminelles de ce groupe et d’autres groupes terroristes dans la région ».

Il a appelé cela le piège du «scénario hollywoodien» des hauts responsables américains et israéliens, et a averti les médias de ne pas y croire.

En octobre, une importante source de sécurité afghane a déclaré à Reuters que Masri avait été tué dans la région de Pasdaran à Téhéran, mais Reuters n’avait pas été en mesure de corroborer cette information.

Le Times a déclaré que les autorités américaines suivaient Masri et d’autres agents d’Al-Qaïda en Iran depuis des années.

Israël a précédemment déclaré que ses services de renseignement avaient pénétré en Iran, affirmant notamment en 2018 qu’il avait fait passer en contrebande des archives présumées de secrets nucléaires iraniens.

:: Abonnez-vous au podcast quotidien sur les podcasts Apple, Google Podcasts, Spotify, Spreaker

Masri vivait à Téhéran depuis 2015, ont déclaré des responsables au Times.

L’Iran et Al-Qaïda ont toujours été des ennemis en raison de la fracture sunnite-chiite.

Selon le Times, des responsables du renseignement américain non nommés auraient déclaré que l’Iran avait peut-être laissé Masri vivre librement dans le pays pour mener des opérations contre leur adversaire commun, l’Amérique.

Malgré la perte de plusieurs hauts dirigeants au cours des dernières décennies, Al-Qaïda a maintenu des affiliés actifs du Moyen-Orient à l’Afghanistan en passant par l’Afrique de l’Ouest.

Au cours du dernier mois, deux autres Des hauts dirigeants d’Al-Qaïda ont été tués en Afghanistan par les forces de sécurité locales.

  • COSTWAY Bar Globe Terrestre Vintage Mappe monde en Bois d'Eucalyptus Porte-Bouteilles 16e Siècle
    119,99 € 159,99 € -25%
  • Tout pour Phone Film en verre trempé Xiaomi Redmi Note 8 Pro
    Vous êtes à la recherche d'une protection discrète mais ultra-résistante ? Découvrez le film en verre trempé pour Xiaomi Redmi Note 8 Pro ! Ce film de protection est 9 fois plus résistant qu'un film en verre trempé classique. Ultra-fin et transparent, le film en verre trempé se pose en quelques secondes sur
    8,90 €
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans Actualité