Accueil High-Tech Facebook supprime les faux comptes avant les élections générales en Éthiopie

Facebook supprime les faux comptes avant les élections générales en Éthiopie

0
0

logo Facebook

Sarah Tew/Camaraderielimited

Facebook a déclaré mercredi avoir supprimé les faux comptes, pages et groupes qui publiaient des informations et de la politique avant les élections générales éthiopiennes.

Le réseau social a déclaré avoir supprimé 65 comptes Facebook, 52 pages, 27 groupes et 32 ​​comptes Instagram pour avoir enfreint ses règles visant à induire les autres en erreur sur leur objectif et leur identité.

Les meilleurs choix des éditeurs

Abonnez-vous à Camaraderielimited Now pour les critiques, les actualités et les vidéos les plus intéressantes de la journée.

« Compte tenu des prochaines élections et des tensions persistantes en Éthiopie, nos équipes sont intervenues le plus rapidement possible pour terminer l’enquête et perturber cette opération », a déclaré Nathaniel Gleicher, responsable de la politique de sécurité de Facebook lors d’une conférence de presse.

Le réseau social a été critiqué dans le passé pour ne pas en faire assez pour lutter contre les faux comptes lors d’élections dans d’autres pays, notamment aux États-Unis. Facebook a décrit un certain nombre de mesures prises pour se préparer aux élections en Éthiopie, y compris les moyens par lesquels le réseau social lutte contre la désinformation et les discours de haine.

L’Éthiopie doit tenir ses élections générales le 21 juin pour élire les membres de la Chambre des représentants des peuples. Une guerre brutale a également éclaté dans la région du Tigré en Éthiopie en 2020, incitant les États-Unis en mai à restreindre les visas pour les responsables gouvernementaux et militaires d’Éthiopie et d’Érythrée au milieu d’allégations de violations des droits humains. Des manifestants pro-gouvernementaux en Éthiopie ont critiqué les sanctions américaines.

Gleicher a déclaré que les faux comptes critiquaient les sanctions américaines, mais ne se concentraient pas directement sur le conflit du Tigré.

Les faux comptes publiés principalement en amharique sur des sujets tels que le Parti de la prospérité et le Premier ministre Abiy Ahmed. Ils ont également critiqué les politiciens et les groupes d’opposition en Éthiopie, notamment le Front de libération Oromo, le Parti démocratique éthiopien et le Front populaire de libération du Tigré.

Facebook a lié les faux comptes à des personnes associées à l’Agence de sécurité des réseaux d’information en Éthiopie. L’agence n’a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire.

Gleicher a déclaré que les faux comptes publiaient le même contenu sur plusieurs pages et groupes pour augmenter leur nombre. Environ 1,1 million de comptes ont suivi une ou plusieurs pages Facebook. Environ 766 000 comptes ont rejoint un ou plusieurs des groupes et environ 1 700 personnes ont suivi un ou plusieurs comptes Instagram.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans High-Tech