Accueil High-Tech Facebook, Google et Twitter signent le «Christchurch Call» pour abattre du contenu terroriste

Facebook, Google et Twitter signent le «Christchurch Call» pour abattre du contenu terroriste

0
0

Google, Twitter et Facebook ont ​​tous signé l'appel de Christchurch.

Getty Images

Des géants de la technologie et des dirigeants politiques du monde entier se sont réunis à Paris mercredi pour s’engager à lutter contre la prolifération de contenus terroristes en ligne, à la suite de l’attentat de Christchurch (Nouvelle-Zélande) en mars.

Lors d'un sommet organisé conjointement par le président français Emmanuel Macron et la première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, les entreprises ont convenu de signer le document et de s'engager dans un plan en neuf points qui leur permettra de collaborer plus efficacement que par le passé. pour que la diffusion de contenu terroriste soit stoppée plus efficacement à l'avenir.

Cette vidéo survient après le meurtre de 51 personnes dans deux mosquées sur Facebook, après l'attaque de l'attaquant néo-zélandais. La vidéo a été visionnée à de nombreuses reprises dans le monde avant d'être supprimée. Plus d'un mois après l'attaque, des vidéos de cette attaque circulaient encore en ligne, prouvant à quel point il était difficile pour les entreprises de haute technologie de contrôler la propagation des tragédies virales.

Parmi les signataires de "l'appel de Christchurch" figurent Facebook, Twitter, Google, YouTube et Microsoft, ainsi que 17 gouvernements nationaux et l'Union européenne. Mais un nom important manque à la liste des partisans: la Maison Blanche a annoncé qu'elle ne signerait pas l'engagement en raison de préoccupations liées à la liberté d'expression.

Dans un communiqué, le Bureau de la politique scientifique et technologique de la Maison-Blanche a déclaré que, bien que les États-Unis soutiennent les objectifs de l'appel de Christchurch, ils "ne sont actuellement pas en mesure de s'associer à cet avenant".

Dans un communiqué conjoint, les partisans de l'appel ont déclaré:

Les attaques terroristes perpétrées à Christchurch (Nouvelle-Zélande) en mars ont été une tragédie horrible. Et il est donc juste que nous nous unissions, résolus dans notre engagement de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour lutter contre la haine et l'extrémisme qui conduisent à la violence terroriste.

L’appel de Christchurch, annoncé aujourd’hui, étend le Forum mondial sur la lutte contre le terrorisme sur Internet (GIFCT) et s'appuie sur nos autres initiatives prises avec le gouvernement et la société civile pour empêcher la diffusion de contenu extrémiste terroriste et violent. De plus, nous partageons les mesures concrètes que nous allons prendre pour lutter contre l’utilisation abusive de la technologie afin de diffuser du contenu terroriste, notamment des investissements continus dans la technologie qui améliore notre capacité à détecter et supprimer ce contenu de nos services, à mettre à jour nos conditions d’utilisation individuelles, etc. la transparence des politiques et des suppressions de contenu.

Le terrorisme et l'extrémisme violent sont des problèmes de société complexes qui exigent une réponse de l'ensemble de la société. Pour notre part, les engagements que nous prenons aujourd’hui renforceront encore le partenariat que doivent réunir les gouvernements, la société et l’industrie technologique pour faire face à cette menace.

Les cinq actions que les entreprises se sont engagées à prendre individuellement sont les suivantes:

Mise à jour de leurs conditions d'utilisation pour interdire expressément la distribution de contenu terroristeMéthodes établies pour permettre aux utilisateurs de signaler des contenus terroristes et extrémistes violentsAmélioration de la technologie sous-jacente qui détecte et supprime automatiquement les contenus terroristesEngagement à mieux contrôler la diffusion en directPublier des rapports de transparence

Les entreprises ont également convenu de travailler sur quatre actions. Ceux-ci sont:

Partage du développement technologique, y compris des outils partagés à code source ouvert, pouvant être utilisés par d'autres entreprisesCréation de protocoles communs en cas de criseÉducationCombattre la haine et le sectarisme

Publié à l'origine le 15 mai à 9h40, heure de l'Est.
Mise à jour, 10h39, heure du Pacifique: Ajoute la déclaration de la Maison Blanche.

Lecture en cours:
                        Regarde ça:
                    
                    YouTube fixe les règles pour les vidéos sur la zone grise liées au terrorisme

1:40

  • Ubisoft Tom Clancys Splinter Cell Blacklist Uplay Key EUROPE
    In the Ubisoft action adventure game Tom Clancy’s Splinter Cell Blacklist, you are tasked with protecting the safety of the…
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans High-Tech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

La bande-annonce de Kingsman est tombée

Eggsy ne fera pas partie de la série Kingman. 20th Century Fox 20th Century Fox, propriété…