Accueil High-Tech Facebook aurait suspendu des pages en russe destinées aux millénaires

Facebook aurait suspendu des pages en russe destinées aux millénaires

0
0
  • Naturactive Rhodiola 30 gélules
    Naturactive Elusanes Rhodiola 30 gélules Propriétés : Le rhodiola contribue à la détente de l'organisme en cas de stress passager. Cette petite plante vivace, capable de résister aux climats extrêmes, est d'usage millénaire en Sibérie et Scandinavie. Les médecins russes ont été les premiers à l'étudier, en
  • Poêle à bois MELAND BLANC 12kw

Facebook aurait suspendu trois pages de vidéos populaires conçues pour plaire aux millénaires après avoir découvert qu'elles étaient soutenues par le gouvernement russe.

Les pages, que Facebook a suspendues vendredi, sont gérées par Maffick Media, dont l'actionnaire majoritaire est Ruptly, une filiale de RT, soutenue par la Russie, rapporte CNN. Facebook envisage de contacter les personnes qui gèrent les pages et de leur demander de divulguer leurs affiliations pour récupérer leurs pages, a déclaré CNN.

Ce changement est inhabituel pour Facebook, car il n’exige pas que les utilisateurs fournissent des informations sur les sociétés mères. Mais dans un effort de transparence accrue sur la plate-forme, Facebook a pris des mesures énergiques pour identifier des informations secrètes soutenues par le gouvernement sur ses services.

Facebook, qui compte plus de 2 milliards d'utilisateurs à travers le monde, a été soumis à des pressions pour réduire la désinformation, les discours de haine et les comportements inauthentiques sur le site. En 2017, la société de technologie a révélé qu'elle avait trouvé des preuves que les Russes avaient utilisé le réseau social pour se mêler de l'élection présidentielle américaine de 2016 et semer la discorde entre les Américains. Depuis lors, Facebook a retiré des centaines de comptes, dont certains liés à des campagnes d'influence de l'Iran.

Facebook n'a pas immédiatement répondu à une demande de commentaire, mais Maffick Media a nié avoir enfreint les règles de Facebook.

"Nous n'avons violé aucune politique de Facebook. Aucun de nos contenus ne promeut la désinformation ou de fausses informations", a déclaré la société dans un communiqué publié dimanche sur son site internet.

La désinformation fait depuis longtemps partie de la stratégie de politique étrangère de la Russie et les médias sociaux ont permis aux efforts de pêche à la traîne de s’étendre à l’échelle virale. Les agences de renseignement américaines ont prévenu le Congrès que ces campagnes se poursuivraient à l'avenir.

Les pages, consacrées à l'actualité, à l'histoire et à l'environnement, ont recueilli plus de 30 millions de vues depuis septembre, a rapporté CNN.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans High-Tech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Les propriétaires de Chevy Bolt EV verront les informations de la station de charge en temps réel

Les entreprises poursuivent leurs efforts pour simplifier la recharge des véhicules électr…