Accueil High-Tech Facebook aurait omis de surveiller le traitement des données utilisateur par les partenaires

Facebook aurait omis de surveiller le traitement des données utilisateur par les partenaires

0
0

Facebook n'a pas réussi à surveiller correctement les fabricants d'appareils qui avaient autorisé l'accès aux données personnelles de millions d'utilisateurs, a rapporté lundi le New York Times, citant une divulgation au Congrès qui n'avait pas été rapportée le mois dernier.

La surveillance laxiste du réseau social a été identifiée en 2013 par un contrôleur de la confidentialité approuvé par le gouvernement, mais cela n'a jamais été révélé aux utilisateurs de Facebook, dont la plupart n'avaient pas donné à la société l'autorisation de partager leurs informations avec des tiers, a rapporté le Times, citant Les détails figurent dans une lettre envoyée le mois dernier par Facebook au sénateur Ron Wyden (D-OR), défenseur de la vie privée et critique fréquent sur Facebook.

La lettre faisait référence aux accords conclus par Facebook pour fournir à plusieurs fabricants d'appareils un accès privilégié à de grandes quantités de données sur les utilisateurs du géant des médias sociaux, a rapporté The Times. Les accords, dont certains datent d'au moins 2010, ont été conclus avec des sociétés telles que Huwaei, Lenovo, Oppo et TCL, a annoncé Facebook en juin.

Facebook a finalement conclu des accords de partage de données avec des dizaines d’entreprises du secteur des technologies de l’alimentation. Il a admis en juillet qu’il avait continué à partager des informations avec 61 fabricants de matériel et de logiciels après avoir annoncé l’abandon de cette pratique en mai 2015. " Expérience Facebook "avec les appareils mobiles, ce que un représentant de Facebook à l'époque appelait une" pratique standard de l'industrie ".

Depuis la révélation en mars, le cabinet de conseil Cambridge Analytica avait utilisé de manière abusive les données des utilisateurs de Facebook dans la perspective de l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis. Depuis lors, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a témoigné devant le Congrès et le Parlement européen pour répondre à des questions sur le traitement des données des utilisateurs par Facebook.

La société a également été sur la sellette pour ne pas avoir fait assez pour empêcher les abus des trolls russes qui ont posté des informations erronées et des contenus de division sur la plate-forme. L'activité russe faisait partie d'un programme d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine et de semer la discorde parmi les électeurs.

Les accords de partage de données de Facebook relèvent d'un décret de consentement publié par la Federal Trade Commission, qui visait à surveiller la manière dont Facebook suivait et partageait les données relatives à ses utilisateurs.

Le décret de consentement est né d'une plainte déposée par la FTC en 2011 qui accusait Facebook de ne pas respecter sa promesse de protéger la confidentialité des données de ses utilisateurs. Facebook avait assuré aux utilisateurs que les applications tierces n'avaient accès qu'aux données nécessaires à leur fonctionnement. Mais en réalité, les applications avaient accès à presque toutes les informations personnelles des utilisateurs.

En vertu de l'accord, Facebook a accepté d'obtenir le consentement des utilisateurs avant de partager leurs données avec des tiers. Il a également exigé que Facebook établisse un "programme complet de protection de la vie privée" et demande à une tierce partie de procéder à des audits tous les deux ans pendant les 20 prochaines années afin de certifier que son programme est efficace.

Lors d'une évaluation des partenariats de Facebook avec Microsoft et Research in Motion imposée par la FTC en 2013, une équipe de PricewaterhouseCoopers n'a trouvé que "des preuves limitées" que le réseau social avait examiné la conformité de ses partenaires avec ses politiques d'utilisation des données, a rapporté le Times.

En juin, des responsables américains ont fait part de leurs inquiétudes quant au fait que Facebook donnerait au géant chinois des télécommunications Huawei un accès privilégié aux données des utilisateurs, une entreprise qui figure toujours au premier plan du gouvernement américain. Huawei est le deuxième fabricant mondial de smartphones en volume, mais il a eu du mal à s'imposer aux États-Unis, en partie à cause des préoccupations sécuritaires exprimées par le gouvernement, notamment le FBI, la CIA, la NSA, la Federal Communications Commission et le House Intelligence Committee. .

Les représentants de Facebook et du sénateur Wyden n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

Camaraderielimited's Holiday Gift Guide: L'endroit pour trouver les meilleurs cadeaux tech pour 2018.

Meilleures offres Black Friday 2018: Les meilleures réductions que nous avons trouvées, donc fa

  • MegamagOne Magnésium 300mg & Vitamine B6 2mg - 45 Comprimés Tricouches pour 45 jours de traitement - 1 par jour
    Megamag One est un complément alimentaire à base de magnésium et de vitamine B6. Le magnésium et la vitamine B6…
  • Traitement par Ultra Violet Bleu UV 110 - CCEI
    Jardin piscine Piscine et bassin Pompe et filtre de piscine Stérilisateur de piscine CCEI, Traitement de l'eau par Ultra Violet…
  • Grow Gorgeous Traitement des Pointes Fourchues par Scellement des Fibres Capillaires Balance 150ml
    Lissez et réparez vos mèches fourchues grâce à ce sérum qui scelle les fibres capillaires pour laisser les cheveux plus…
  • Cryobeauté Mains - Traitement Tâches Brunes Par Cryothérapie - Traite 20 Tâches
    CRYOBEAUTY mains est le premier dispositif à maîtriser parfaitement le niveau de température du gaz cryogénique ciblé sur la tache…
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans High-Tech

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Rappel du Ford Ranger 2019 sur les risques d'incendie de CVC

Ford a déclaré avoir connaissance d'une demande de garantie pouvant être liée au probl…