Accueil Actualité Evo Morales: Le président bolivien renversé promet de revenir alors qu'il demande l'asile au Mexique | Nouvelles du monde

Evo Morales: Le président bolivien renversé promet de revenir alors qu'il demande l'asile au Mexique | Nouvelles du monde

0
0
  • Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - Prix Goncourt 2019
  • Robot aspirateur et laveur AMIBOT Animal Premium H2O

Evo Morales, l'ancien président de la Bolivie, est parti pour le Mexique après avoir obtenu l'asile politique du gouvernement du pays.

Le ministre mexicain des Affaires étrangères a confirmé sur Twitter que M. Morales était monté à bord d'un de ses avions et avait publié la photo d'un M. fatigué, M. Morales, tenant un drapeau mexicain.

Marcelo Ebrard a déclaré: "L'avion de l'armée de l'air mexicaine a déjà décollé avec Evo Morales à son bord. Selon les conventions internationales en vigueur, il est sous la protection du Mexique. Votre vie et votre intégrité sont en sécurité."

Image:
Des manifestants pro-Evo Morales bloquent une rue d'El Alto, un jour après sa démission à la suite d'une élection contestée

M. Morales, qui a démissionné dimanche après 14 ans au pouvoir, a déclaré dans un tweet qu'il était douloureux de quitter la Bolivie, mais il a promis: "Je reviendrai bientôt, avec plus de force et d'énergie."

Après des semaines d'affrontements violents à la suite d'élections controversées, le gouvernement de M. Morales s'est effondré ce week-end lorsque les alliés du parti au pouvoir ont démissionné et que l'armée l'a exhorté à se retirer.

Le gouvernement de gauche mexicain, qui a soutenu le socialiste, a déclaré qu'il considérait les événements comme un "coup d'Etat" parce que l'armée avait demandé la démission du président. "Cela viole l'ordre constitutionnel de ce pays", a déclaré M. Ebrard.

Le président mexicain, Andrés Manuel Lopez Obrador, a félicité M. Morales d'avoir choisi de démissionner plutôt que de mettre en danger la vie des Boliviens.

M. Morales, le premier président autochtone du pays, a pris l'avion tard lundi soir dans la ville de Chimore, dans le centre de la Bolivie, fief de ses partisans, où il s'est retiré pendant le week-end.

L'ancien éleveur de lama et producteur de feuilles de coca était considéré par beaucoup comme le champion des pauvres, qui apportait une croissance économique soutenue et renforçait les droits civils.

Les manifestants mettent le feu à la capitale bolivienne, La Paz, après la démission du président Evo Morales
Image:
Les manifestants ont mis le feu à la capitale bolivienne La Paz après la démission de M. Morales

Mais d'autres l'ont considéré comme un autocrate qui a défié un référendum sur les limites du mandat présidentiel.

L'Organisation des États américains (OEA) a déclaré que le résultat des élections du mois dernier ne devrait pas être suspendu après la découverte d'une "manipulation évidente" du décompte et de "graves problèmes de sécurité".

Il y a peu de signes de la fin des violences alors que ses partisans ont incendié des barricades pour fermer certaines routes menant à l'aéroport principal du pays lundi.

Des gens manifestent pour soutenir l'ancien président bolivien Evo Morales devant l'ambassade de Bolivie à Mexico
Image:
Des gens manifestent pour soutenir l'ancien président bolivien Evo Morales devant l'ambassade de Bolivie à Mexico

Les opposants ont bloqué la plupart des rues menant à la place principale de la capitale devant le congrès et le palais présidentiel.

La police a exhorté les habitants de la capitale, La Paz, à rester chez eux et a ordonné à l'armée de seconder les policiers alors qu'ils tentaient de rétablir le calme.

Au moins trois personnes sont mortes et au moins 20 ont été blessés dans des affrontements entre manifestants et policiers.

  • Game Of Thrones (Le Trône de Fer) - Saison 8
  • Blumfeldt California Green Chaise longue de jardin pliable rembourrée -carreaux
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Hawaï: deux policiers abattus et un propriétaire poignardé par un homme expulsé | US News

Un homme d’Hawaï qui risquait d’être expulsé aurait poignardé son propriétaire…