Accueil auto Evans mène Jaguar 1-2 à l’entraînement

Evans mène Jaguar 1-2 à l’entraînement

0
0

Les coéquipiers ont complété un 1-2 dans les deux séances, avec Bird en tête dans la première manche de 45 minutes avec un effort de 1m32,22s pour éclipser Evans de seulement trois centièmes.

Mais le Kiwi s’est ressaisi lors de la dernière sortie de 30 minutes en prenant la tête du classement grâce à un jeu de référence de 1m31.118s utilisant la puissance totale de 250 kW.

Cela a permis au résident monégasque Evans de s’écarter de Bird d’une amende de 0,185 s, le duo Jaguar Racing étant les derniers pilotes à enregistrer des temps au tour compétitifs.

Le champion en titre Antonio Felix da Costa était à 0,056 seconde de plus à bord de sa DS Techeetah et le pilote Porsche Andre Lotterer a terminé cinquième en deux sessions largement sans incident.

Un seul arrêt du drapeau rouge lors des premiers essais est venu d’un échec de la nouvelle voiture Dragon Penske Autosport.

La machine Penske EV-5 fait ses débuts en compétition à Monaco après que des retards ont obligé l’équipe à retarder l’introduction à Rome puis à Valence – les premiers tours à tomber après l’entrée en jeu de la fenêtre d’homologation ultérieure.

Sergio Sette Camara s’est arrêté au premier sommet d’Anthony Noghes puis n’a pas redémarré, ce qui a obligé la séance à être interrompue.

Mais l’incident s’est ensuite poursuivi lorsque le pilote de Venturi Racing, Norman Nato, a contourné le virage aveugle et a plongé dans l’arrière du Dragon frappé.

Cela signifie que l’OTAN – qui s’est vu refuser un podium à Rome et à Valence en raison de pénalités – a reçu une dernière réprimande et perdra deux places sur la grille.

L’OTAN a de nouveau eu peur peu de temps après l’appel du drapeau à damier pour la deuxième séance d’essais.

Lui et son coéquipier recrue et pilote d’Envision Virgin Racing, Nick Cassidy, ont dû prendre des mesures pour éviter de sortir de la Rascasse et ont été contraints de corriger d’énormes glissades.

Cependant, les commissaires ont décidé de ne prendre aucune autre mesure après un contact minimal.

Le nouveau groupe motopropulseur Nissan e.dams entame sa première épreuve avec le cinquième meilleur temps grâce à Oliver Rowland, en tant que coéquipier et double vainqueur de l’E-Prix de Monaco, Sébastien Buemi n’était que 21e.

L’équipe en tête des points, Mercedes, a été dirigée par Nyck de Vries en huitième position avec Stoffel Vandoorne en 15e position.

Résultats FP1:

Résultats FP2:

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto