Accueil Actualité Donald Trump soutient Vladimir Poutine contre les agences de renseignement américaines sur les revendications d'ingérence électorale

Donald Trump soutient Vladimir Poutine contre les agences de renseignement américaines sur les revendications d'ingérence électorale

0
0
  • party pro Piñata humoristique président américain Taille unique
    Cette piñata humoristique représente la tête du célèbre homme d'affaires américain Donald Trump.  Elle contient un crochet en plastique sur…
  • Piñata humoristique président américain Taille unique
    Cette piñata humoristique représente la tête du célèbre homme d'affaires américain Donald Trump.  Elle contient un crochet en plastique sur…

Donald Trump est de retour aux Etats-Unis et dans une tempête furieuse de la controverse après avoir suggéré qu'il fait confiance à Vladimir Poutine sur ses propres services de renseignement.

Les enquêteurs américains croient Des hackers russes et des experts en propagande interférés lors des élections de 2016, au cours desquelles M. Trump a battu la démocrate Hillary Clinton.

Mais lors d'une conférence de presse conjointe avec le dirigeant russe, M. Trump a déclaré aux journalistes: "J'ai une grande confiance dans mon intelligence mais je vais vous dire que le président Poutine était extrêmement fort et puissant dans son déni aujourd'hui."

Ses commentaires ont été fortement critiqués par une longue liste de hauts responsables politiques américains, y compris de nombreux membres de son propre parti qui ont exprimé leur dégoût.

Certains ont qualifié ses commentaires d '"irréfléchis", d'autres les ont qualifiés de "honteux" – et on est même allé jusqu'à les qualifier de "trahison".

Après ses entretiens directs avec M. Poutine, le président américain a critiqué l'enquête sur une ingérence alléguée comme "une catastrophe pour notre pays", ajoutant: "Il n'y a pas eu de collusion du tout – tout le monde le sait".

M. Poutine a insisté: "L'Etat russe n'a jamais interféré et ne prévoit pas d'interférer dans les affaires intérieures des Etats-Unis, y compris le processus électoral."







0:40

Vidéo:
Les relations américano-russes n'ont jamais été aussi mauvaises – jusqu'à maintenant

Mais il a admis avoir voulu voir M. Trump gagner les élections, car "il a parlé de ramener les relations américano-russes à la normale".

:: Une femme russe accusée d'infiltration de groupes américains

M. Trump a même blâmé la «sottise et la stupidité» de son propre pays pour l'état des relations entre les deux pays.

Après la conférence, il a tweeté:

La manière souple du président américain au sommet contrastait avec la combativité qu'il affichait vers les alliés de l'OTAN la semaine dernière à Bruxelles.

Le président américain Donald Trump (3L), le président russe Vladimir Poutine (2R) et d'autres attendent un déjeuner de travail au palais présidentiel de la Finlande le 16 juillet 2018 à Helsinki, en Finlande. - Les dirigeants américains et russes ont ouvert un sommet historique à Helsinki, avec Donald Trump promettant une relation extraordinaire & # 39; et Vladimir Poutine disant qu'il était grand temps de débattre des différends dans le monde entier. (Photo par Brendan Smialowski / AFP) (Crédit photo devrait lire BRENDAN SMIALOWSKI / AFP / Getty Images)
Image:
Donald Trump était désireux de créer un lien avec le président russe

Le correspondant de Sky News aux Etats-Unis, Mark Austin, a déclaré: "Ce sont des déclarations étonnantes de Donald Trump, même selon ses critères.

"Tout d'abord, dire que l'Amérique est aussi responsable que la Russie d'aggraver les relations entre les deux pays, c'est tout simplement ignorer l'attaque de l'Ukraine – l'annexion de la Crimée – l'assassinat d'opposants en terre étrangère, le soutien de Bachar al-Assad en Syrie … Pour ne pas dire, l'ingérence dans les élections.

"Et puis il fait le suivi de la conférence de presse en disant qu'en réalité, il croit les dénégations du président Poutine plutôt que ses propres services de renseignement.

"Et ce, à un moment où l'ingérence russe dans les élections de 2016 devient de plus en plus concluante."

:: Un journaliste traîné hors du sommet de Trump-Poutine







0:54

Vidéo:
Un homme enlevé du presseur Trump-Poutine

Le comportement de M. Trump a également été accueilli avec colère aux États-Unis, avec John Brennan, directeur de la CIA entre 2013 et 2017, menant l'accusation.

Il a écrit sur Twitter: "La conférence de presse de Donald Trump à Helsinki atteint et dépasse le seuil des hauts crimes et délits.

"C'était tout simplement traître.

"Non seulement les commentaires de Trump étaient imbéciles, mais il est entièrement dans la poche de Poutine."

Même certains politiciens républicains étaient critiques.

Le sénateur républicain Jeff Flake a déclaré: "Je n'aurais jamais pensé que je verrais le jour où notre président américain se mettrait en scène avec le président russe et blâmerait les Etats-Unis pour l'agression russe".







0:59

Vidéo:
Winking Trump dit à Poutine 'allons-y'

Le sénateur républicain John McCain a décrit le sommet d'Helsinki comme une "erreur tragique", ajoutant: "La conférence de presse d'aujourd'hui à Helsinki a été l'une des représentations les plus honteuses d'un président américain en mémoire.

"Les dommages infligés par la naïveté du président Trump, l'égoïsme, la fausse équivalence et la sympathie pour les autocrates sont difficiles à calculer."

Le président de la Chambre et le républicain Paul Ryan, qui a été réticent à critiquer M. Trump au cours des derniers mois, ont déclaré qu'il était "indiscutable" que la Russie s'était ingérée dans l'élection présidentielle.

Il a déclaré que M. Trump "doit comprendre que la Russie n'est pas notre alliée", ajoutant: "Il n'y a pas d'équivalence morale entre les Etats-Unis et la Russie, qui reste hostile à nos valeurs et à nos idéaux les plus fondamentaux".

Le directeur du renseignement national, Dan Coats, a déclaré: "Nos évaluations de l'ingérence des Russes lors des élections de 2016 et de leurs efforts continus et omniprésents pour saper notre démocratie sont claires."

  • biover Gui Bio - Circulation Teinture-mère Viscum album 50 ml - Biover
    Description : Le gui s'utilise traditionnellement pour le maintien d'une tension normale. Il exerce une influence favorable sur la circulation,…
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Les troupes chinoises se rendent rarement dans les rues de Hong Kong – avec des balais et non des fusils | Nouvelles du monde

kong Jouet KONG Cuteseas Pieuvre - taille S Voilà une drôle de créature marine qui va en f…