Accueil auto Dixon enthousiasmé par l’équipe, admet ses nerfs avant la qualification

Dixon enthousiasmé par l’équipe, admet ses nerfs avant la qualification

0
0

Dixon, triple vainqueur de la pole pour Indy – la dernière fois en 2017 – a établi une moyenne de quatre tours de 231,828 mph pour dominer les qualifications samedi dans sa Chip Ganassi Racing-Honda.

Il a également vu ses trois coéquipiers Tony Kanaan, Alex Palou et Marcus Ericsson se frayer un chemin dans la fusillade de Fast Nine demain pour la pole lors de la 105e course de l’Indianapolis 500, malgré un énorme shunt de Palou lors de sa deuxième manche.

Lisez aussi:

« Un énorme crédit à l’équipe », a déclaré le six fois champion d’IndyCar en titre. Avoir les quatre voitures dans la Fast Nine est assez énorme, surtout avec le niveau de compétition que nous avons ces jours-ci. De toute évidence, un grand bravo à Honda pour avoir apporté les performances dont ils disposent.

«Cette première manche, j’ai commis une petite erreur qui nous a définitivement coûté un peu de vitesse. Demain sera un jour différent, les conditions seront différentes. J’espère que nous pourrons tous les quatre réussir. »

Interrogé sur le type de vitesse qu’il faudra pour gagner la pole demain, Dixon a répondu: «Je pense certainement que quelques 232s [mph laps]. Je pense qu’une fois que nous avons regardé la météo de ce soir, nous avons en quelque sorte trouvé où elle devrait être. Nous pensions qu’il y aurait peut-être eu des vitesses plus importantes cet après-midi, surtout après la rupture de la ligne. Drag avait l’air de perdre plusieurs kilos. Je pensais qu’il pourrait y avoir de gros tours simples, puis des baisses [across the four laps]. …

«Je n’ai pas trop regardé ni vu grand-chose pour demain. Si ça va être similaire, peut-être des premiers tours plus rapides, puis peut-être un écart plus important. Je ne sais pas. C’est un peu bizarre, parfois vous vous déployez et le truc se passe. Parfois, vous vous déployez et cela ne se passe pas très bien. Espérons que nous sommes dans la situation de la voiture va très bien.

Cependant, bien qu’il s’agisse du 19e Indy 500 de Dixon et du 20e de Kanaan, ils ont admis que la tension de quatre tours sur le bord du Speedway les atteignait toujours.

«Je pense que ça empire [with age]», Sourit Dixon. «TK et moi étions en train de nous changer avant de nous qualifier et il se dit: ‘Hé, mec, est-ce que tu es toujours nerveux? Je me dis: «  Mec, je suis vraiment nerveux.  »

«Je ne pouvais pas mettre mes chaussettes!» intervint Kanaan.

« Ouais, je tremblais pour mettre mes chaussettes », a admis Dixon qui a dit que les nerfs tremblaient encore plus parce qu’il avait tiré le premier lors du tirage au sort des qualifications hier soir. « Normalement sur [Fast] Vendredi, j’avais l’impression d’avoir fait la préparation, un peu de comprendre où ça allait aller. Mais nous avions fait tellement de changements du jour au lendemain, puis nous n’avions pas vraiment eu de courses propres hier après-midi. Notre première manche était la seule que nous ayons faite. Nous étions en quelque sorte abattus.

«C’est un gros problème, non? Vous vous lancez, la première fois que vous entrez dans le virage 1 à 240 milles à l’heure, vous espérez sortir de l’autre côté en un seul morceau.

Kanaan, qui est le pilote de la voiture # 48 Ganassi uniquement pour les ovales, a déclaré: «C’est pire pour moi maintenant. Chaque année qui passe, c’est pire. Quand vous ne savez pas grand-chose, je pense que c’est en fait mieux. Vous entrez. Au fil des ans, je pense que la pression augmente, du moins pour moi.

Les deux vétérans ont également déclaré qu’ils avaient pris le temps de parler à son coéquipier Palou après son shunt majeur dans le virage 2. L’année dernière, Palou a conduit pour Dale Coyne Racing et s’est qualifié septième alors qu’il était nouveau sur IndyCar et Indianapolis Motor Speedway, mais s’est écrasé hors de la course au tour 122.

Cette année, au volant de Ganassi, Palou a remporté le premier match de la saison au Barber Motorsports Park et a également regardé fort au Texas Motor Speedway, mais après avoir établi la sixième meilleure vitesse lors de la séance de qualification d’aujourd’hui, il a shunté au virage 2 tout en effectuant une deuxième manche. lors de conditions de piste plus chaudes.

«C’est bon de voir cet empressement. J’ai été avec d’autres coéquipiers les années précédentes, ils ne veulent pas vraiment sortir. Je suis sûr qu’il apprendra de cette situation. De toute évidence, ils se sentaient un peu vulnérables [regarding graduating to the Fast Nine] avec la position dans laquelle ils se trouvaient. Ils voulaient l’améliorer.

«Ça allait être assez rapide je pense. Malheureusement, ils l’ont un peu dépassé. [But] Je pense qu’il haussera les épaules. On dirait qu’il est de bonne humeur. L’équipe lui donnera une bonne voiture demain et il sera super rapide. Malheureusement, cela fait partie des affaires, non?

Kanaan a déclaré: «Je lui ai donné quelques exemples du mien, ce qu’il ne faut pas faire. J’ai eu le même problème en 2011… De toute évidence, il est très dur avec lui-même. Nous avons essayé de dire: «Écoute, tu es dedans. Ils vont réparer la voiture. La voiture va être parfaite. Ne t’en fais pas.

«Je pense qu’il va bien maintenant.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto