Accueil Actualité Des policiers et des spectateurs ont tué en Belgique une attaque à l'arme à feu

Des policiers et des spectateurs ont tué en Belgique une attaque à l'arme à feu

0
0
  • Cap Adrénaline ‘'Qui a tué l'agent Tara Monroe ?'', Escape Game à Lyon
    Envie de vous amuser entre amis ou en famille dans un cadre original ? Venez résoudre le mystère de la…
  • Dessins Animés Sac à dos Yo-kai Watch A l'attaque Bleu
    Design fun et coloré, avec fil lumineux sur la poche avant, compartiment de rangement zippé, sangles matelassées et ajustables, poignée…

Les deux policières et un civil tué lors d'une attaque dans la ville de Liège en Belgique ont été nommés

Soraya Belkacemi, 53 ans, et Lucille Garcia, 45 ans, ont été tuées lorsqu'un prisonnier quittait la prison

Le tireur a également tué Cyril Vangriecken, un passager de 22 ans, sur le boulevard d'Avory, avant de prendre en otage une femme nettoyeuse dans une école secondaire voisine.

libéré lorsque la police a abattu l'attaquant, qui a été nommé par les médias locaux comme le belge Benjamin Herman.








0:50
                        

Video:
La ​​police se précipite sur les lieux de l'attaque belge

Le trafiquant de drogue et trafiquant de drogue de 36 ans a été libéré lundi de quelques heures mais n'a pas pu revenir, selon les médias.

Le Premier ministre belge Charles Michel a déclaré que Herman avait été mentionné indirectement dans les rapports de sécurité de l'État sur la radicalisation, mais qu'il ne figurait pas sur la liste des terroristes, car les services n'avaient trouvé aucune raison de le qualifier. « />

Image:
Un agent de police lors de l'incident majeur à Liège

Les médias ont rapporté que le suspect avait été radicalisé en prison, et une source de l'AFP proche de l'enquête a déclaré qu'il appartenait à Mais le ministre de la Justice, Koen Geens, a déclaré qu'il n'y avait pas d'informations cohérentes, ajoutant que l'affaire n'était pas "claire" et que Herman "n'était certainement pas quelqu'un qui pouvait être qualifié de radicalisé". [19] 659003] Un haut fonctionnaire du parquet fédéral a déclaré: "il y a des indications qu'il pourrait s'agir d'une attaque terroriste", mais le centre de crise belge a déclaré qu'il n'y avait aucune raison de déclencher l'alerte antiterroriste pour l'instant.








0:50
                        

La police se précipite sur les lieux de l'attaque belge

Des responsables ont déclaré que Herman avait approché les officiers, âgés de 45 et 53 ans, par derrière et les avait poignardés à plusieurs reprises avant de prendre leurs armes de poing et de les fusiller

a déclaré: "Armé d'un couteau, le suspect a suivi et attaqué deux policiers, et a utilisé leurs propres armes à feu pour les tuer."

"Il a continué à pied, attaquant un véhicule en stationnement où il a ouvert le feu Le jeune homme est mort.

"Il a ensuite continué et est entré dans l'école Leonie de Waha. Il a pris une femme qui y travaillait en otage.

 Des officiers légistes examinent la scène à Liège
Image:
Des médecins légistes examinent la scène à Liège

"La police intervient, il tire sur les policiers, »

Le quotidien La Libre Belgique a cité une source policière affirmant que le tireur criait les mots arabes« Allahu Akbar »- Dieu est grand.

Le gouverneur de la province de Liège, Hervé Jamar, a dit non. – Une personne a été blessée pendant la prise d'otages du lycée et tous les étudiants étaient en sécurité

Un haut fonctionnaire du bureau du procureur a déclaré aux journalistes "qu'il y a des indications qu'il pourrait s'agir d'une attaque terroriste". Un policier photographié avec des parents d'enfants dans un lycée voisin