Accueil Actualité Des dizaines de personnes arrêtées dans le cadre de manifestations «à gilet jaune» deviennent violentes

Des dizaines de personnes arrêtées dans le cadre de manifestations «à gilet jaune» deviennent violentes

0
0

La police anti-émeute à Paris a lancé des gaz lacrymogènes, des grenades assourdissantes et des canons à eau sur des manifestants qui avaient tenté de violer les bornes de sécurité sur le boulevard des Champs-Élysées.

Les derniers affrontements violents qui ont eu lieu samedi matin, au cours desquels au moins 107 personnes ont été arrêtées, ont précédé un troisième rassemblement dans la capitale française en autant de semaines en raison de la hausse des impôts et du gouvernement du président Emmanuel Macron.

Image:
Les manifestations ont été marquées par des scènes violentes

Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur du pays, a déclaré que 1 500 "agitateurs" faisaient partie des manifestants. M. Macron a déclaré par la suite qu'il y avait 5 500 manifestants dans la capitale et environ 36 000 dans l'ensemble du pays.

le première semaine de manifestations Selon les estimations, quelque 244 000 manifestants manifestent dans toute la France.

La police a déclaré que samedi avait été commise au milieu de craintes que des groupes violents d'extrême droite et d'extrême gauche infiltrent le mouvement des "gilets jaunes" – une rébellion spontanée contre les hausses de taxes sur le diesel et le coût de la vie élevé.

Les hausses de la taxe sur le diesel et le coût de la vie élevé ont provoqué des affrontements
Image:
Les hausses de la taxe sur le diesel et le coût de la vie élevé ont provoqué des affrontements
La police craint que des groupes violents d'extrême droite et d'extrême gauche s'infiltrent dans les "gilets jaunes" & # 39;
Image:
La police craint que de violents groupes d'extrême droite et d'extrême gauche s'infiltrent dans les "gilets jaunes"

Le mouvement, qui ne compte aucun dirigeant, a été nommé d'après les vestes fluorescentes portées par les manifestants, que les automobilistes doivent conserver dans leurs voitures conformément à la loi.

Les activistes ont bloqué les routes lors de manifestations à travers le pays pendant plus de deux semaines et ont constitué l'un des plus grands défis pour le leadership de M. Macron jusqu'à présent.

Les autorités ont augmenté le nombre de policiers ce week-end
Image:
Les autorités ont augmenté le nombre de policiers ce week-end
Des manifestants ont été entendus en train de scander «La démission de Macron».
Image:
On a entendu des manifestants scandant "Macron démissionner"

Samedi, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sous l'Arc de Triomphe au sommet des Champs-Élysées et se sont assises pour chanter l'hymne national français avant de scander "Macron démissionner".

Les dernières arrestations font suite aux milliers de manifestants qui se sont affrontés aux officiers la semaine dernière à Paris.

Denis Jacob, secrétaire général du syndicat Alternative Police, a déclaré: "Nous craignons que de petits groupes d'émeutiers qui ne portent pas de gilet jaune ne s'infiltrent [Saturday’s demonstration] lutter contre les forces de sécurité et contester l'autorité de l'état.

Le mouvement porte le nom des vestes fluorescentes que la loi oblige les automobilistes à conserver
Image:
Le mouvement porte le nom des vestes fluorescentes que la loi oblige les automobilistes à conserver
Le ministre français de l'Intérieur a déclaré 1 500 "agitateurs". étaient parmi ceux à Paris ce matin
Image:
Le ministre français de l'Intérieur a déclaré que 1 500 "agitateurs" se trouvaient à Paris ce matin

"Etant donné le haut niveau de sécurité autour des Champs, il est à craindre que des voyous ne partent ailleurs".

Les officiels s'attendent à 5 000 officiers dans la capitale française, soit une augmentation par rapport aux 3 000 déployés samedi dernier. Les autorités doivent envoyer 5 000 personnes supplémentaires à travers la France pour participer à d'autres manifestations.

Des barrières métalliques ont été mises en place et des magasins ont été fermés sur le célèbre boulevard, qui a été fermé aux voitures et aux piétons.

Un troisième rassemblement devrait avoir lieu à Paris plus tard samedi
Image:
Un grand rassemblement devrait avoir lieu à Paris plus tard samedi

David Michaux, du syndicat de la police de l'UNSA, a déclaré que des groupes d'extrême droite et d'extrême gauche étaient attendus aux manifestations.

Plus de contenu de Emmanuel Macron

"Il y a beaucoup d'incitation aux médias sociaux et nous nous attendons à des excès et à de la violence."

Outre la manifestation en jaune, deux autres manifestations étaient prévues samedi: une manifestation syndicale contre le chômage et une autre manifestation contre le racisme.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Theresa May victime du Brexit alors que les dirigeants européens n'offrent aucune garantie légale

L’espoir de Theresa May de convaincre les dirigeants européens de l’aider à faire avancer …