Accueil Actualité COVID-19: Appels à expulser une Australienne qui a refusé les tests COVID pendant une quarantaine hôtelière de 28 jours en Nouvelle-Zélande | Nouvelles du monde

COVID-19: Appels à expulser une Australienne qui a refusé les tests COVID pendant une quarantaine hôtelière de 28 jours en Nouvelle-Zélande | Nouvelles du monde

0
0
  • CABLES Masque chirurgical jetable à usage unique en tissu spécial Covid-19 vendu par 50 unités
    Lot de 50 masques à usage unique type II EN 14683 + AC avec 3 plis en tissu non tissé. Made in France. Le temps de port conseillé pour ce masque chirugical est de 4 heures maximum. tarif pour une quantité minimale de 50
    0,69 €
  • SUPER MARIO 3D WORLD+BOWSER FURY
    Un pour tous… et chacun pour soi ! Un pour tous… et chacun pour soi ! Un pour tous… et chacun pour soi !
    45,49 €

Il y a des appels pour expulser une Australienne qui a refusé de passer un test COVID alors qu’elle passait 28 jours en quarantaine dans un hôtel néo-zélandais.

Lucinda Baulch s’est rendue en Nouvelle-Zélande en tant que famille d’accueil le mois dernier avec trois enfants qui étaient confiés à des familles locales.

Les enfants ont été testés négatifs et ont été autorisés à quitter l’isolement à temps – mais Mme Baulch a refusé tous les tests pendant son séjour et a maintenant été libérée du centre d’isolement géré.

Elle a déclaré mardi au site d’information néo-zélandais Stuff à son départ du Grand Mercure de Wellington qu’elle n’avait toujours pas passé de test mais qu’elle avait répondu à une « série de questions » sur sa santé.

Actualités COVID en direct du Royaume-Uni et du monde entier

Elle a été emmenée à l’aéroport de Wellington par une camionnette organisée par l’hôtel et a dit qu’elle prévoyait de prendre l’avion pour Auckland et d’y rester « pour une nuit ou deux » tout en envisageant sa prochaine étape.

Mme Baulch, une infirmière vétérinaire, avait déclaré précédemment qu’elle avait refusé de passer les tests parce que les informations à leur sujet ne lui suffisaient pas pour donner un consentement éclairé.

Elle a déclaré à Radio NZ: « En tant que personne ayant une formation médicale et connaissant l’importance du consentement éclairé, pour ma propre tranquillité d’esprit, j’ai vraiment besoin de ce consentement éclairé, j’y ai droit, c’est un droit, c’est une obligation de la partie offrant un formulaire de consentement. Pour moi, c’est une étape assez importante. « 

Mais le ministre de la réponse au COVID-19, Chris Hipkins, a déclaré que les affirmations étaient absurdes, ajoutant que des infirmières avaient parlé avec Mme Baulch et que des informations supplémentaires avaient été fournies en réponse à ses appels téléphoniques et à ses courriels.

La chef du Parti national néo-zélandais, Judith Collins, a appelé à l’expulsion immédiate de Mme Baulch.

« Si un Néo-Zélandais se rendait en Australie et refusait de se faire tester dans un établissement du MIQ, que pensez-vous qu’il leur arriverait? » elle a dit. «Ils seraient de retour dans un avion pour la Nouvelle-Zélande.

« Donc, à moins que cette femme ne soit une citoyenne néo-zélandaise – en fait, nous ne devrions accepter ce comportement de personne. Et franchement, le gouvernement australien doit reprendre sa propre personne si elle est l’une des leurs. »

Mme Baulch aurait lancé une procédure de contrôle judiciaire pour protester contre sa « détention illégale » dans le centre de quarantaine.

En vertu des lois anti-COVID strictes de la Nouvelle-Zélande, les arrivées dans le pays doivent rester 14 jours dans un hôtel choisi par le gouvernement pour s’assurer qu’elles ne sont pas porteuses du virus.

Pendant leur séjour, ils sont testés deux ou trois fois, selon leur pays d’origine.

Si une personne refuse de passer le test du jour 12, elle se voit proposer un test chaque jour de son séjour prolongé jusqu’à un maximum de 28 jours – Mme Baulch a refusé chacun d’entre eux.

Selon un rapport du NZ Herald, des responsables lui avaient dit qu’elle n’aurait pas besoin d’un test COVID-19 parce qu’elle était venue d’Australie, mais une fois arrivée, on lui a dit que ce n’était pas le cas.

  • URMET Digitalisateur 18 touches d’appel avec micro-HP BIBUS - URMET 1072/19A
    Digitalisateur 18 touches d’appel avec micro-HP BIBUS. Digitalisateur BIBUS pour 18 touches d’appel avec micro-HP ampli intégré. Module d’appel extérieur pour installations OPEN audio et vidéo. Il est équipé du groupe phonique et d’un digitalisateur pour 18 boutons d’appel. Boîtier en plastic noir.
    154,53 € 226,63 € -32%
  • Twitch: Livestream Multiplayer Games & Esports
    + Live and recorded video of top video games, esports events, art, cooking, music, and more + Interactive live shows by Xbox, Sony, Riot Games, Blizzard + Completely unique programming like Bob Ross marathons and exclusive video game events + Full-featured live chat with one of the largest gaming communities in the world + Dark mode quality for late-night viewing + Simple, intuitive navigation that makes it easy to discover the content you care about most + Mobile broadcasting, putting the ability to go live right in your hand at the touch of a button
    0,00 €
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans Actualité