Accueil Actualité Coronavirus: la France titube alors que les décès dépassent les 10 000 | Nouvelles du monde

Coronavirus: la France titube alors que les décès dépassent les 10 000 | Nouvelles du monde

0
0
  • Arko Essentiel Huile Essentielle Bio Menthe Poivrée N°22 10ml
    L' Huile Essentielle Bio Menthe Poivrée des laboratoires Arkopharma est sélectionnée en France. La Menthe Poivrée est une plante herbacée que l'on retrouve dans le monde entier. Odeur forte et poivrée qui lui confèrent une note aromatique fraîche avec 'effet glaçon' en bouche et sur la peau.
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)

Le nombre de personnes décédées en France après avoir contracté un coronavirus a dépassé les 10 000.

À travers le pays, 10 328 personnes sont mortes avec COVID-19, une augmentation de 1 417 au cours des dernières 24 heures.

Une nation qui avait commencé à espérer avoir une sorte de prise sur le coronavirus la pandémie est désormais confrontée au fait que les décès continuent d’augmenter à un rythme féroce.

:: Écoutez le podcast Daily sur Apple Podcasts, Google Podcasts, Spotify, Spreaker

La nervosité se ressent partout. Dans les grandes villes, les villes industrielles, mais aussi dans les coins tranquilles du pays, comme Cornimont.

À un autre moment, ce serait un lieu tout droit sorti d’une brochure touristique, un beau vieux village aux rues pavées et une belle église au cœur d’une vallée ensoleillée dans l’est de la France.

Mais c’est beaucoup trop calme ici. Même selon les normes de la France, un pays avec des règles de verrouillage strictes, Cornimont a la sensation d’une ville fantôme, où les gens passent à la hâte, la tête en bas, serrant le morceau de papier qui explique pourquoi ils sont hors de leurs maisons.

Cette région, Grand Est, a enregistré plus de 2 000 décès attribués au coronavirus.

Beaucoup des racines de la pandémie de France peuvent être retracées dans les villes de cette région, et son effet est déjà évident. Il y a une nervosité nerveuse ici.

Cassandra Thiebaut est une soignante qui rend visite aux personnes âgées à domicile dans et autour du village. Elle s’arrête à la boulangerie entre les visites, un masque couvrant une grande partie de son visage.

Elle a contracté le virus, tout comme de nombreux résidents. Un de ses clients est décédé.

« Il suffit de continuer », dit-elle. « Mais malgré toutes les précautions d’hygiène que nous prenons, ces personnes sont fragiles et il suffit d’une erreur, puis les choses se détériorent rapidement. »

Cornimont a de bonnes raisons de connaître cette fragilité de la vie. Sortez du village pendant quelques minutes seulement et vous arrivez à la maison de soins infirmiers Couarôge, un bâtiment arrondi et vaste qui est situé sur un point de vue qui donne sur la vallée.

Il y a de la place pour 115 personnes dans cette maison. Au cours du mois dernier, 25 des habitants sont morts alors que le virus le traversait, passant d’une personne à une autre.

Nous parlons à la gérante, Sophie Vinel, devant l’entrée. Elle dit que la vitesse à laquelle le coronavirus a infecté la maison était écrasante. Ceux qui présentaient des symptômes étaient isolés mais, dans certains cas, il est devenu évident qu’ils ne survivraient pas.

Image:
Dans une maison de soins du village, 25 habitants sont décédés

Les familles n’ont pas été autorisées à visiter tant que la mort n’était pas imminente. Même alors, les êtres chers devaient porter des combinaisons de protection complètes lorsqu’ils arrivaient au chevet du patient pendant la dernière heure environ.

« Il est si difficile, si difficile de voir autant de résidents pris par ce virus », explique Mme Vinel. « Pour le personnel de voir autant de morts. Nous ne pouvons tout simplement pas y croire. »

Derrière elle, par la fenêtre, nous pouvons voir un homme frêle traverser le salon principal de la maison. Il prend le dernier exemplaire du journal local et, lisant chaque mot, tire son doigt sur la liste des morts. C’est un processus long et douloureux.

Le ministère français de la Santé a passé des semaines à annoncer le nombre de personnes décédées du virus à l’hôpital, mais n’a manifestement pas inclus dans ses statistiques officielles celles qui sont décédées dans des maisons de repos.

Maintenant, les statistiques ont changé d’une manière austère et sombre. Des milliers de morts, dans des maisons comme Couarôge, ont maintenant été ajoutées.

Pour Cornimont et d’autres villages comme celui-ci, c’est une crise qui laissera dans son sillage la mort, la maladie et la peur. Et aussi un sentiment chronique de malaise. Ici, comme dans le reste du monde, ils se demanderont quand ce virus reviendra.

« Comment notre village et tout le pays vont-ils se relever après cela? » dit la mairesse, Marie-Joseph Clément.

« Même à l’échelle mondiale. Comment pourrons-nous jamais récupérer? Je ne sais tout simplement pas. »

En arrière-plan, une sirène retentit – une ambulance. Une autre ambulance, rompant une fois de plus la paix d’un village qui se demande si ce ne sera plus jamais pareil.

  • Petit Béguin Pyjama garçon manches longues Invasion Kids - Taille - 10 ans
    10 ans - Alerte, alerte ! Une invasion d'extraterrestres débarque chez Petit Béguin ! Ils sont tous donnés rendez-vous dans l'imprimé BD sur cette combinaison pyjama. Alors, prêt à découvrir un monde fantastique ? On parie que votre garçon ne voudra plus quitter sa combi « cosmique » !
  • Jouissance Club: Une cartographie du plaisir
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Sir David Attenborough: Une pandémie pourrait faire comprendre aux pays que le problème du climat dépend de la coopération | UK News

Sir David Attenborough a déclaré que la pandémie de coronavirus avait poussé le problème d…