Accueil auto Comment Yuhi Sekiguchi a redécouvert sa motivation

Comment Yuhi Sekiguchi a redécouvert sa motivation

0
0

Sekiguchi, qui a piloté pour l’écurie Lexus / Toyota dans la catégorie GT500 depuis 2014 et pour l’équipe phare TOM’S depuis 2018, était partenaire de la # 36 GR Supra l’année dernière par la recrue Sacha Fenestraz, 12 ans son cadet.

Avec Fenestraz se déplaçant pour remplacer Nick Cassidy dans l’équipe soeur # 37 TOM cette année, un autre jeune sous la forme de Sho Tsuboi a été recruté pour s’associer à Sekiguchi pour 2021.

Le nouveau partenariat a bien démarré, avec Sekiguchi et Tsuboi marquant la deuxième place à Okayama derrière la voiture de course Rookie de Kenta Yamashita et Kazuya Oshima.

Lisez aussi:

S’adressant à Motorsport.com, Sekiguchi a déclaré que son jumelage avec Fenestraz l’année dernière et maintenant Tsuboi dans la voiture # 36 TOM’S a agi comme un stimulant à un stade de sa carrière où il est courant que la motivation des pilotes diminue.

«C’était la première fois que je travaillais avec un pilote étranger», a déclaré Sekiguchi. « Bien sûr, [Fenestraz] est très rapide et il est jeune, donc il a une très grande motivation. Je cours ici depuis près de 10 ans, donc parfois ma motivation n’est pas aussi élevée qu’elle pourrait l’être.

«Il a eu une bonne influence, cela m’a rappelé quand j’étais jeune et dans les meilleures années de ma carrière. Cela m’a motivé à revenir dans le match.

«L’année dernière, Sacha a été rapide, et Tsuboi est tout aussi rapide. De plus, il a remporté la dernière course de Super Formula l’année dernière, il est donc vraiment au sommet de sa forme.

«C’est formidable pour moi de faire à nouveau équipe avec un pilote aussi rapide, car cela aide ma motivation. C’est une équipe bien équilibrée.

# 36 au TOM’S GR Supra

Photo par: Masahide Kamio

Interrogé en général sur la façon dont il reste motivé près d’une décennie après le début de sa carrière, Sekiguchi a répondu: «C’est assez difficile à faire par vous-même. L’ambiance d’équipe est vraiment importante, ainsi que le pilote avec lequel vous faites équipe.

«Pendant la saison morte l’année dernière, je suis allé en Thaïlande et je m’entraînais au gymnase avec un Muay Thai [boxing] athlète. C’était un endroit vraiment chaud et sale, et j’y étais pendant deux semaines, à m’entraîner avec les gars, également avec des enfants d’environ six et sept ans.

«Les petits enfants apprennent à être des combattants. Et les voir travailler vraiment dur m’a aidé à me motiver. C’est comme ça que je me motive – pour voir les autres faire de leur mieux. « 

Sekiguchi et Fenestraz ont terminé quatrièmes du classement l’an dernier, marquant des places sur le podium dans la moitié des huit courses de la saison, mais aucune victoire.

Tout en assumant la responsabilité de certaines erreurs l’année dernière, Sekiguchi a souligné qu’un changement d’ingénieur de course du vétéran Tsutomo Tojo au nouveau venu Satoshi Yoshitake peut avoir eu une influence négative sur les résultats.

«L’année dernière, la première moitié de la saison a été très bonne, mais il y avait encore des moments où nous ne pouvions pas être cohérents», a-t-il déclaré. «L’ingénieur piste a changé et c’était sa première année.

«Il a beaucoup appris l’an dernier et a acquis beaucoup d’expérience. En basse saison, il était plus confiant et pouvait nous préparer une bonne voiture.

« Mais aussi les pilotes sont aussi responsables des résultats. A mi-chemin de la saison, j’ai perdu quelques points en raison d’une collision. [with Cassidy at Motegi] et c’était malheureux. J’ai fait deux erreurs. Cela a vraiment nui à notre saison.

« Le deuxième, c’est quand j’ai eu un flatspot sur le pneu à Fuji [Round 5] et cela nous a coûté des points. « 

Lorsqu’on lui a demandé si le départ de Cassidy de TOM’S pour courir en Formule E pourrait faciliter la vie de l’équipage n ° 36 en 2021, Sekiguchi a déclaré: « Sena [Sakaguchi, Fenestraz’s temporary replacement] est également rapide… donc je ne pense pas qu’il y aura beaucoup de différence. Pour le moment, il est aussi rapide que Nick. « 

Yuhi Sekiguchi (# 36 au TOM'S GR Supra)

Yuhi Sekiguchi (# 36 au TOM’S GR Supra)

Photo par: Masahide Kamio

L’année dernière, Sekiguchi était prêt pour sa première apparition en course en dehors de SUPER GT ou Super Formula depuis 2013 après s’être inscrit pour participer aux 24 Heures du Mans au volant d’une Ferrari 488 GTE CarGuy Racing, uniquement pour la pandémie COVID-10 à sabotez ces plans.

Bien que le joueur de 33 ans ne puisse pas se voir courir régulièrement en dehors de son pays natal à l’avenir, il a clairement indiqué qu’il souhaitait s’attaquer au Mans à l’avenir et potentiellement à d’autres grandes courses internationales.

«C’est l’un de mes grands objectifs», a déclaré Sekiguchi. «Je ne peux pas soudainement aller courir outre-mer [in the current situation amid travel restrictions], mais j’aimerais faire Le Mans [in the future] et voyez comment ça se passe.

«Le Japon est la priorité, mais s’il y a une opportunité d’essayer la course à l’étranger et si Toyota le permet, je veux relever ces défis.

« Je ne peux pas faire quelque chose comme Nick et passer complètement à la course à l’étranger. Maintenant, je suis un » vieil homme « et j’ai des enfants! Si je vivais seul et libre, je le ferais peut-être, mais maintenant j’ai de la famille.

«J’ai couru en Formula Masters en 2008 et j’ai aussi fait une manche de GP2 Asie à Shanghai. C’était vraiment amusant de courir contre des concurrents internationaux, je veux en faire l’expérience à nouveau.

Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto