Accueil Actualité «C'est une blague»: la colère d'un dirigeant de Hong Kong à la rencontre de manifestants pour des entretiens | Nouvelles du monde

«C'est une blague»: la colère d'un dirigeant de Hong Kong à la rencontre de manifestants pour des entretiens | Nouvelles du monde

0
0
  • C'est Vrai Miel Des Mille Fleurs D'été Pot 500g
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)

La directrice générale de Hong Kong, Carrie Lam, a eu des entretiens avec des manifestants dans le but de rétablir la stabilité dans la ville.

Sur plus de 20 000 candidats, 150 personnes ont été sélectionnées au hasard pour rencontrer Mme Lam au cours de ce qu'elle a décrit comme la première séance de discussion ouverte "dialogue ouvert".

Les orateurs disposent de trois minutes chacun pour exprimer leurs points de vue.







"Il y a beaucoup de colère envers la police"

Mme Lam tente de mettre fin à plus de quatre mois de manifestations. Les émeutes ont commencé en juin avec la présentation d'un projet de loi sur l'extradition qui aurait permis à des suspects d'être envoyés en Chine continentale pour y être jugés.

Les manifestants y ont vu une tentative de la Chine de contrôler davantage la ville.

Bien que le gouvernement de Hong Kong se soit engagé à retirer ce projet de loi, les manifestations n'ont pas cessé – et les manifestants réclament maintenant la démission de Mme Lam, des élections directes pour les dirigeants municipaux et la responsabilité de la police.

À Wan Chai, la région où se tenait la réunion, environ 3 000 policiers se trouvaient à l'extérieur du stade Queen Elizabeth, armés de boucliers et de gaz poivré.

Bonnie Leung, membre du Front des Droits de l'Homme Civile – un groupe qui a organisé plusieurs rassemblements massifs – a déclaré à propos de la réunion de Mme Lam: "Pour les Hongkongais, c'est une blague.

"Si elle veut vraiment communiquer avec les Hongkongais, tout ce qu'elle a à faire, c'est d'ouvrir sa porte; nous sommes juste à l'extérieur."

Hong Kong
Image:
La Chine a précédemment accusé les Etats-Unis et d'autres puissances étrangères d'être derrière les émeutes

Les émeutiers ont fait connaître leurs sentiments en créant des chaînes humaines près du stade, en scandant des slogans tels que "Hong Kong, ajoutez de l'huile" – une phrase qui signifie "garde ta force".

Les critiques ont également affirmé que le dialogue était un stratagème politique conçu pour apaiser les manifestants avant les grands rassemblements prévus pour la fête nationale chinoise le 1er octobre – des scènes qui pourraient embarrasser le gouvernement central à Beijing.

Mme Lam a nié cela et a déclaré qu'elle souhaitait apporter un changement, ajoutant que la conversation entre elle et les manifestants visait à identifier les problèmes socio-économiques pouvant avoir contribué aux manifestations.







Dimanche: des attaques de masse éclatent à Hong Kong

Un habitant, Poon Yau-lok, était sceptique quant à la possibilité que les pourparlers fassent une différence. Elle a déclaré: "Ils n'écoutaient pas lorsque 200 000 personnes marchaient dans la rue. Pourquoi écouteraient-elles seulement 150 personnes?"

La Chine a déjà accusé les États-Unis et d'autres puissances étrangères d'être à l'origine des émeutes.

Plus tôt cette semaine, Geng Shuang, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a exhorté le Congrès américain à suspendre l'adoption d'un projet de loi proposant d'imposer des sanctions économiques aux dirigeants chinois et de Hong Kong, qui ont apparemment supprimé la démocratie dans la ville.

:: Écoutez le podcast quotidien sur les podcasts Apple, Google Podcasts, Spotify et Spreaker

  • C'est Vrai Pollen Biologique à L'Orange Pot 250g
  • La Reine des neiges 2
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le nombre de migrants traversant la Manche atteint un nouveau record quotidien | UK News

Dimanche, au moins 180 migrants ont réussi à traverser la Manche vers le Royaume-Uni ̵…