Accueil Actualité Caster Semenya raconte: «J'étais utilisé par l'IAAF comme cobaye humain | Nouvelles du monde

Caster Semenya raconte: «J'étais utilisé par l'IAAF comme cobaye humain | Nouvelles du monde

0
0
  • Ducray Kélual émulsion croûtes de lait du nourrisson Ducray - tube de 50 ml contient une substance active qui favorise l'élimination des squames. Il est utilisé comme complément du traitement des dermites séborrhéiques.
      Propriétés   Kélual émulsion croûtes de lait du nourrisson Ducray contient une substance active brevetée bien tolérée : le Kéluamid, qui favorise l'élimination des squames. Utilisée comme complément du traitement des dermites séborrhéiques, il soulage les démangeaisons et calme les érythèmes qui
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)

Caster Semenya a déclaré que la fédération sportive mondiale l'utilisait comme "un cobaye humain" en la forçant à prendre des médicaments qui limiteraient ses niveaux de testostérone.

La double médaillée d’or olympique a fait cette remarque après que la Cour d’arbitrage du sport (TAS) ait publié mardi son rapport de 163 pages, expliquant pourquoi elle avait rejeté son appel le mois dernier pour abolir les règles qui fixent le niveau naturel de la principale hormone masculine à un athlète.

Les conditions d'éligibilité définies par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) stipulent que les athlètes féminines présentant un développement sexuel différent (DSD) doivent prendre des médicaments pour supprimer la testostérone lors de compétitions allant de 400 m à un mile.

Mais Semenya, qui a les chromosomes XY, dit que les médicaments lui donnent une sensation de "maladie constante", rappelant la période entre 2011 et 2015, où elle a été contrainte de se conformer à la réglementation.

Des limites plus strictes en testostérone ont depuis été établies, ce que Semenya a mis en garde contre des "conséquences sanitaires inconnues".

Elle a ajouté: "Je crains que d'autres athlètes féminines ne se sentent obligées de laisser l'IAAF les droguer et de tester l'efficacité et les effets négatifs sur la santé de différents médicaments hormonaux."

"Cela ne peut pas se produire."

Image:
Semenya est deux fois champion olympique du 800m

Plus tôt cette année, l'IAAF avait déclaré que les athlètes DSD ne devraient pas être considérés comme "biologiquement masculins", mais le rapport de mardi suggère que cette opinion a été inversée.

En réponse, les avocats de Semenya ont reproché à l'organisme d'athlétisme de "prendre l'initiative de décider qui est ou non une femme assez aux yeux de l'IAAF et de discriminer sur cette base".

La réglementation équivaut à une "mise à l'épreuve du sexe" qui a "tourmenté le sport féminin pendant des décennies" et a "causé de graves préjudices aux athlètes féminines".

Mais l'IAAF a défendu ses règlements, affirmant que "la biologie doit l'emporter sur l'identité de genre pour garantir l'équité" dans le sport.

Il a ajouté: "Définir la catégorie féminine en se basant sur autre chose que la biologie constituerait une défaite de la catégorie et dissuaderait de nombreuses filles du monde entier de choisir un sport de compétition et d'élite après la puberté.

"L'IAAF considère que le Règlement DSD est un moyen nécessaire, raisonnable et proportionné de protéger une compétition juste et significative en athlétisme féminin d'élite, et la CAS a accepté."

L'athlète sud-africain devrait faire appel de la décision du mois dernier devant un tribunal fédéral suisse, mais une date n'a pas encore été fixée.

Jusque-là, le joueur de 28 ans est capable de participer à toutes les épreuves sans prendre de médicament anti-hormone.

  • Paille Editions SI J'ETAIS PAYSAN
    ce prtit jeu a la conf...na ete cree pour vous amuser en famille ou entre amis. un peu de memoire, un peu de chance, un peu de derision, melangez et jouez !crest tout simple pour passer un bon moment !de plus votre achat aidera la confederation paysanne dans ses actions menees pour un futur humain et
  • La vie est un roman
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Au moins 39 blessés lors d’une attaque au couteau dans une pépinière du sud de la Chine | Nouvelles du monde

Au moins 39 personnes ont été blessées lors d’une attaque au couteau contre une pépi…