Accueil auto Brexit: coup dur pour l’industrie automobile britannique à la recherche d’un accord avec l’UE

Brexit: coup dur pour l’industrie automobile britannique à la recherche d’un accord avec l’UE

0
0
  • Support complet pour vase d'expansion de 5 à 24 L - WATTS INDUSTRIE - 22L0606112NF
    Le support mural pour vase d'expansion est fait pour les vases de 5L à 24L. Console équipée et prête à raccorder avec : - Un purgeur Minivent MV 10R en 3/8'. - Une soupape de sûreté en 1/2' NF tarée à 3 bar. - Un manomètre en 3/8'. - Un raccord SK20 3/4' pour démontage du vase sans vidange.
  • HUCOCO RACING Lit d'enfant pour le fan de l'automobile 160x80 cm Lit + matelas +
    Mobilier d'intérieur Meuble enfant et bébé Meuble enfant Lit enfant HUCOCO, C'est un lit d'enfant spécialement conçu pour les enfants. Réalisé selon une conception originale et avec un grand soin pour que votre enfant se sente à l'aise et en toute sécurité. Grâce à sa forme ovale et à sa

Copyright de l’image Reuters Image caption Lord Frost (à gauche) et le négociateur européen Michel Barnier

L’industrie automobile britannique risque de perdre même s’il y a un accord commercial post-Brexit avec l’UE, selon des documents consultés par la BBC.

Les pièces automobiles du Japon et de Turquie utilisées au Royaume-Uni ne seront pas traitées comme des Britanniques, de sorte que certaines exportations peuvent bénéficier de tarifs plus élevés.

Dans une lettre, le négociateur en chef britannique du Brexit a déclaré que le Royaume-Uni n’avait pas réussi jusqu’à présent à obtenir l’accord sur les pièces automobiles qu’il voulait et « ne peut évidemment pas insister dessus ».

Avoir suffisamment de pièces achetées au Royaume-Uni et dans l’UE est la clé d’un accord de libre-échange.

Dans une lettre adressée à l’industrie automobile, vue par la BBC, le négociateur en chef Lord Frost a déclaré que l’une de leurs principales priorités – que les pièces et composants du Japon et de la Turquie comptent comme britanniques dans tout accord – a été rejetée par la Commission européenne.

Cela risque que certaines productions automobiles britanniques attirent des taxes sur le commerce, connues sous le nom de droits de douane, lorsqu’elles sont exportées vers l’UE, même si un accord commercial «tarif zéro» est conclu avec l’UE.

Quels sont les points de friction dans les négociations commerciales sur le Brexit? Négociations commerciales: que veulent le Royaume-Uni et l’UE?

Un projet de texte juridique distinct, également obtenu par la BBC, énumère la demande du Royaume-Uni visant à ce que la fabrication de voitures électriques, de batteries et de vélos soit traitée avec indulgence et soit considérée comme britannique, même si la majorité des composants proviennent d’ailleurs.

La lettre dit: « Je suis désolé de dire que jusqu’à présent, ils [EU negotiators] n’ont pas été disposés à en discuter ni à partager aucun texte proposé avec nous « .

Les deux documents font référence à la nécessité, même dans le cadre d’un accord, pour les fabricants britanniques de prouver que les marchandises exportées par le Royaume-Uni sont en fait de fabrication britannique, avec un seuil spécifié de pièces britanniques, qui devrait être d’environ la moitié.

Selon les termes d’un accord prévu avec l’UE, tous les composants des pays de l’UE peuvent être considérés comme britanniques – ce que l’on appelle le «cumul».

Mais la lettre révèle que l’exigence d’étendre cela à d’autres partenaires du Royaume-Uni et de l’UE, en particulier le Japon et la Turquie, est refusée.

La lecture multimédia n’est pas prise en charge sur votre appareil

Légende du médiaConfus par le jargon du Brexit? Reality Check décompose les bases.

Une grande partie de la fabrication au Royaume-Uni est inférieure au seuil requis, bien que l’inverse ne soit pas le cas pour l’Union européenne. Le problème est particulièrement aigu pour les véhicules électriques où une proportion encore plus grande de la valeur de la voiture est contenue dans la batterie.

« La commission a clairement indiqué qu’elle n’accepterait en aucun cas le cumul des pays tiers, ce que nous regrettons, mais sur lequel nous ne pouvons évidemment pas insister », déclare la lettre de Lord Frost, écrite le 7 septembre.

Les hauts responsables de l’industrie automobile ont exprimé l’avis que le gouvernement aurait pu choisir d’insister sur un accord contenant de telles mesures. Mais les discussions sur ces sujets ont été bloquées par l’impasse sur les droits de pêche et les pouvoirs de subvention.

L’accord original sur le Brexit négocié par l’ancienne PM Theresa May contenait un moyen de minimiser les contrôles sur ce que l’on appelle les «règles d’origine».

Cette option a été supprimée dans le cadre de la révision de l’accord de retrait il y a un an. Mais Lord Frost souligne que les industries automobiles du Royaume-Uni et de l’UE27 ont demandé conjointement de tels arrangements, y compris une attention particulière pour les exportations de véhicules électriques.

  • HUCOCO TRUCK Lit d'enfant pour le petit fan de l'automobile 140x70cm Lit +
    Mobilier d'intérieur Meuble enfant et bébé Meuble enfant Lit enfant HUCOCO, C'est un lit d'enfant spécialement conçu pour les enfants. Réalisé selon une conception originale et avec un grand soin pour que votre enfant se sente à l'aise et en toute sécurité. Grâce à sa forme ovale et à sa
  • HUCOCO TOPBED Lit d'enfant pour le petit fan de l'automobile 140x70cm Lit +
    Mobilier d'intérieur Meuble enfant et bébé Meuble enfant Lit enfant HUCOCO, C'est un lit d'enfant spécialement conçu pour les enfants. Réalisé selon une conception originale et avec un grand soin pour que votre enfant se sente à l'aise et en toute sécurité. Grâce à sa forme ovale et à sa
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *