Accueil Actualité Biélorussie: des pantoufles pourraient-elles renverser un président au pouvoir depuis 26 ans? | Nouvelles du monde

Biélorussie: des pantoufles pourraient-elles renverser un président au pouvoir depuis 26 ans? | Nouvelles du monde

0
0
  • Le Nouvel Economiste - Abonnement 12 mois
    Le Nouvel Economiste : le journal des pouvoirs d’aujourd’hui.La référence de la presse économique depuis 30 ans.Nouvelle formule journal hebdomadaire depuis 2004.
  • YouTube
    Browse by interest - Discover videos you’ll love in categories like music, entertainment, news, gaming, and more. All from the comfort of your couch. Supports multiple accounts - Everyone at home can sign into YouTube with a Google account to see recommendations, subscriptions, and playlists. Play YouTube videos from your phone on the TV - It’s easy to enjoy videos with friends and family. Simply find the videos you want to watch on your phone, then send them to your TV with a single tap. Search by voice - Quickly and easily find what you want to watch using voice search. Watch movies and shows - Stay entertained with thousands of movies and TV episodes available to own, rent, or watch for free. Enjoy music on the big screen - Find music videos featuring your favorite artists, songs, live performances and more. Discover new music based on your tastes and what’s trending around you. Watch videos in 4K - YouTube is home to the world’s largest library of online 4K content. Enjoy high-definition videos on the biggest screen in the house – from scenic nature videos to movie and video game trailers and more. (Requires a 4K-capable device.)

Les manifestants ont agité des pantoufles alors qu’ils faisaient la queue pendant des heures pour promettre leur soutien aux candidats se présentant contre le président Alexandre Loukachenko lors des prochaines élections biélorusses.

Les candidats de l’opposition ont besoin d’au moins 100 000 signatures pour pouvoir se présenter contre M. Loukachenko le 9 août.

Dimanche, dans la capitale biélorusse de Minsk, il y avait des files d’électeurs de près d’un mile de long, dont beaucoup portaient des masques et des pantoufles brandissantes.

La pantoufle est devenue un symbole du mouvement de protestation, qui espère renverser M. Loukachenko après 26 ans au pouvoir. Selon le mouvement, le président représente un cafard et les chaussures une arme pour « l’écraser » avec lui.

Image:
La pantoufle est devenue un symbole du mouvement d’opposition au Bélarus

Un électeur, un ingénieur appelé Seymon, a déclaré: « Je voudrais que cette action montre qu’un grand nombre de personnes ne sont pas satisfaites de ce qui se passe dans le pays, sont prêtes à descendre dans la rue et à montrer aux autorités que le moment est venu pour changer. »

Viktor Babariko, ancien chef de l’unité locale de Gazprombank en Russie, a déjà obtenu 85 000 signatures.

La police a arrêté deux candidats de l’opposition ces derniers jours, mais M. Loukachenko veille à ne pas aliéner l’Occident au milieu des plaintes pour violations des droits de l’homme.

xx
Image:
Les électeurs ont fait la queue pendant près d’un kilomètre pour donner leur signature aux candidats de l’opposition

L’homme de 65 ans, qui fait face à son plus grand défi politique à ce jour, a tenté de prendre ses distances avec Moscou, malgré un traité d’union de longue date. Le Kremlin a déjà coupé l’approvisionnement en pétrole et imposé des sanctions.

Hier, M. Loukachenko a comparé des partisans de l’opposition à des gangs criminels et les a accusés d’alimenter des tensions similaires aux manifestations de Maidan en 2014 qui ont renversé le président ukrainien soutenu par la Russie, Vitkor Ianoukovitch.

Il y a eu un énorme contrecoup sur sa réponse à la coronavirus crise après avoir conseillé aux gens de « boire de la vodka » et « aller aux saunas » pour conjurer COVID-19[feminine.

xx
Image:
Le président Alexandre Loukachenko fait face à son plus grand défi politique en 26 ans au pouvoir

Au début de la pandémie, au lieu d’annuler des matches de football comme d’autres pays, il les laisse aller de l’avant sans mesures de distanciation sociale et participe à un match de hockey sur glace fin mars.

Décrivant le sport comme le « meilleur remède anti-virus », il a déclaré: « Il vaut mieux mourir debout sur ses pieds que de vivre à genoux. »

Le Bélarus a enregistré 44 255 cas confirmés de virus et 243 décès.

  • Jouissance Club: Une cartographie du plaisir
  • Et que ne durent que les moments doux (Littérature Française)
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Serbie. La police tire des gaz lacrymogènes alors que des manifestants tentent de prendre d’assaut le bâtiment du Parlement de Belgrade | Nouvelles du monde

La police a tiré des gaz lacrymogènes sur des centaines de manifestants qui ont tenté de p…