Accueil Actualité Backlash alors que Trump ouvre la voie aux opérations militaires turques en Syrie | Nouvelles américaines

Backlash alors que Trump ouvre la voie aux opérations militaires turques en Syrie | Nouvelles américaines

0
0
  • Captain Marvel [Blu-Ray]
  • Haut-Parleurs Alpine X-S65C 360W 16.5cm 2 voies

Donald Trump fait face à une réaction négative suite à sa décision de se retirer pour une opération militaire turque dans la région.

Le président américain a été averti qu'il risquait d'ouvrir la voie à une renaissance de l'État islamique après avoir promis de retirer les troupes américaines du nord de la Syrie lors d'un appel téléphonique avec son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

M. Trump a également été accusé de abandonner les combattants kurdes qui a combattu aux côtés des forces américaines dans la bataille qui a duré des années pour vaincre les militants de l'État islamique, la Turquie les considérant comme une menace terroriste.

Image:
Donald Trump a déclaré à Recep Tayyip Erdogan que les États-Unis se retireraient dans le nord de la Syrie

M. Trump a déclaré qu'il était "temps pour les autres de la région" de gérer le territoire en toute sécurité, mais le ministre des Forces armées françaises craint les conséquences potentielles.

La France a été un allié militaire essentiel pour les États-Unis dans la lutte contre les États islamiques en Syrie et en Irak, et Florence Parly a déclaré que le retrait prévu des troupes américaines était potentiellement dangereux.

Le ministre des Forces armées a déclaré: "Nous allons faire très attention à ce que le désengagement annoncé des Etats-Unis et une éventuelle offensive de la Turquie ne créent pas une manœuvre dangereuse qui détourne de l'objectif que nous poursuivons tous.

"Nous devons veiller à ce qu'une telle manoeuvre ne puisse pas, contrairement à l'objectif de la coalition, renforcer l'État islamique plutôt que de l'affaiblir et de l'éliminer."

Des responsables français ont déjà déclaré qu'un retrait américain les forcerait à faire de même, mais le président Emmanuel Macron espérait avoir convaincu M. Trump de rester en place lors d'une réunion plus tôt cette année.

Paris est particulièrement sensible à l'État islamique à la suite de plusieurs attaques meurtrières ces dernières années et les responsables estiment que le groupe reste une menace crédible.

Des Kurdes syriens se rassemblent autour d'un véhicule blindé américain lors d'une manifestation contre les menaces turques de les attaquer
Image:
Des Kurdes syriens se rassemblent autour d'un véhicule blindé américain lors d'une manifestation contre les menaces turques de les attaquer

Des centaines de Français ont rejoint l'État islamique en Syrie et sont actuellement détenus dans des camps contrôlés par les Kurdes, où la sécurité pourrait être compromise si une attaque turque se préparait.

Il est entendu que les forces américaines dans le nord de la Syrie ont informé leurs alliés kurdes lundi matin qu'elles ne les défendraient pas des attaques turques.

La Turquie considère les combattants comme une insurrection terroriste alignée sur les Kurdes séparatistes en Turquie.

Répondant aux inquiétudes suscitées par sa décision, M. Trump a insisté sur le fait qu'il utiliserait sa "grande sagesse inégalée" pour s'assurer que la Turquie ne fasse rien "hors limites".

Les FDS dirigées par les Kurdes ont libéré la ville de Raqa, dans le nord de la Syrie, des militants de l'EI en 2017
Image:
Les FDS dirigées par les Kurdes ont libéré la ville de Raqa, dans le nord de la Syrie, des militants de l'EI en 2017

Il a tweeté: "Comme je l'ai dit avec force auparavant, et je le répète, si la Turquie faisait quelque chose que je considère, dans ma grande sagesse sans pareille, comme étant hors d'atteinte, je détruirai et effacerai totalement l'économie de la Turquie (j'ai fait avant!).

"Ils doivent, avec l'Europe et les autres, veiller sur les combattants et les familles de l'Etat islamique capturés. Les Etats-Unis ont fait beaucoup plus que quiconque aurait pu s'y attendre, y compris la capture de 100% du califat ISIS. Il est temps que d'autres se région, certaines d’une grande richesse, pour protéger leur propre territoire. LES ÉTATS-UNIS C’EST GRAND! "

M. Trump a précédemment parlé avec affection de l'alliance entre les Etats-Unis et les Kurdes, qui a eu pour résultat la capture de la ville de Raqqa par l'État islamique en 2017.

Il les a décrits comme "des gens formidables, de grands combattants", ajoutant: "Ils se sont battus avec nous, ils sont morts avec nous, nous avons perdu des dizaines de milliers de Kurdes qui combattaient l'Etat islamique. Ce sont des gens formidables et nous ne les avons pas oubliés".

  • Les Amazones (03)
  • Haut-Parleurs Alpine X-S65 300W 16.5cm 2 voies
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le Népal souhaite que l'accord sur l'armée soit réexaminé avant que le Royaume-Uni puisse recruter des femmes Gurkhas | UK News

Star of the North 11,21 € Chaussures de sécurité femme S3 SRC Puma Velocity noires 92,34 €…