Accueil auto Aucune garantie que les fans voudront assister aux courses de F1

Aucune garantie que les fans voudront assister aux courses de F1

0
0
  • Manuel d’exploitation de guerre froide par Pat Ware
    Pendant 50 ans après la Seconde Guerre mondiale, les nations de la terre se tenaient au bord de la guerre nucléaire, peu doutant que si la guerre froide devenait chaude, aucune des deux parties ne pouvait sortir victorieuse. Pat Ware décrit le contexte de la guerre froide de la course aux armements de

La pandémie de coronavirus a déjà forcé l’annulation ou le report des neuf premières courses de la saison de F1, d’autres événements étant également peu susceptibles de se produire alors que le monde tente de tracer un chemin pour sortir de la crise.

Mais alors que Todt est convaincu que la F1 peut préparer un calendrier plus tard cette année, il dit que de nombreuses personnes pourraient hésiter à participer à ce qui était autrefois des événements sportifs normaux.

« Un autre problème auquel nous devrons faire face est l’intérêt », a-t-il déclaré à Motorsport.com dans une interview exclusive.

« Parce que quand tout cela sera fini, tu veux toujours aller à une course? Tu veux toujours aller à un match de sport? Tu veux toujours aller au théâtre? Tu veux toujours aller au restaurant, au cinéma?

« Vous devrez donc réapprendre à recommencer, car pour le moment nous sommes tous confinés selon où, qui et comment [we are]. « 

Lire aussi:

Todt pense que si la F1 peut organiser deux ou trois grands prix par mois, il est possible de mettre en place un calendrier de 18 courses si les choses peuvent commencer en juillet ou août.

Mais il dit qu’au-delà de la réticence des fans à revenir si la pandémie n’est pas sous contrôle, certains des promoteurs de course actuels pourraient décider qu’il serait inapproprié d’organiser une course alors que le nombre de morts de coronavirus continue d’augmenter.

« Une fois que nous savons que nous pouvons commencer, je pense que nous pourrions vraiment voir deux à trois grands prix par mois », a expliqué Todt.

« Si nous commençons en juillet / août et allons en décembre, nous avons six mois, de cinq à six mois, multipliés par trois et cela vous donne une option.

« Mais n’oubliez pas que nous pouvons être confrontés à des situations où un organisateur peut organiser l’événement en toute sécurité mais finit par ressentir: » Je ne veux pas. Je ne me sens pas d’humeur à accueillir l’événement « .

« Donc, finalement, ce genre de situation peut se produire. Un événement est une célébration, et c’est ce que j’ai mentionné plus tôt: nous pouvons être dans une situation où tout est mis en place pour le faire mais il n’y a pas vraiment de sentiment de célébrer. »

Un scénario qui s’est dégagé est que la saison 2020 de F1 soit retardée et qu’elle se termine début 2021.

Cependant, Todt a dit qu’il pensait que cette option était peu probable – bien qu’un choix final à ce sujet soit fait par les propriétaires de F1 Liberty Media.

« Je pense que c’est quelque chose qui a été discuté et c’est quelque chose entre les mains des détenteurs de droits commerciaux », a-t-il déclaré. « Vous pourriez avoir des contrats commerciaux, donc pour nous en tant qu’organe directeur, la décision est de dire oui ou non. Mais cela ne semble pas probable. »

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans auto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Norris met fin à une séquence de joker avec Supercars

La star de Formule 1 est effectivement devenue un habitué de la série officielle officiell…