Accueil Actualité Assaut en cours contre le dernier bastion de l'État islamique en Syrie | Nouvelles du monde

Assaut en cours contre le dernier bastion de l'État islamique en Syrie | Nouvelles du monde

0
0

Les Forces démocratiques syriennes (SDF) soutenues par les États-Unis ont lancé une attaque contre le dernier bastion de l'État islamique en Syrie.

Le responsable du SDF, Mustafa Bali, a déclaré qu'il s'agissait de "la dernière bataille", ajoutant que l'enclave, composée de deux villages situés à la frontière irakienne, serait "bientôt nettoyée".

Mais il a admis que ce serait loin d'être facile, décrivant les combats centrés sur le village de Baghouz comme "très féroces".

Il a ajouté: "Ceux qui restent à l'intérieur sont les plus expérimentés qui défendent leur dernier bastion. Vous pouvez imaginer la férocité et l'ampleur des combats."

Image:
Des civils attendent pour monter à bord de camions après avoir fui les combats

Le SDF a attendu patiemment pendant les 10 derniers jours, a déclaré M. Bali, alors que plus de 20 000 civils ont été évacués de la région.

Plus tôt ce mois-ci, Sky News a rapporté que l'Etat islamique utilisait les femmes et les enfants comme boucliers humains Là.

La poche de terre représente moins de 1% de la superficie que l'IS contrôlait après avoir déclaré un califat dans de vastes régions de la Syrie et de l'Irak en 2014.

Un autre responsable des FDS, Redur Xelil, a déclaré que les commandants espéraient s'emparer du territoire de l'Etat islamique d'ici la fin février, tout en avertissant que le groupe terroriste continuerait à poser "de grandes et sérieuses" menaces à la sécurité.

Civils fuyant les combats entre l'EI et les SDF
Image:
Plus de 20 000 civils ont été évacués au cours des 10 derniers jours

Les États-Unis se sont fait l'écho de ce commentaire, soulignant que l'EI retenait les dirigeants, les combattants, les facilitateurs et les ressources susceptibles d'alimenter une insurrection.

Donald Trump a déclaré s'attendre à une annonce mercredi de la récupération de la zone.

Le président américain a annoncé en décembre qu'il retirait les 2 000 soldats américains de la Syrie parce que la lutte contre l'Etat islamique était presque gagnée.

Cette décision est attendue pour la fin du mois d'avril, a annoncé vendredi le Wall Street Journal – une date également confirmée à Reuters.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le vice-président américain Mike Pence déclare que l'EI est "décimé" jusqu'au dernier kilomètre Nouvelles du monde

Le califat de l'Etat islamique a été "décimé" et le dernier kilomètre du ter…