Accueil Actualité Arabie saoudite. Des érudits islamistes modérés «à exécuter» | Nouvelles du monde

Arabie saoudite. Des érudits islamistes modérés «à exécuter» | Nouvelles du monde

0
0
  • Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon - Prix Goncourt 2019
  • Adaptateur de voyage Skross 1103175

L'Arabie saoudite se préparerait à exécuter trois érudits islamistes modérés malgré l'indignation internationale qui a suivi l'assassinat du journaliste Jamal Khashoggi.

Cheikh Salman al Odah, un prédicateur musulman suivi par 14 millions de personnes sur les réseaux sociaux, sera tué après le mois sacré du ramadan, rapporte l'article.

Prédicateur sunnite et universitaire Awad al-Qarni et le diffuseur Ali al-Omari, seront également exécutés, selon des sources citées dans MiddleEastEye.net.

Image:
Sous le prince héritier Mohammed bin Salman, le régime est encore moins tolérant

Selon Amnesty International, plus de 100 personnes ont été exécutées cette année, certaines décapitées et certaines crucifiées, dont certaines ont moins de 18 ans au moment de leur arrestation.

Beaucoup d'entre eux étaient des musulmans chiites. Les trois nommés comme suivant dans la ligne d'exécution sont tous sunnites.

Sous le règne de facto du prince héritier Mohammed bin Salman, le régime saoudien a été encore moins tolérant à l'égard de la dissidence qu'auparavant.

Plusieurs femmes militantes qui conduisent au volant restent en prison, même si le gouvernement a mis fin à l'interdiction imposée aux femmes d'être au volant.

Leurs proches disent qu'ils ont été maltraités et soumis à des menaces de torture et de viol.

L’assassinat du journaliste Jamal Khashoggi dans le consulat d’Arabie saoudite à Istanbul a provoqué l’indignation de la communauté internationale l’année dernière et entraîné une intense pression sur les dirigeants du pays.

La CIA et d’autres observateurs pensent que cela a été exécuté sur ordre de Mohammed bin Salman.

Jamal Khashoggi a été tué après s'être rendu au consulat le 2 octobre.
Image:
Les rapports suggèrent que l'indignation autour du meurtre de Jamal Khashoggi n'a eu aucun impact

Dans une interview accordée à Sky News peu de temps avant sa mort, M. Khashoggi a exprimé sa vive inquiétude face à l'arrestation des trois personnes actuellement sous le coup d'une exécution, soulignant qu'elles étaient favorables au type de réformes que leur gouvernement prétendait mettre en œuvre.

Le Royaume-Uni a défendu le maintien de liens étroits avec le régime saoudien. Le secrétaire aux Affaires étrangères, Jeremy Hunt, s'est rendu dans le pays à plusieurs reprises depuis le meurtre de Khashoggi.

Le Foreign Office n'a pas voulu commenter ces derniers rapports mais a souligné que le Royaume-Uni s'opposait à la peine de mort en toutes circonstances et soulevait fréquemment des préoccupations à ce sujet et sur d'autres questions relatives aux droits de l'homme avec les Saoudiens.

Si ces derniers rapports sont vrais, les préoccupations du Royaume-Uni ne sont pas entendues à Riyad. Les dirigeants saoudiens ne semblent pas découragés et déterminés à poursuivre leur politique de tolérance zéro en matière de dissidence avec un effet létal.

  • Le Roi Lion [4K Ultra HD + Blu-Ray]
  • Adaptateur de voyage Bachmann 914.670 1 pc(s)
Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Vendredi, la police néo-zélandaise va récupérer les corps des volcans | Nouvelles du monde

Lit électrique 80+80x200 S50 2 325,99 € -50% 1 162,99 € Lit relaxation manuel 140x190 SB28…