Accueil auto Alonso obtient l’approbation de la FIA pour participer au test F1 à Abu Dhabi

Alonso obtient l’approbation de la FIA pour participer au test F1 à Abu Dhabi

0
0
  • La Vallée des Roses Soin du visage au choix d'1 heure pour 1 personne selon le type de peau à l'institut La Vallée des Roses
    Pause douceur, détente et beauté visant à hydrater, purifier et redonner de l’éclat au visage
    24,90 €
  • L'Envol Entrée, plat et dessert au choix à la carte pour 2 ou 4 personnes au restaurant L'Envol
    Un menu gourmand et gourmet au choix pour satisfaire les envies culinaires de chacun
    38,00 €

La porte a été ouverte à l’ancien champion du monde de participer par une décision de la FIA qui a laissé certaines équipes rivales furieuses, car elles pensent que l’équipe d’Enstone gagnera un net avantage en exécutant son futur pilote.

Le test d’Abu Dhabi était à l’origine censé concerner des muletières à pneus de 18 pouces, toutes les équipes participant dans le cadre de leurs préparatifs pour 2021.

Cependant, avec les changements de règles et donc l’introduction des nouveaux pneus reportée à 2022 plus tôt cette année, il s’est ensuite transformé en un test pour jeunes pilotes, avec jusqu’à deux voitures par équipe.

Certaines équipes voulaient que le test soit annulé, mais toutes ont finalement accepté de permettre aux recrues de courir, en partie pour aider ceux qui tirent des revenus de la vente de temps de siège.

Le règlement sportif de la F1 2020 a été ajusté pour clarifier le format du test ainsi: «Un test facultatif d’un jour, dans le seul but de donner aux jeunes pilotes la possibilité de tester une voiture de Formule 1 actuelle, effectué sur le circuit sur lequel le la dernière épreuve du championnat a eu lieu, cette épreuve commençant dans les 48 heures suivant la fin de l’épreuve. Jusqu’à deux voitures peuvent être utilisées simultanément pour ce test. »

Le règlement précise également que les conducteurs éligibles au test «doivent être en possession d’une licence internationale A; et sauf autorisation contraire de la FIA, ne pas avoir participé à plus de deux courses du Championnat du Monde de F1 au cours de sa carrière. »

Deux équipes, McLaren et Racing Point, ont décidé il y a quelques mois de ne pas participer, essentiellement parce qu’elles n’avaient pas de jeunes pilotes qui avaient besoin de kilomètres et qu’il y avait peu à gagner.

Cependant, après qu’Alonso ait signé pour Renault, son équipe a commencé à faire pression pour que l’Espagnol soit autorisé à faire le test d’Abu Dhabi au motif qu’il était hors de la F1 depuis deux ans.

Jusqu’à présent, il n’a pu terminer une journée de tournage de 100 km à Barcelone qu’avec la voiture actuelle, ainsi que de nombreuses courses sur divers circuits avec un modèle 2018.

Lors d’une série de réunions lors de récents week-ends de course, certaines équipes ont exprimé leur opposition à Alonso qui effectue le test, notamment McLaren, Ferrari et Racing Point.

Tous ont estimé que Renault pouvait potentiellement gagner un avantage concurrentiel en permettant à son futur pilote vétéran de tester la voiture actuelle, et ainsi contribuer à son développement durant l’hiver.

« Je pense que dans les règles, il est dit que ce ne peut pas être des pilotes qui ont fait un maximum de deux Grands Prix », a noté le patron de McLaren Andreas Seidl à Imola à la demande de Motorsport..com.

«Et puis, cela donne également la possibilité à la FIA, à sa discrétion ou à sa seule discrétion, de faire des exceptions là-bas.

«Mais encore une fois, cela ne change pas le seul objectif général de ce test, qui est un test pour les jeunes conducteurs. Je pense donc qu’il n’y a vraiment pas grand-chose à discuter sur ce sujet.

«Fernando est un grand pilote de course de F1, avec une belle feuille de route. Et je ne vois pas vraiment comment il s’inscrit dans le seul objectif d’un jeune pilote.

Lisez aussi:

Cette opposition à son tour a conduit à la frustration du côté de Renault, Cyril Abiteboul déclarant à Motorsport.com: «C’était la chose habituelle d’essayer de jouer n’importe quel petit jeu possible. Mais la plupart des équipes sont plus pragmatiques. Il faut juste espérer que la FIA le sera. Renault fait beaucoup pour les jeunes conducteurs. »

Lors d’une réunion des directeurs sportifs à Bahreïn aujourd’hui, le directeur de course de la FIA, Michael Masi, a officiellement confirmé que le test était désormais ouvert, grâce à une décision qui aurait été prise par le président de la FIA, Jean Todt, en utilisant le « sauf approbation contraire de la FIA »Libellé du règlement.

Le test a en effet été ouvert aux pilotes qui n’ont pas couru en 2020 et Red Bull devrait aligner Sébastien Buemi dans l’une de ses voitures, tandis que le pilote de réserve régulier et coureur FP1 Robert Kubica pilotera pour Alfa Romeo.

On pense que Jack Aitken – qui pourrait enregistrer un deuxième départ de course avec Williams si Lewis Hamilton ne revient pas concourir à Abu Dhabi – a également reçu l’autorisation de conduire.

La décision de permettre à Alonso de conduire a mis ses rivaux en colère, notamment les concurrents proches McLaren et Racing Point, qui ont choisi il y a longtemps de sauter le test.

Comme Renault, les deux ont des pilotes entrants en 2021 qui auraient en théorie pu bénéficier d’une journée d’essai d’introduction avec leurs nouvelles équipes, s’ils avaient eu suffisamment de temps pour régler les questions contractuelles et faire pression pour que la course d’Abou Dhabi soit ouverte à tous.

Vidéo connexe

  • Escale Beaute Soin visage à l'huile d'argan Bio et fleur d'oranger, éclat à la rose ou BB glow pour 1 personne au salon Escale Beauté
    Séance de soin dédiée à la beauté du visage pour se faire du bien en prenant soin de soi
    29,90 €
  • L'express Menu Burger, frites et soft au choix à emporter pour 1 ou 2 personnes avec la brasserie l'express
    Des Burgers et frites préparés de manière traditionnelle à déguster chez soi
    9,90 €
Charger plus d'articles connexes
Charger plus dans auto