Accueil Actualité Aigali Supygaliev débarque deux mois après son enterrement au Kazakhstan

Aigali Supygaliev débarque deux mois après son enterrement au Kazakhstan

0
0

Un homme soupçonné d'être mort est arrivé à la maison de sa famille deux mois après son enterrement.

Aigali Supygaliev, du Kazakhstan, a été déclarée morte après des tests d'ADN sur des restes humains gravement brûlés, prouvés avec "avec une certitude de 99,2%" qu'ils étaient les siens.

Les autorités ont délivré un certificat de décès officiel et il a été "enterré" en septembre dans le cimetière musulman de Tomarly, la ville natale de sa famille située au nord du port d'Atyrau, dans la mer Caspienne.

Son frère Esengali Supygaliev a déclaré au site de nouvelles Azh.kz: "Nous avons organisé une veillée, et la famille élargie a organisé une cérémonie traditionnelle" konil shai "", où les amis peuvent partager le thé et sympathiser avec les personnes en deuil.

"Lorsque l'oncle Aigali a franchi la porte sain et sauf deux mois après que nous l'ayons enterré, ma fille Saule a failli mourir d'une crise cardiaque", a ajouté Esengali.

Aigali, âgée de 63 ans, avait quitté la maison un matin de juin et n'était pas revenue. "Aigali était connu pour s'être égaré pendant une semaine ou deux auparavant", a déclaré son frère ou sa soeur.

Ainsi, quand Aigali a franchi la porte deux mois plus tard, il a eu des explications à faire.

Il s'avère qu'il avait accepté une offre de travail dans un village voisin d'un homme qu'il avait rencontré au marché ce jour-là.

Une fois les travaux terminés, quatre mois plus tard, Aigali revenait à Tomarly.

Ni la police ni le ministère de la justice régional n'étaient disponibles pour commenter l'histoire.

Le médecin légiste qui a effectué l'analyse de l'ADN a déclaré à Azh.kz qu'elle s'en tenait à ses conclusions à 99,2%.
"mais vous ne devez jamais oublier cet autre 0,8%".

Les Supygalievs, qui avaient payé pour une pierre tombale, ont commandé un sanctuaire de pierre sur la tombe selon la tradition kazakhe et ont même remboursé leur pension pour les deux mois de "mort" d'Aigali, envisagent d'engager des poursuites.

Chargez plus d'articles en relation
Chargez plus par Camaractu
CHargez plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Regardez aussi

Le président Trump rend visite aux victimes des incendies de forêt en Californie

Donald Trump doit se rendre en Californie samedi où il rencontrera des personnes touchées …